Montage carnassier Cheburaska (Flex jig ou Bottom Jig)

Derrière ce nom farfelu se cache un montage simple et terriblement efficace. Aussi appelé flex jig ou bottom jig, le cheburashka permet de lester et présenter un leurre souple de manière optimale sur le fond. Il est particulièrement efficace sur les percidés. Découvrons ensemble ce montage plutôt méconnu dans l’hexagone.

Montage Cheburashka : Kesako ?

Le montage cheburashka, comme le laisse penser son nom à l’accent soviétique, est très populaire en Russie et en Europe de L’Est. Il est d’ailleurs originaire d’Ukraine. Là où en France nous sommes habitués à avoir recours à une tête plombée pour monter un leurre souple, en Russie ou en Europe orientale, on utilisera plutôt un montage cheburashka. Ce montage est constitué d’un lest, souvent sphérique, en plomb ou en tungstène, traversé par une agrafe qui laisse dépasser de part et d’autre du lest un « œillet » ; comme deux oreilles. Dans l’une des oreilles est passé l’hameçon (qui reste assez libre de mouvement), dans l’autre on noue la ligne. Ce sont ces oreilles qui ont donné le nom de cheburashka. Cheburashka est un terme qui désigne régulièrement en Russie une silhouette avec deux grandes oreilles ; Cheburashka est en effet le nom d’un personnage de la littérature enfantine russe, un petit animal à la tête ronde et aux larges oreilles.

Un montage carnassier très polyvalent

Le montage cheburashka s’emploie pour lester en tête un leurre souple ou une cuillère tournante. Il peut être utilisé avec un hameçon simple, un hameçon texan ou encore un hameçon double. Cela permet de recourir au cheburashka dans tout type de milieu et pour tout type de substrat. Ce montage permet notamment de pêcher lentement et avec insistance sur le fond, ce qui le rend très pertinent pour la traque des percidés ou encore de la truite ! Je l’utilise aussi bien en rivière qu’en lac. Il laisse une grande mobilité au leurre, de part son articulation. La prise en gueule des carnassiers est saine et le nombre de ratés à la touche est faible. Il peut être employé avec des leurres souples type shad, virgule ou des créatures.

Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers

En linéaire

Lorsque j’ai découvert ce montage, j’ai adoré y avoir recours pour les pêches en linéaire, du bord ou en kayak. Justement lesté, il permet un très bon ressenti du substrat pour un travail du leurre optimal. Avec hameçon simple ou en texan, il passe vraiment bien sur le substrat minéral et rocheux, sans s’accrocher. Le montage « cheburashka » offrira cependant un meilleur contrôle avec son lest sphérique qu’avec une balle. Il « glissera » par contre un peu moins bien dans les herbiers qu’un montage texan classique. L’hameçon se libère facilement et l’emploi d’un hameçon texan avec ce montage génère très peu de déchets à la touche. Le cheburashka procure peu de contraintes et est ultra adaptable. L’articulation offre plus de mouvements au leurre et plus de « vie », ce qui le rend très pertinent pour les pêches lentes près du fond où le leurre doit évoluer avec peu d’amplitude mais générer du mouvement et nager. Cette présentation très naturelle justifie entre autres que ce montage soit très utilisé sur les sandres en hiver, lorsque ces derniers se déplacent peu et restent sur des postes très marqués. Lorsque le leurre prend contact avec le fond, le leurre bouge beaucoup.

Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers
Pour la recherche du sandre bord, avec l’angle de la ligne, le cheburashka + texan est très pertinent pour pêcher lentement au fond.

En verticale

Le Bottom jig est aussi tout indiqué pour la pêche à la verticale. L’un des gros avantage offert par ce montage est qu’il est facile de « sur lester » le leurre. Il est en effet possible de combiner un lest de 30 grammes avec un hameçon n° 4 ou 2 sans affecter la mobilité du leurre. L’armement et la taille de l’hameçon est adapté à la taille du leurre et aux poissons ciblés, tout en ayant la possibilité d’utiliser un gros lest. C’est très pratique pour garder l’aplomb à la verticale les jours de vent ou en rivière, lorsque la dérive est assez rapide. Qui plus est, l’articulation offre une grande facilité pour les carnassiers d’aspirer le leurre, sans être gêné par le lest, comme cela peut être le cas avec une tête plombée classique. L’inverse est aussi possible, en utilisant des hameçons de grande taille et des petits lests, pour pêcher de manière très planante au-dessus d’herbiers par exemple.

Par ailleurs, il est très facile de se servir d’une des « oreilles » de l’agrafe pour mettre en place une empile ou « stinger ».

Réalisation du montage Cheburaska (appelé aussi Bottom Jig ou Flex Jig)

Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers
Lest et hameçon simple.
Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers
Retirer l’agrafe du lest en tirant sur l’oeillet le plus grand (ici de droite vers la gauche)
Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers
Passer l’agrafe dans l’oeillet de l’hameçon. La pointe doit être tournée dans le sens de l’arrondie de l’agrafe.
Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers
Enfoncer l’agrafe dans le lest par l’oeillet le plus petit.
Montage Cheburaska pour la pêche des carnassiers
Pousser l’agrafe pour la bloquer dans le lest. Attacher la ligne sur l’oeillet opposé à l’hameçon.

Choix du leurre et du combo

Comme évoqué plus haut, c’est l’hameçon et le lest qui s’adapte au leurre, pas l’inverse. Vous pourrez donc employer des shads, qui restent des classiques, mais aussi des worms, des craws et des leurres finesse. Il suffira alors de changer en un clin d’œil l’hameçon pour le remplacer par un autre de taille ou forme plus adaptée. Les shads fins et très souples sont tout indiqués pour les pêches en texan. Les shads hauts aux flancs plats sont particulièrement efficaces armés d’un hameçon double.

Côté canne, j’utilise beaucoup la The Artist S210M d’ILLEX. Une canne nerveuse, sensible et résonnante. Une canne de 2,10m sera très polyvalente. Pour les pêches exclusivement du bord, privilégiez une canne nerveuse en pointe et très sensible de 2,10m à 2,50m, équipée d’un moulinet de taille 2500 à 3000 à fort ratio. Le haut ratio permet d’animer le leurre « au moulinet » tout en gardant la canne avec un angle favorable pour un ferrage optimal. C’est notamment valable pour les pêcher à gratter lente de l’hiver. Un tour de manivelle, le leurre se décolle, nage et se repose au fond. Une pause et on refait un tour de manivelle et ainsi de suite. Le montage cheburashka est vraiment incroyable sur ce type de pêche lente à gratter.

Pour les pêches à la verticale, je conseillerai plutôt un combo casting qui permet un contrôle au centimètre de la nage de notre leurre. L’usage de la tresse est pour moi indispensable. Sa faible élasticité permet d’animer son leurre sur le substrat de manière chirurgicale et permet de déceler la moindre touche, le moindre coup de dent.

 

Avantage du montage cheburashka Inconvénient du montage cheburashka
Montage texan classique (balle coulissante hameçon texan)Le leurre ne tourne pas sur lui-même (par rapport à l’axe, favorisant une présentation optimale des shads notamment d’où un meilleur rendement de ferrages réussis surtout sur les sandresMoins pénétrant dans les obstacles. Le cheburashka pêche au fond sans s’accrocher mais est moins pertinent pour pêcher profondément les obstacles végétaux.
Le lest rond assure des animations plus précises et plus directives qu’une balle
Tête plombée (avec hameçon simple ou texan)Meilleure prise en gueuleLa TP reste et restera toujours le montage le plus simple pour des LS
Plus de mobilité
Meilleur ajustement taille et forme de l’hameçon par rapport au lest choisiLe montage cheburashka dans son ensemble (hameçon+lest) est un soupçon plus cher qu’une TP
L’œillet du montage où est fixé l’hameçon permet la mise en place très facilement d’une empile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer