Mon automne à la recherche de grands brochets

Comme premier récit, j’ai trouvé plutôt sympathique de commencer par une description d’un bel échec mémorable !  En effet la fin de ma saison 2014 au brochet fut catastrophique…

Reprenons du début, ça avait pourtant bien commence! En fin d’été j’ai pêché avec David Loncke, qui maitrise plutôt la pêche des gros brochets en lac comme peu de monde, ainsi il m’a convaincu que contrairement à ce que je faisait suite au printemps il fallait pêcher loin du bord, et des postes ou plutôt des zones très vastes. Du côté des postes il va falloir que je me débrouille tout seul et que j’en teste encore et encore, n’ayant pas grand-chose ni grand monde à imiter, en effet dans les lacs où je pêche je ne connais quasi pas d’autres pêcheurs recherchant exclusivement les brochets aux big bait.

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Début de journée, tous les espoirs sont en nous encore !

En ce qui concerne la technique c’est bien entendu le crancking shad, mais je vois avec David via facebook qu’il plombe énormément pour pêcher à environ 10 mètres de profondeur. Et j’ai bien envie de faire ça car je trouve horriblement long le temps pour un leurre souple d’atteindre 10 mètres avec une tête plombée de 30 grammes, et comme je veux essayer le plus de postes possibles j’aime pêcher rapide.

Je vais adapter ça à mes leurres, des Ripple 20 cm notamment et bien entendu je n’ai pas de têtes plombées au dessus de 40 grammes. Je vais donc utiliser mes fireball silure de 85gr, en faisant en sorte de planter l’hameçon dans le leurre sans qu’il ressorte, de piquer 2 cure-dent pour maintenir le tout et de mettre 2 triples. Je suis super fier de moi, ça rends trop bien !

Et premier weekend en septembre j’essaie ça, et le samedi j’ai 5 touches, 2 décroches et 3 brochets jusqu’à 65 cm !

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Ça prend des petits, mais ça prend quand même !

J’adore en tout cas pêcher lourd, pas de temps perdu à la descente, après contact avec le fond on monte la canne et on ramène juste au dessus du fond, j’ai l’impression d’être efficace, j’aime!

Le lendemain c’est reparti, moins de réussite car le matin rien, mais dans l’après midi je parcours un plateau dans 12 mètres d’eau, et grosse touche, gros ferrage et beau combat pour un 93 cm, chouette !

Technique validée, vivement le prochain weekend !

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Ça y j’ai trouvé la technique ! Enfin je le pensais peut-être à ce moment là avec ce 93 cm dans les mains !

Dans la semaine j’achète des têtes plombées de 75 grammes pour monter mes leurres de façon plus traditionnelle.

Et s’ensuit un weekend de cauchemar ! Pour ne pas rentrer dans les détails : je n’ai jamais eu autant de touches, et je n’ai jamais pris aussi peu de poissons !

En effet que ça peut être rageant de savoir que l’on a senti la pêche, je maîtrise les postes et l’endroit car autant de touches avec des big bait c’est inespéré, mais rien… Au moins une dizaine de touches il y avait des marques de dents, donc des broc et des beaux sans doute. Le reste était du aux petits sandres qui étaient très actifs aussi, d’ailleurs j’en ai quand même piqué un !

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Un sandre de 45 cm sur un Meganatör 160 gr, on aura tout vu !!

Le pire c’est que deux collègues sur un autre bateau avec les mêmes leurres que moi ont fait 2 gros brocs et un sandre énorme, eux ils ne rataient pas…

Après intenses réflexions je ne sais toujours pas les raisons, mais j’ai des hypothèses. Ils pêchaient une partie du lac moins pentues, moins profondes, et peut être nos vitesses d’animations étaient différentes, je pêchais peut-être trop lent.

Bien sûr toute la semaine qui a suivi je n’en pouvais de réflexion et de vouloir me rattraper, et le samedi arrivé je m’aperçois vite que le pic d’activité est passé, et je totalise 2 tapes seulement dans la journée, pour aucun poisson. Le dimanche arrive, le matin calme et à midi un peu en désespoir de cause, je me mets au fin fond d’une immense anse dos au vent, et je me laisse dériver sans faire de poste particulier, un lancer à gauche, un à droite etc.

Au bout d’une heure je suis vers une pointe, je me dis que c’est le genre de bon poste quand TAPE ! Et ferrage, et enfin un poisson au bout !
Le brochet me met la misère et je peine à desserrer le frein étant débutant au casting, le scion passe sous le bateau, merci ma canne d’amortir. Puis je le remonte trop vite et chandelle, et deuxième chandelle mais il ne se décroche pas Ouff !! Et un vent débile qui éloigne le poisson du bateau, il a fallu un pied sur le moteur, un autre sur la vitesse du moteur, une main à l’épuisette et une à la canne pour enfin l’emprisonner ! J’aurais pu le perdre 10 fois, mais des fois quand ça veut …

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Le brochet de la délivrance, et grand avec ça : 98 cm

En ce qui concerne les 3 ou 4 weekend suivants que dire : touches loupées, pas de touches, pouce qui devient bleu sous la pluie, un petit sandre, un petit broc, et bref : jamais je ne réitérerais et ne profiterais de ma trouvaille concernant ces gros leurres et ces pêches profondes, un bel échec alors que je sentait bien qu’il n’en aurait pas fallu beaucoup pour des résultats de fou car je pêchais sur les poissons et arrivait à déclencher quelques touches ce qui de loin est le plus dur à faire à mon avis, mais un ferrage pas assez appuyé, une vitesse d’animation pas adapté, l’armement peut-être ? Peut-être aussi rien du tout, je les loupais car ils mordaient mal et rien à faire, je ne saurais pas.

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Un sandre de 55 cm durant cet automne cata à la recherche des gros brocs avec des gros leurres !

Donc voici mon automne à la recherche du gros brochet, je suis passé à côté, même si 2 poissons pas vilains sont venus, je suis sûr que beaucoup comme eux et des plus gros ont tapés mes leurres, mais ils n’auront pas vu mon épuisette. Il n’y a plus qu’une chose à faire : se venger en mai, et faire un peu de verticale aux sandres pour se changer les idées !

Photo : Enfin, dernier brochet de l’année, durant un weekend lassé des pêches profondes je tente un Dexter léger en bordure, et il trouve preneur ce bec de 65 !

Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Dernier de la saison, pas bien grand … 65
Récit de pêche de brochet à l'automne 2014
Un petit coucou de mon plus beau de cet automne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer