Sortie du nouveau magazine de pêche 1max2peche #19

Magazine de pêche
 bouton-site-ordinateur bouton-site-google bouton-site-apple

Une nouvelle année qui commence et une nouvelle saison aussi ! Rendez-vous dès le 15 janvier sur le salon de Clermont où 1max2peche sera présent pour la première fois ! N’hésitez pas à venir nous dire un mot, ce sera avec plaisir ! Dans ce numéro, vous retrouverez plus de 130 pages consacrées aux différentes pêches à pratiquer durant cette nouvelle année et un maximum de conseils pour bien réussir toute l’année, avec une mention particulière pour l’ouverture de la pêche de la truite qui approche ! Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, vous pouvez retrouver notre premier Hors Série consacré aux noeuds de pêche pour avoir avec vous ce guide bien pratique au bord de l’eau !

EDITO

Les pêcheurs pros font-ils la loi ?

Sous couvert d’un classement du silure comme espèce nuisible, cela fait la deuxième fois que les pêcheurs pros tentent d’imposer leurs positions par la voie législative. En s’attaquant au silure, poisson d’eau douce qui divise les pêcheurs de loisirs, ils ont bien saisi la faille dans notre cohésion. Ajoutons à cela un lobbying très présent auprès des députés et de certains ministres, et vous vous retrouver avec 400 pêcheurs pros qui font bouger la pêche en France en fonction de leurs attentes à eux, sans se soucier des pêcheurs de loisirs. Et lorsque l’on rajoute que les arguments sont basés sur une étude scientifique co-écrite par la femme du président elle-même, on se demande bien où ils vont s’arrêter.

La FNPF est malheureusement silencieuse à ce sujet, de manière officielle en tous cas. Heureusement, un collectif s’est monté et une pétition en ligne a vu le jour, mais sans cela, le silure aurait pu être classé nuisible en quelques semaines seulement. Heureusement aussi, les collectifs de pêcheurs de loisirs montent au créneau lorsqu’une nouvelle demande d’installation de pêcheur pro est adressée au préfet. Si nous n’étions pas sur leur route pour calmer leurs ardeurs, les pêcheurs pros passeraient de lots en lots faire leurs emplettes.

Car ce qui se cache derrière cette mascarade du silure, c’est surtout l’emploi de gros filets maillants pour capturer de gros poissons : de gros sandres, de gros brochets et de grosses carpes. Si ces dernières n’ont pas une grande valeur gustative, elles font le bonheur du marché noir à destination de lacs privés, en passant par la case pisciculture pour maquiller tout cela. A nous d’en être conscient et d’être vigilant pour protéger notre patrimoine halieutique.

Ne manquez plus la parution d'un nouvel article !



6 Commentaires

  1. patrick fontaine

    bjr le silure comme le cormoran son nuisible pour la peche par cher nous les rivieres se vident ne reste plus que ses deux especes de nuisible qu il faus reguler bonne journee à vous

  2. ce sont les viandards qui se plaignent de la présence du silure dans les lacs et rivieres . ces crétins ont prélevés depuis des décennis des sandres et brochets qu’ils ont créer eux memes un désiquilibre . vous additionner silure plus pollution et voila la coupe est pleine. A éguzon il y a ce probleme, les viandards au printemps font un massacre sur les jeunes sandres, sur les blacks sur les frayéres, en toute impunité. certains chomeurs pro peuvent pécher tous les jours et quand la peche est super bonne, revendent leurs sandres .un pécheur éceuré qui vous salut bien

  3. en lisant l’article,sur la fin,je vois que les pêcheurs de loisir sont indirectement cause de la pratique de certains pêcheurs pros,vu que ces grosses carpes sont achetées pour satisfaire les carpistes dans les étangs privés….. je ne sais pas si c’est vrai mais un pêcheur pro m’avait dit qu’il y avait un déversement de divers poissons fait par leur fédération,cela me semble logique….. ce qui m’amène à me dire : « ces pêcheurs pros,ne serait-il pas plus évident qu’ils deviennent pisciculteur? » vos eaux possèdent trop de prédateurs;le pêcheur pro,le cormoran qui mange de 300 à 700 gr/jour,en prenant une moyenne de 500gr/jour,c’est 15kg/mois multipliez ça par le nombre de cormoran du secteur et vous verrez que votre rivière ne peut déjà pas supporter cette pêche….. quand au silure,il est apparemment difficile de dire avec exactitude sa prédation,même si je pense qu’elle a bien un impact,j’ai connu un pêcheur gardant un silure d’1.10m,c’était le premier qu’il prenait et a voulu savoir si c’était bon à manger,en le vidant il a dénombré une trentaine de gardons allant de la décomposition à un état entier;même à un endroit que je fréquente,des silures viennent parfois taper dans la bourriche….. tout cela réunit,je me dis qu’il n’est plus bon d’être pêcheur de loisir…..

  4. Vous parlez d’une pétition en ligne? Mais malgré quelques recherches je n’ai rien trouvé s’y rattachant. Merci de me communiquer cette dernière si possible.

  5. Pour moi, la pêche est une passion. Une vrai passion, dévorante qui à la limite pourrait devenir dangereuse. Une véritable addiction comme l’alcool, la cigarette, le jeu, la drogue…
    Quand je suis au bord d’une rivière, je suis sur une autre planète;
    J’essaie de lire l’eau. Je deviens poisson.
    Je mange du poisson, je dors poisson, je rêve poisson, je me transforme poisson.
    Je suis une truite sauvage ou même d’élevage, ce n’est pas très grave un poisson est un poisson. Et une truite d’élevage retrouve rapidement son instinct de survie: manger pour ne pas crever de faim. Se reproduire? Je ne sais pas.
    Je vous pose une question:
    Est ce qu’une truite d’élevage se reproduit dans un ruisseau si les conditions sont bonnes?

    Aurais-je une réponse à ma question?

    J’espère que oui. Sinon, tant pis. Je m’adresserai à quelqu’un qui aura pris le temps de me répondre.

    Bonne journée à tous les »fadas » qui pêchent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *