Nouveau magazine de pêche 1max2peche #25 | Janvier 2018

Magazine de pêche 1max2peche #25bouton-site-ordinateur bouton-site-google bouton-site-apple

Les carpistes au centre des mauvaises intentions de la fédération

C’était il y a quelques semaines : une fédération départementale décidait de faire payer le droit de pêcher la nuit sur 2 plans d’eaux sous sa gestion, pour limiter les actes d’incivisme qui se multipliaient depuis quelques temps. Après un tollé sur Facebook, tout cela a pris de l’ampleur jusqu’à la création d’une commission pour réfléchir à d’autres solutions à mettre en place pour éviter ce genre de problèmes autrement qu’en faisant payer 10€ les nuits effectuées par les carpistes, ce qui aura tendance à les diriger vers le privé, offrant plus de services et de qualité que le domaine public. Et la demande entrainant l’offre, cela va forcément entrainer une augmentation du trafic de poissons, même si, il faut le reconnaitre, le trafic de poisson ne concerne qu’une toute petite partie des établissements privés.

Peu importe l’issue de tout cela, c’est davantage le problème et sa solution qui peuvent choquer. Tout commence bien malheureusement par de l’incivisme au bord de l’eau, et il faut bien l’avouer, c’est beaucoup trop fréquent et cela a tendance à vite agacer. Alors n’ayons pas peur des mots, pour justifier de son temps de pêche supplémentaire par rapport aux autres usagers, le carpiste devrait avoir l’obligation morale de rendre le poste plus propre qu’il ne l’a trouvé. Certains le font, mais il faudrait que cela soit une majorité pour que l’image de la pêche de la carpe soit redorée aux yeux des autres usagers et fédérations.

S’il faut plus de gardes, et donc plus de moyens, plutôt que de faire payer les nuits sur quelques plans d’eau, pourquoi ne pas instaurer un timbre « pêche de nuit » qui permettrait de pêcher de nombreux lieux du département en contrepartie, en respectant bien entendu une charte de bonne conduite. Et l’argent récolté pourrait alors servir à avoir plus de garderie présente au bord de l’eau, toujours bien utile pour les usagers de l’eau et les trafics de plus en plus nombreux que l’on retrouve sur les rivières de France.

Voyons le positif, cette situation a permis d’ouvrir un dialogue et espérons que les interlocuteurs seront assez intelligents pour poursuivre sur une solution gagnant/gagnant.

 

4 commentaires

  1. Bonjour. Vous avez parfaitement raison concernant les incivilités au bord de l’eau qui concernent cependant une minorité de carpistes au bord de l’eau. En ce qui concerne ce département (le 41) il me semble, vous préconisez le paiement d’une taxe de 10 euros (oui c’est bien une taxe) qui permettrait de pêcher de nombreux autres plans d’eau du 41 et qui permettraient de rémunérer de la garderie. Là ça commence à me fatiguer et je vais vous expliquer pourquoi ! ……. Je pêche pratiquement partout on va dire des départements de la Loire en allant au centre jusque dans le sud…. et partout ce genre de pratique se développe…, HOSTENS, MIMIZAN et maintenat PARENTIS… Sauf qu’il y a un gros problème c’est que les fédérations ne sont pas propriétaires des plans d’eau, elles en assurent uniquement la gestion. Lors de l’achat de ma carte de pêche j’ai cotisé un timbre supplémentaire (EGHO ou URNE) qui me donne le droit de pêcher dans tous les départements adhérant de nuit ! Pourquoi devrais-je donner donner 10 euros pour pêcher de nuit dans le 41 alors que le pêcheur du 41 qui viendra pêcher dans le 46 ne paiera rien ! c’est le principe de la réciprocité ! C’est totalement ILLEGAL. La seule chose que l’on peut imposer c’est de faire payer un droit d’accès au plan d’eau par exemple si une commune est propriétaire des lieux, mais en aucun cas une AAPPMA ou une fédération qui est juste gestionnaire des lieux. D’ailleurs, quelle infraction va être relevée puisqu’elle n’existe pas dans le code de l’environnement. Pour avoir été contrôlé à MIMIZAN et PARENTIS, les gardes de la FD reconnaissent eux mêmes que cette « TAXE PDN » n’est pas légale. Et puis cette taxe nous les carpistes nous l’avons déjà payée depuis bien longtemps. Les jeunes n’ont pas connu que l’on pouvait autrefois pêcher à 4 cannes avec moulinets sans être obligé de prendre un timbre carnassiers avec une carte de pêche pour un prix réduits…Maintenant plus le choix, que l’on veuille pêcher le poisson blanc à 4 cannes ou le carnassier le prix est le même avec la carte complète !. La seule chose qui serait réalisable serait d’ouvrir en Full PDN avec un timbre national mais certainement pas au bon vouloir de chaque fédération ou AAPPMA qui va profiter de l’aubaine pour taxer une nouvelle fois une catégorie de pêcheurs…Il est évident que toutes les FD et AAPPMA déficitaires en cartes de pêche à cause de leur gestion calamiteuse vont rechercher des recettes pour compenser la perte d’argent. Et pourquoi pas une taxe pour les leurristes qui polluent le fond des eaux publiques avec du plastique, du métal et du plomb pour le temps qu’on y est. Les solutions pour éviter les incivilités il y en a pléthore, il suffit juste de travailler à leur mise en place.
    Bien cordialement 😉

  2. Bonjour,

    Je suis du département de la Moselle et ce que je constate sur les bord de la Moselle n’est pas évoqué ici, en effet je vois régulièrement des monticules d’ordures au bord de l’eau dans ma région (au départ dans la plupart des cas ce sont des sacs mais après 1 ou 2 jours ils sont éventrés par les animaux, oiseaux et autres) et dans au moins 90% des cas les emballages trouvés dans ces ordures sont en langue Hollandaise ou Allemande, pour ça quelqu’un a une solution pour éviter que des carpistes français comme moi ramasse la merde laissée avec comme récompense la menace de taxer encore mon porte monnaie pour exercer ma passion?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close
Partagez249
Tweetez
Email
249 Partages