Leurres Dart Minnow : terriblement efficaces sur les carnassiers

La pêche au leurre n’a de cesse d’offrir aux pêcheurs une nébuleuse presqu’infinie d’imitations aux styles et stimuli variés. Parmi ces leurres, il y un type de poisson nageur assez peu utilisé, pourtant excellent, dont la nage atypique a la faculté de déclencher des attaques même lorsque la pêche est difficile : les dart minnows !

 

Dart ? Kézako

Les dart minnows sont des leurres durs, des poissons nageurs, sans bavette. L’œillet de fixation à la ligne n’est pas situé sur le nez ou en tête comme bon nombre de poissons nageurs mais sur le dessus. Le dart minnow possède un corps élancé et un lest interne positionné souvent assez en avant.  Sa grande particularité réside dans sa nage : contrairement à la majorité des leurres, le dart minnow n’oscille ou ne roule pas des flancs mais il effectue des dart. Les dart sont des mouvements de grande amplitude de droite à gauche et de haut en bas.

Il s’agit d’un mouvement en trois dimensions particulier, là où les autres leurres évoluent en deux dimensions (de bas en haut et d’arrière en avant). Cette nage atypique est possible grâce à la silhouette fine de ce minnow qui s’élance et fend l’eau et grâce à l’absence d’appendice qui freine sa course.

L’animation est un peu déroutante par rapport à d’autre leurres durs qui nagent en lancer/ramener. Il faut ici imprimer des coups de scions (des twitchs) assez courts et vifs pour élancer le leurre et rendre légèrement la main pour détendre la ligne et ne pas brider la nage et l’amplitude du mouvement du leurre et le faire évoluer « proprement » de gauche à droite.

Leurre Dart Minnow
petits dart minnow pour la truite et la perche, attache sur le dessus et forme pisciforme pour être  »projeté » lors des animations

Quels poissons cibler avec des leurres dart minnow ?

Ces types de leurres sont efficaces dans de nombreuses configurations : en linéaire, en lançant son dart minnow et en le ramenant par saccades ou à la verticale ! Dans ce dernier cas, il suffit de laisser couler le leurre jusqu’à la profondeur souhaitée et de l’animer, sans forcément mouliner.

C’est un vrai secret de compétiteur pour cibler les percidés comme le sandre ou la perche, lorsque ceux-ci sont peu réceptifs. Ces derniers cèdent souvent sous la vivacité des animations et donnent un coup de gueule par réaction réflexe.

Outre les percidés, les dart minnows, et notamment les modèles légers sont très prenant sur les truites. C’est un des leurres de base des pêches dites « area » en réservoir. Là encore, les truites réagissent par agressivité et réflexe à la nage virevoltante de ce poisson nageur. Cela peut également faire la différence en compétition où lorsque les touches sont rares !

Quel matériel pour pêcher au dart minnow?

En verticale ou en linéaire, on privilégiera une canne nerveuse et rapide en pointe, afin que l’animation du pêcheur soit le plus directement transmise au leurre. La canne ne doit pas absorber le mouvement. Pour les pêches en verticale, une canne courte (1,80 à 1,90m) sera plus directive et offrira plus de confort pour animer ce type de leurre.

Un nylon assez peu élastique ou une tresse se prête bien à l’utilisation de ces leurres. En fonction de l’espèce ciblée adaptez la puissance de votre canne de M pour le sandre à UL pour la truite.

La canne devra être équipée d’un moulinet à haut ratio idéalement. En effet, ce leurre ne tire que très peu dans la canne et il n’y a pas besoin d’avoir beaucoup de couple pour le ramener. Le moulinet ne sert pas à animer contrairement à un crankbait par exemple, mais juste à récupérer l’excédent de bannière entre chaque animation.

Il ne vous reste plus qu’à découvrir ces leurres atypiques mais sacrément efficaces !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer