Leurre Catfish Curl Tail et Paddle Tail de DAM Effzett

Aucun fabricant n’avait encore crée un leurre souple ayant l’ apparence d’un juvénile de silure, c’est pourtant chose faite depuis début 2016 avec le Catfish de DAM Effzett. Avec une version shad et une version grub, pré-armée, ce leurre atypique au profil étonnant est pourtant efficace et bien pensé pour solliciter les plus gros silures ou les brochets gourmands. Qui n’a jamais découvert un petit silure croqué par un brochet ? C’est en partant de ce constat que l’idée d’un leurre souple en forme de jeune silure est née, pourtant le profil du glane n’est pas un modèle de nage pour un leurre. Étonnamment ce leurre nage bien, même très bien et les gros silures semblent l’adorer.

Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
Des détails qui le rendraient presque vivant

Caractéristiques

Catfish Paddle Tail

  • Modèle 200 : 20 cm de long, 3 cm au plus large, poids de 125g, hameçon triple 3/0, profondeur de nage entre 1m et 3m.
  • Modèle 250 : 25 cm de long, 3.5 cm au plus large, poids de 220g, profondeur de nage entre 2 et 5m.

Catfish Curl tail

  • Modèle 200 : 26 cm de long queue déployée, 3 cm au plus large, poids de 125g, hameçon triple 4/0, profondeur de nage entre 1 et 6m.
  • Modèle 250 : 32 cm de long, 3.5 cm au plus large, poids de 220g, profondeur de nage pouvant atteindre 9m ou plus.
  • 5 coloris dont 2 actifs aux UV
  • Silencieux
Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
La queue en faucille Versus la queue de shad

Construction

Le pari était difficile à tenir pour la conception de ce leurre, le silure possède une forme de tête très massive, plutôt plate avec un profil fin, tout le contraire des formes de shads qui se font depuis les débuts. Grâce à une modélisation 3D assez efficace, car les proportions sont bien respectées, les concepteurs ont pu créer un leurre très ressemblant, les barbillons bien fournis ajoutent au réalisme de l’ensemble et vu de face la ressemblance est frappante. Ce leurre est proposé en deux modèles distincts, le Curl Tail est équipé d’une queue en faucille facile à mettre en œuvre à basse vitesse ou avec un faible courant. Le Padlle Tail possède lui une queue de shad plutôt massive qui invite le pêcheur à plus de vitesse de récupération pour la mettre en œuvre. Le fabricant propose ces leurres nus et pré-armés, ce sont ces derniers qui ont été testés. Ceux ci possèdent une attache disposée sur le front et grâce au profil plat de la tête on obtiendra une vibration supplémentaire façon lipless mais avec une fréquence moins rapide, de même cette disposition permettra au leurre de garder un angle et ainsi de ne pas trop remonter durant la traction. Les coloris sont assez mimétiques pour trois d’entre eux et deux sont flashys afin de pêcher les eaux sales, des paillettes donnent quelques reflets pour imiter la vie. Les versions pré-rigged sont équipées d’un hameçon triple ventral monté sur émerillon et possédant une épingle pour le fixer dans le corps du leurre. A la touche le carnassier fait se désolidariser l’épingle du leurre et l’émerillon permet de ne pas décrocher un poisson sur un retournement comme c’est souvent le cas.

Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
Vue de dessous avec le détail des nageoires

Utilisation

Le Paddle tail étant équipé d’un appendice caudal assez gros il demande une bonne traction pour se mettre en branle, c’est typiquement le leurre à utiliser en lancer ramener sur des poissons actifs ou dans les courants où son battoir va créer de grosses vibrations. Le Curl tail est plus destiné aux zones calmes ou aux fosses profondes, là sa virgule se mettra en ondulation au moindre courant. Tirant moins sur la canne que le précédent il permettra en outre de pêcher plus profond.

Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
Un leurre hyper massif

Matériel conseillé

Avec ces leurres on ne joue pas dans la dentelle, le plus petit en version montée pèse quand même 125g et que dire du plus gros avec 220g qui demandera une canne spécifique. On trouve ce type de cannes qui mesurent généralement 2,4m et qui sont destinées aux gros swimbaits, on peut aussi utiliser une canne leurre à silure plus confortable si on pêche en bateau du fait de sa longueur moindre. Au niveau du moulinet on pourrait croire qu’il faut un modèle renforcé mais non, un moulinet correct de taille 4000 à 5000 suffit car il n’aura pas à éprouver de fortes contraintes hormis celles du combat avec un joli poisson. Si vous êtes adeptes du casting, un modèle 300 suffira. Prenez soin d’équiper votre moulinet d’une tresse assez forte qui résistera au claquage en cas de chevauchement de spires, un 25 centièmes est un minimum pour ce type de pêche forte. Pour le bas de ligne, du solide, ne lésinez pas.

Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
Le système amovible qui maintient le triple ventral
Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
Le triple libéré rendu très mobile par l’émerillon rolling

Conclusion

Enfin un leurre qui se démarque de toute la production avec une bonne bouille, pourtant il faut y croire car une fois en main la densité du catfish vous fera douter sur la capacité à pêcher toute la journée avec.

Leurre Catfish Paddle Curl Tail de DAM Effzet
Les grosses paillettes et les coloris tendent vers le réalisme

Les + 

  • Très bonne finition avec une ressemblance frappante avec un juvénile de silure
  • Deux tailles pertinentes pour la recherche de beaux spécimens
  • Une densité permettant de pêcher creux

Les –

  • La queue virgule qui reste sensible aux dents des brochets
  • Une matière un peu dure

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer