Les farines épicées pour réaliser ses bouillettes

Nous continuons ce dossier sur les farines avec les épices. Elles sont devenues des éléments indispensables dans notre alimentation et certaines ont des vertus médicinales. Mais nous ne sommes pas les seuls à les apprécier et les cyprinidés en sont fortement réceptifs. Nous allons ainsi passer en revue quelques épices qui sont les plus adaptées et productives pour la conception de nos appâts.

Mais avant tout, il y a deux points importants à noter. Certaines de ces épices ont des propriétés colorantes. Celles-ci peuvent donc être utilisées comme colorant naturel, en plus d’un apport gustatif non négligeable. Car bien entendu, la propriété première d’une épice, c’est d’apporter un goût, favorisant le coté attractif des aliments. Il faut également savoir que ces épices contiennent de forte proportions d’antioxydants, qui non seulement ont des effets positifs pour l’organisme, mais également favorisent la conservation des aliments, et donc de nos appâts.
En terme d’utilisation, respectez bien les dosages préconisés afin d’optimiser le rendement. Trop d’épices dans vos mixs peuvent créer l’effet inverse et provoquer une répulsion. Certaines épices peuvent déclencher une euphorie alimentaire chez les petits poissons blancs. Il paraît donc évident de ne pas avoir recours à celles-ci en eau chaude dans les eaux regorgeant de brèmes notamment ainsi que carassins et gros gardons ; sous peine d’être systématiquement dérangé.

 

Ail

Cette épice se présente soit sous forme de semoule soit sous forme de poudre atomisée. C’est cette dernière qui nous intéresse car elle optimise la diffusion de ses agents attractifs. Son goût unique et son coté attractif pour les cyprinidés en fait un puissant additif qui marque gustativement vos appâts. Cela permet également de favoriser la digestion. Il est à noter que la poudre d’ail agit également comme répulsif contre les poissons chats ce qui est ainsi intéressant pour pêcher des eaux infestées de ces nuisibles. Elle se marie très bien avec les mixs carnés et renforce le coté attractifs des autres épices. A utiliser en toutes saisons pour un dosage moyen compris autour de 50gr/kg de mix.

 ail

Cannelle

Voici une épice assez singulière car elle est constituée à plus de 70% de sucres. Il s’agit donc d’un exhausteur de goût qui renforce la connotation sucrée de vos appâts mais qui apporte également le goût caractéristique et tenace de la cannelle. Elle facilite aussi le transit intestinal. Elle peut s’associer avec des épices telles que le poivre ou le curry. Elle convient donc pour la création d’appâts épicés, mais aussi crémeux (chocolat, scopex, vanille). A utiliser de préférence en eau froide avec des dosages compris entre 20 et 50gr maximum. A noter que les petits poissons blancs en sont friands et qu’il convient de ne pas utiliser sur des postes envahis de brèmes.

 canelle

Coriandre

Très connue par les pêcheurs au coup, cette épice est réputée pour sa puissante attraction sur les poissons blancs. En effet, son goût agréable marque en profondeur et durablement les farines même avec des dosages légers. Il est donc logique de l’utiliser dans nos bouillettes. Sa coloration est neutre et comme pour la cannelle, c’est en hiver qu’il est le plus important d’utiliser la coriandre, lorsque les eaux sont froides et que l’activité des poissons blancs est au ralenti. A utiliser avec des dosages moyens de 50gr/kg de mix. Elle peut également être utilisée en adjonction avec d’autres épices avec des dosages inférieurs.

 coriandre

Curcuma

Utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise pour la lutte contre les inflammations et le cancer, elle fait également partie des constituants du curry. Elle permet de colorer puissamment les mix grâce à sa couleur jaune, étant un puissant antioxydant, elle permet de faciliter également la conservation des appâts. Elle possède des vertus digestives non négligeables notamment avec l’adjonction de poivre noir, ce qui nous mène à vous le conseiller pour les réalisations d’appâts destinés aux amorçages à long terme. Le curcuma peut également être mélangé à n’importe quelle autre épice. Le dosage conseillé varie de 50 à 70gr/kg de mix.

 curcuma

Curry

Mélange d’épices réputé dans l’alimentation humaine, elle s’avère redoutablement efficace sur les gros cyprinidés. Le curry contient notamment ail, coriandre, poivre pour les plus connues, on comprend rapidement son efficacité. Il s’agit donc d’un puissant attractant gustatif mais également colorant qui marquera vos préparations (amorces, bouillettes, method). Ce mélange s’accommode aussi bien avec des appâts carnés que des appâts crémeux. Son efficacité est redoutable en saison froide mais peut également être utilisé tout l’année. Le dosage recommandé est de 50gr/kg mais il est possible de le doubler en hiver pour des pêches rapides ou d’y joindre de la poudre d’ail (20gr) à la belle saison.

 curry

Fenugrec

Voici une autre épice bien connue des pêcheurs au coup pour son coté stimulant chez les cyprinidés. Son goût caractéristique permet de marquer efficacement les appâts. Mais il est intéressant de constater que cette épice est riche en sels minéraux et vitamines ce qui constitue un excellent complément alimentaire qui convient parfaitement pour réaliser des amorçages à long terme : vitamines A, B et C, phosphore, calcium, magnésium et fer sont des éléments indispensables à la croissance et la vitalité des poissons. Pourtant, on notera qu’il n’est que très peu utilisé, ce qui peut constituer un avantage non négligeable en eau sur-pêchée. A utiliser à hauteur de 50 à 80gr/kg.

 fenugrec

Menthe

Cette plante aromatique est connue des pêcheurs de carpe par l’utilisation d’ingrédients liquides, notamment arôme artificiels. Sachez qu’il existe également de la menthe fraîche moulue. 100% naturelle, elle demeure nettement plus efficace que les liquides et, actuellement, n’est que très peu utilisée dans la production d’appâts. Riche en fibre ainsi qu’en huile essentielle, elle demeure très productive dans les plans d’eau envahis d’herbiers. A noter qu’elle se marie très bien avec la poudre d’ail ; ce mélange à fait mainte fois ses preuves par le passé. Le dosage préconisé est de 50gr/kg mais il est possible de monter à 100gr si l’on renforce la quantité de semoule ou de riz afin d’alourdir le mix.

 

Paprika

Voici une autre épice alimentaire qui demeure indispensable pour la traque de la carpe. Son goût sucré est léger et agréable, il ne laisse pas indiffèrent les poissons et la forte présence en caroténoïdes permet de colorer vos appâts. Il s’agit notamment d’un puissant antioxydant facilitant la conservation des appâts, et la présence de vitamine C renforce également le coté attractif. Le paprika est indiqué dans les bases épicées ainsi que les bases crémeuses. On peut également le mélanger avec d’autres épices sans contrainte comme l’ail et le poivre par exemple. Son dosage idéal reste 50gr/kg mais des dosages supérieurs à 100gr peuvent être intéressants en hiver.

 paprika

Piment

Il s’agit d’une épice que l’on retrouve dans certaines compositions du commerce. En plus d’être riche en carotène comme le paprika, on y retrouve la capsaïcine, le fameux composé qui rend le piment « piquant ». Ceci ne semble pas importuner Dame carpe, bien au contraire. Il semblerait que cela joue un rôle important dans le coté attractif et même répulsif face aux nuisibles qui ont tendance à moins s’acharner sur les appâts qui en contiennent. La digestion semblerait être facilitée également, et il est tout à fait possible de l’utiliser pour des amorçages à long terme sans effets de saturation. A doser en fonction du degré de piquant que vous désirez obtenir mais ne pas dépasser les 50gr.

 piment

Poivre noir

Il s’agit de l’épice que nous connaissons le plus et que nous utilisons tous dans notre alimentation. Il est donc naturel d’en intégrer dans nos préparations. Il s’agit donc d’un adjuvant gustatif qui va solidement marquer vos appâts en y apportant un goût particulier ainsi qu’un coté piquant. De plus, il apporte une aide digestive non négligeable notamment en eau froide ou pour la préparation d’ALT. A noter que son coté attractif peut être renforcé en utilisant également des huiles essentielles. Cette épice se marie très bien avec des mix à base de farine de poisson. Les dosages peuvent varier de quelques grammes à 50gr par kg de mix.

 poivre noir

Ras el hanout

Il s’agit d’un mélange de plus d’une vingtaine d’épices que l’on retrouve dans les cuisines marocaines. A savoir que le vrai Ras el hanout contiendrait plus de 40 ingrédients ! Son goût est assez prononcé et tenace. Sa couleur jaune sombre convient à la réalisation et coloration de bouillettes de couleur claire. Son attraction est assez importante et devient redoutable par adjonction d’ail. Il s’agit d’une épice utilisable toute l’année mais qui est préconisée à la saison froide et en rivière pour des pêches rapides. Il ne faut surtout pas la négliger. Un dosage compris entre 50 et 100gr suffit amplement.

 raz el hanut

Robin red

Il ne s’agit pas d’une épice mais d’une nourriture pour oiseau à plumage coloré. Ceci étant dit, sa composition intègre de fortes proportions d’épices aux propriétés spécifiques qui le rende intéressant au niveau pêche. Il fait même partie des ingrédients phares pour les appâts haut de gamme : la forte présence en carotène, vitamines et autres substances lui confère un pouvoir d’attraction hors du commun.
A noter qu’il existe différentes versions mais la recette originale de chez Hait’s reste la plus efficace. On peut utiliser cet ingrédient aussi bien dans les mix que dans les farines et autres pâtes d’enrobage. Les dosages conseillés sont compris entre 50 et 100gr/kg et il est possible de monter à 150gr en hiver.

 robin red

Le Sel

Ce condiment alimentaire est bien souvent classé dans les épices par les revendeurs. Il s’agit en fait d’un puissant exhausteur de goût qui permet donc de renforcer la saveur de nos appâts tout comme le sucre. Le sel fait également parti des éléments minéraux dont ont besoin les carpes pour que leur métabolisme fonctionne correctement (osmorégulation, fabrication du squelette). Il s’agit donc d’un élément qui agit comme un stimulateur d’appétit car il se dissout relativement bien dans l’eau véhiculant un message chimique détectable par le poisson. Enfin, le sel aide également à la conservation des appâts ce qui représente un atout indéniable. Il faut également prendre en considération son coût, somme toute insignifiant au regard de certains autres ingrédients. Les dosages conseillés vont de 1 cuillère à soupe (exhausteur) à 70gr (conservation) par kg de mix.

sel

2 commentaires

  1. bonjour,
    voulant me faire un mix épicé, je voudrais ajouter un ensemble d’épices à mon mix de base! mais ne sachant pas composé un ensemble d’épices pour mon mix! je me permet de vous demander si vous pourriez pas me donner un mélange d’épices bien dosé ?( en évitant le robin red)
    merci par avance
    Cordialement.
    Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer