La pêche de la carpe au coup

La pêche au coup connait un nouvel essor sous l’impulsion de la pêche de la carpe en carpodrome. Cette pêche, riche en sensations, permet de s’amuser sur des poissons puissants, pouvant dépasser la barre des 10 kilos, et même des 20 kilos!

De nouvelles sensations !

Encaisser le rush d’une carpe de plus de 10 kilos sans moulinet peut paraître un véritable exploit, et pourtant c’est devenu une pratique courante avec la pêche de a carpe au coup en carpodrome. Les départs fulgurants, les sauts, la combativité jusqu’au ras de l’épuisette, voilà un adversaire de taille avec qui on lutte à la limite de la rupture tout au long du combat. Peut être vous est-il arrivé de pêcher au coup et de casser sur un poisson avec lequel vous n’avez pas pu lutter, et il y a fort à parier que c’était une carpe. Avec un matériel adapté et un peu d’entrainement, il vous est possible de lutter à armes égales. Cette technique procure de fortes émotions et il sera difficile de vous en passer. Voyons en détails quels sont les éléments techniques à mettre en œuvre pour pratiquer cette pêche.

Le matériel

La canne

Les cannes au coup sont généralement spécifiques pour encaisser la puissance des carpes. Si vous possédez une canne au coup relativement puissante, vous pouvez acheter un kit spécifique pour la pêche de la carpe, mais mieux vaut partir sur des modèles spécifiques. On en trouve à différent prix et on peut citer par exemple la Bazookcarp, la Garbolino POWER MAXIM PLUS ou la ROBOCARP de chez MILO pour un prix allant de 300€ à 500€ environ, mais on peut trouver des modèles bien plus chères.

L’élastique

Pour pouvoir encaisser le rush d’une carpe, il y a forcément un moyen technique permettant d’absorber cette énergie. La solution est donc de placer un élastique dans le scion de la canne, auquel vous attacherez votre montage. Vous aurez ainsi la possibilité d’encaisser les rushs les plus puissants. Plusieurs tailles sont disponibles, et on utilise couramment un élastique plein entre 1,8mm et 2,1mm pour pêcher la carpe. Il existe également des élastique creux, qui s’étendent davantage, mais cela a tendance à allonger les combats, et donc les risques de décrochages. Il existe deux manières d’installer un élastique intérieur :

La première solution est d’employer une échelle avec un cône sur 2-3 brins, l’échelle vous permettra alors d’avoir une réserve d’élastique et le cône vous évitera d’abimer le scion de votre canne. Cependant, vu la longueur disponible, cette solution sera à privilégier pour les pêches moins difficiles et les poissons de taille modeste.

La deuxième solution est de monter l’élastique sur au moins 4 brins, ce qui va vous permettre d’avoir une grande longueur d’élastique, mais cette fois-ci il n’existe pas de cône assez gros dans le marché et il faut donc utiliser un autre moyen. On utilisera une tresse pour attacher l’élastique, et c’est le montage qui est le plus utilisé pour pêcher les grosses carpes. Il vous suffit de faire une boucle de trente centimètres et de torsader l’élastique et vous pouvez alors d’attacher de la tresse de vingt kilos de résistance. Il ne vous reste alors plus qu’à faire sortir la tresse du côté du talon, de la plaquer sur l’extérieur de votre brin et de le fixer à l’aide d’un adhésif. C’est assez déroutant de voir une solution « bricolée » mais c’est bien ainsi que les habitués procédent. Par sécurité, vous pouvez mettre un deuxième morceau de scotch dix centimètres plus loin. Il ne vous reste plus qu’a fixer un attache-ligne à l’extrémité et clipper votre montage pour commencer à pêcher.

Entretien de l’élastique

L’élastique doit glisser parfaitement et pour ce faire, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement. Le lubrifiant se trouve facilement dans le commerce, et il vous suffit de tirer l’élastique, mettre le lubrifiant et le relâcher tout doucement.

La tulipe

Prenez la plus grosse tulipe possible, puis avec un pied à coulisse ou autre instrument repérez le diamètre correspondant sur votre scion, tout en gardant à l’esprit qu’il est toujours possible de recouper votre scion mais pas de le rallonger. Parfois, on atteint près de 50cm de scion en moins, mais ne soyez pas étonné ! A l’aide d’un papier de verre, ébavurez puis enfoncez la tulipe en  force avant de mettre un point de colle. Cette opération n’est pas très difficile mais reste délicate, alors si vous ne vous sentez pas, confiez la à votre détaillant de pêche qui réalisera l’opération pour vous.

Le fixe-ligne, l’attache ligne, l’attache Stonfo, voilà plusieurs noms pour désigner la même chose. Cette petite attache vous permet d’attacher et détacher rapidement votre ligne et permet également de stopper l’élastique.

Les montages

Pour pêcher la carpe, il faut employer un petit flotteur, 0,80g semble un bon compromis et ces flotteurs légers sont essentiels surtout dans les zones peu profondes ce qui est souvent le cas dans les étangs et les bordures de rivières. Vous devrez porter une attention toute particulière à l’antenne du flotteur, qui doit être épaisse pour éviter les fausses touches et qui doit permettre de compenser le poids de vos esches particulièrement lourdes. Le flotteur est de préférence en fil intérieur car plus résistant aux forces qu’il devra subir pendant les combats.

Concernant le fil, on est bien loin de la traditionnelle ligne en 8/100 ! Ici, on oscille entre 16/100 et 22/100 suivant la taille des carpes et la présence d’obstacles, mais attention plus vous montez en diamètre, plus vous perdez en discrétion et le nombre de touche a tendance à diminuer ! Et attention, il faut être certain de son matériel pour monter de telle ligne, sinon gare à la casse !

L’hameçon qui devra se monter sur votre ligne est finalement assez gros, entre la taille 16 et la taille 10, suivant les appâts que vous devrez escher. Certains hameçons sont disponibles directement avec un œillet, et la plupart sont disponibles sans ardillons, obligation de pêche quasi obligatoire dans la plupart des plans d’eau destinée à la pêche de la carpe à la ligne. Il existe même des petits élastiques permettant d’escher un pellet à la manière d’un D-Ring.

Concernant les plombs, le plomb de touche se met à une vingtaine de centimètres de l’hameçon, mais vous pouvez faire varier cette distance si vous préférer plus de discrétion ou que vous souhaitez que la ligne repose sur le fond sur une bonne longueur. Pour les autres plombs, vous pouvez les espacer tous les 15 centimètres si vous voulez une descente lente et naturelle, ou sinon vous pouvez les regrouper pour plus d’efficacité.

Les lieux de pêche

Cette pêche se pratique essentiellement en carpodrome, qui sont des petits étangs bien empoissonnés en carpe. On se retrouve avec quelques problèmes éthiques avec une surdensité de poissons et des poissons record pris à la ligne. Ces petits étangs sont parfaits pour débuter, les carpes viennent rapidement sur l’amorçage et la partie de pêche est souvent riche en émotions. Lorsque vous aurez acquis les rudiments de cette pêche, il vous sera alors possible de fréquenter des lieux plus difficiles comme les petites rivières et les gravières du domaine public.

La technique de pêche

Appâts

Les appâts sont vraiment nombreux pour pêcher la carpe ! Le traditionnel maïs, coloré ou non, rapporte de bons résultats. Il existe également des micros bouillettes, des pellets qui ressemblent à nos appâts traditionnels, et il y a également toute la panoplie du pêcheur au coup : Gozzers, asticots, etc… Vous avez donc le choix, presque trop, et à vous de décider avec quoi vous allez faire votre pêche ! A vous également de leurrer les poissons en changeant d’appâts si les touches viennent à se raréfier.

Amorçage

Bouillettes ? Et bien non, pour amorcer et retenir le poisson, rien de mieux que les particules et les farines. Les stratégies sont nombreuses, mais la plus simple est d’amorcer massivement au départ à l’aide de farines bien grasses qui ne travaille pas trop, puis d’agrainer au maïs et à l’asticot en rappel. Vous avez le choix des armes : coupelle pour la précision ou fronde, à vous de choisir votre outil préféré.

Généralement, il faut compter plusieurs dizaines de minutes avant de voir les carpes débarquer sur le coup, alors vous pouvez tenter de pêcher des gardons en attendant leur venue.

 Rappel

Le rappel se fait à chaque prise, à l’aide de la coupelle ou de la fronde. On peut compter une coupelle ou son équivalent de deux ou trois godets de fronde pour effectuer cet amorçage de rappel.

 L’action de pêche

La carpe est un poisson de fond qui monte très rarement à la surface de l’eau, sauf pendant la période de fraie et pendant les périodes de fort ensoleillement. Nul besoin de tenter votre chance en surface, l’essentiel de la pêche se fait sur le fond. Il faut faire trainer la ligne sur le fond et la carpe va commencer par tester l’appât en l’avalant et le recrachant plusieurs fois, ce qui devrait faire tressaillir le flotteur. Il ne faut donc pas ferrer à la première touche mais attendre que le bouchon coule lentement mais assez franchement : la fuyarde a l’appât dans sa bouche et il ne vous reste plus qu’a ferrer ! Concernant l’animation du montage, rien de très spécifique et un petit replacement de la ligne toutes les deux ou trois minutes est une solution tout à fait convenable.

 Combat

La phase de combat n’est pas difficile mais demande un peu d’entrainement. Lors de la touche, faites un ferrage sur le côté, en ramenant dès que possible la canne parallèle à la berge, sans attendre de jauger le poisson. En pratiquant ainsi, c’est vous qui tendez l’élastique, et non la carpe, et vous vous éviter bien des soucis pendant le combat tout en gardant une réserve si besoin. La carpe ne pourra pas prendre beaucoup d’élan, et vous aurez ainsi assuré une bonne partie du combat. Attention, les décrochés sont nombreux et la moindre erreur se paie cash. Certains pêcheurs expérimentés ramènes tout de suite la canne pour démancher et combattre, en tout cas faites toujours attention de bien laisser un angle de travail pour que votre canne ne se déboite pas sous le rush d’une carpe ! Si votre ligne décroche, n’attendez pas qu’elle revienne sous la force de l’élastique, essayer de rapidement mettre le scion dans l’eau pour ralentir la ligne, avec un peu de chance vous pourrez éviter un paquet de nœuds !

Épuisette et réception

Épuisette pour la pêche de la carpe ou pour la pêche au coup ? Là est un cruel dilemme car la première convient à la taille des poissons, mais elle est assez courte et difficilement maniable alors que l’épuisette de pêche au coup est beaucoup plus maniable, mais parfois trop petite pour y enfiler une belle carpe ! L’idéal est d’avoir les deux sous la main, surtout si quelques spécimens nagent dans les eaux que vous pêchez, il serait dommage de passer à côté ! Attention, les épuisettes pour la pêche au coup se vendent en deux parties : le manche, et le filet séparément.

Avec ces quelques conseils, vous avez toutes les cartes en main pour passer de bons moments au bord de l’eau, et l’adrénaline est souvent au rendez-vous : combattre une carpe de 6kg, sur un 18/100 et sans moulinet, il y a de quoi être décontenancé et se faire quelques frayeurs ! Cette pêche alternative est à essayer, surtout pendant la période estivale, avec des amis ou la famille, c’est l’assurance de passer un moment agréable et de varier un peu sa passion ! Et en pratiquant cette nouvelle technique, vous apprendrez certainement beaucoup de nouvelles choses sur le comportement de notre cyprin préféré !

Un commentaire

  1. Bon article qui néanmoins devrait comporter des infos de nouvelles techniques ( ajout de cannes très résistantes comme Colmic ou Preston ) , les flotteurs mousses plus légers et pouvant pêcher avec des esches très lourdes .. Le strippa , révolutionnaire pour travailler la carpe , avec un contrôle de l’élastique , même sur 2 ou 3 brins et comme esche , la pâte qui devient vraiment inévitable , telle que ( One to One ) de sonubaits .
    Tout cela sans aucune critique mais bien pour apporter des infos pour les amoureux de cette pêche splendide .
    Amicalement ,
    Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer