La boite à mouche parfaite

Dans la pêche à la mouche, le secret des pêcheurs réguliers est leurs modèles de mouches. Pour constituer notre boite, nous devons comme eux, comprendre ce que les truites et ombres communs attendent comme menu tout au long de l’année. Sèches, nymphes, noyées et streamers sont des incontournables…

Pour choisir des modèles efficaces sur toute la saison de pêche, le pêcheur à la mouche doit accepter le principe de ne pas pêcher avec une mouche exacte mais avec une mouche d’ensemble. Une mouche d’ensemble représente un postiche de même taille et de même couleur dont l’apparence est plus grossière que l’insecte parfait mais qui plaira au poisson recherché. Nous présenterons des mouches essentielles de la collection « Mouches Devaux » qui font leur preuve depuis très longtemps et ce dans toutes les rivières françaises et étrangères.

Les insectes

Pour constituer notre boite, un minimum de connaissance sur les insectes est nécessaire. Dans la vie d’un insecte aquatique, il existe plusieurs phases et nos mouches doivent être le reflet fidèle de celles-ci. La majorité des nymphes imitent le stade larvaire alors que les sèches imitent le stade du jeune adulte ou émergent (subimago), de l’adulte (imago) et de l’adulte mort (spent). Les noyées quant à elles imitent les insectes noyés en partie transformés ou des terrestres qui se sont noyés en tombant dans l’eau ; et pour finir, les streamers sont des imitations de poissons, de très grosses larves, ou encore de « rien » mais qui stimulent l’agressivité des poissons sur le plan territorial ou alimentaire.

Les couleurs des mouches

Pour le choix des couleurs, rien ne remplace ce que nous observons au bord de l’eau. L’important étant de se rapprocher le plus des tonalités et de tenir compte de la lumière environnante. La luminosité de la lumière influence fortement la teinte en traversant les insectes volants, flottants ou les larves trouvées. Pour exemple, un vert sapin est souvent observé comme un vert tendre en pleine lumière ou à l’inverse est un gris-vert à l’ombre. C’est à nous qu’appartient ce choix et il ne peut se faire qu’avec l’expérience du terrain même si nous présentons dans cet article des mouches avec couleurs incontournables qui prennent des truites et des ombres partout dans le monde.

Les tailles des insectes

Dernier paramètre essentiel, ce sont les tailles de nos imitations. Dans la nature, chaque famille d’insectes présente plusieurs espèces de même couleur mais de taille différente et il n’est pas rare que dans la même journée de pêche, nous soyons confrontés à l’éclosion de plusieurs d’entre elles. Lors de ces journées d’éclosion, il est fréquent de constater que les poissons préfèrent une taille à une autre selon les heures de la journée. Si nous avons différentes tailles, nous passerons allégrement cette difficulté mais si nous n’avons qu’une seule taille d’hameçon et que ce n’est pas celle désirée par les poissons alors la journée risque fort d’être frustrante ! Une boite parfaite est donc composée d’imitations identiques en couleur mais de tailles différentes.

Les sèches

Elles sont flottantes par définition mais selon le stade de l’insecte qu’elles imitent, elles flottent sur l’eau, cas des imagos* ; ou une partie du corps dans l’eau, cas des subimagos* et des spents*. Notre choix se fait en fonction de ce qui constitue les mouches à savoir les constituants de la collerette et du corps qui les composent. Coq, canard, chevreuil, paon, lièvre et bien d’autres composants permettent de choisir la flottaison de nos mouches. Retenons simplement que généralement, les matériaux naturels se gorgent d’eau et sont dits hydrophiles, alors que les matériaux synthétiques sont hydrophobes et influencent donc fortement la flottaison de nos imitations dans le temps de pêche….

Boite à mouche parfaite
Mouches sèches

Les références marquées sont celles que nous trouvons dans le commerce et si la modèle présente un C c’est que celui-ci possède une aile ou une collerette en plume de croupion de canard, composé utilisé pour les flottaisons basses.

Modèle A4 / A4C :

Imitation d’une éphémère jaune aux ailes grises. Proposée en taille d’hameçon de 12, elle figure de grosses éphémères de printemps alors qu’en taille de 20, de petits insectes au corps jaune de l’été. Le modèle A4 flotte haut sur l’eau puisqu’il présente un montage avancé en plume de coq et qu’il imite un imago. Le modèle A4C qui figure le subimago, flotte plus bas sur l’eau.

Modèle 841 / 841C :

Imitation d’une éphémère olive. Proposée en taille d’hameçon de 14, elle figure de grosses éphémères de début printemps alors qu’en taille de 18, de petits insectes tout au long de l’année. Comme pour le modèle précédent, le modèle 841 flotte haut sur l’eau et le modèle 841C flotte plus bas sur l’eau.

Modèle 974C :

Imitation d’une éphémère grise sombre. Proposée en taille d’hameçon de 14, elle figure de grosses éphémères de fin printemps alors que la taille de 20, de petits insectes au cœur des grandes chaleurs d’été. Ce modèle 974C flotte bas sur l’eau.

Modèles série 14/14C et série TT :

Mouches d’ensemble dénommées palmer, le must des eaux rapides car graissées elles sont quasi insubmersibles. Proposées en taille d’hameçon de 12/14 à 18, elles figurent de gros et de petits insectes de l’année.

Modèles série 12/12C – 13 :

Imitations d’ensemble en montage avancé pour une flottaison haute et durable. Proposées en taille d’hameçon de 10 à 14, elles figurent les mouches de mai ou la grande famille des heptagénéidés – insectes d’eaux rapides.

Modèles série P :

Imitations d’ensemble en montage parachute pour une flottaison très basse mais visible. Proposées en taille d’hameçon de 16 et 18, elles figurent selon leur coloration de petites émergentes* tout au long de l’année.

Modèles série JBE :

Imitations en cul de canard pour une flottaison basse mais visible. Proposées en taille d’hameçon de 14 et 18/20, elles figurent selon leur coloration de petites émergentes* tout au long de l’année. Cette série mis au point par Jacques Boyko* propose à elle seule des modèles de pêche exceptionnels comme la JBE 1, 20, 21 à 23, 28, 30…..

Modèles série JBS :

Imitations d’ensemble des spents pour une flottaison très basse. Proposées en taille d’hameçon de 14 à 18, elles imitent les insectes morts qui dérivent sur l’eau tout au long de l’année.

Modèles série JBP et série 9/9C :

Imitations des trichoptères adultes, incontournable… Proposées en taille d’hameçon de 10 à 20, elles figurent selon leur coloration de corps et d’ailes une multitude de sedges avec des flottaisons différentes suivant les matériaux de montage.

Les nymphes

Elles sont immergées par définition mais selon le stade de l’insecte qu’elles imitent, elles sont sur le fond de l’eau, cas des larves; ou entre deux eaux, cas des nymphes* ; ou juste sur la surface, cas des nymphes-émergentes. Notre choix se fait selon le poids même de l’imitation, avec ou sans bille en tête laiton, tungstène, tours de plombs sur le corps (nombre de tours), sans poids (si ce n’est celui de l’hameçon).

Boite à mouche parfaite
Nymphes

Les références marquées sont celles que nous trouvons dans le commerce et si la modèle présente un T c’est que celui-ci possède une bille en tungstène, 1,7 fois plus dense que le laiton, métal utilisé pour augmenter la vitesse d’immersion.

Modèles série JBNT :

Imitations à immersion rapide de la quasi totalité des nymphes nageuses et rampantes pour toutes les pêches au fil et même à vue. Proposées en taille d’hameçon de 12 à 20 selon les modèles, elles permettent de pêcher toutes les vitesses de courants et de profondeurs. Une série de modèles très complémentaires et d’une capacité de pêche fabuleuse dans toutes les rivières de l’hexagone et d’ailleurs ! JBNT T4, T5, T6, T10, T17, T31, T32, T33 sont des nymphes qui doivent être présentes dans une boite.

Modèles série JBN :

Imitations à immersion lente de la quasi totalité des nymphes nageuses et rampantes pour toutes les pêches à vue et peuvent aussi s’utiliser au fil. Proposées en taille d’hameçon de 12 à 20 selon les modèles, elles permettent de pêcher toutes les rivières calmes et de faibles profondeurs mais aussi en lac. Une série de modèles complémentaires en couleur et sont très adaptées aux ombres et truites récalcitrants. JBN 30, 31 et 32 sont le minimum à posséder.

Modèles série JBG :

Imitations de la quasi totalité des gammares* pour toutes les pêches en nymphe au fil et à vue. Proposées en taille d’hameçon de 12 à 16 selon les modèles, elles sont les nymphes obligatoires pour les rivières de plaine. JBG 0, 2 et 5 sont les mieux représentés dans nos rivières et nos lacs…

Les noyées

Elles sont immergées par définition et elles imitent un insecte aquatique ou terrestre noyé. Elles évoluent entre deux eaux, mais présentent très souvent des ailes avec une similitude de corps avec les nymphes. Elles peuvent présenter une bille en tête pour faciliter leur immersion.

Boite à mouche parfaite
Noyées

Modèles série JBNO :

Imitations d’ensemble très épurées pour toutes les pêches en noyée. Proposées en taille d’hameçon fort de fer de 10 à 14 selon les modèles, elles sont des noyées incontournables des rivières et lacs de plaine et de montagne. JBNO de 1 à 4 puis 14 et 15 sont des modèles à posséder.

Modèles série GH :

Imitations d’ensemble de couleur très neutre pour toutes les pêches en noyée en eau forte. Proposées en taille d’hameçon fort de fer de 12 à 14, elles sont nécessaires pour les pêches en rivière de plaine et de montagne à fort courant.

Modèles série hoppers :

Imitations des sauterelles pour toutes les pêches en noyée d’été. Proposées en taille d’hameçon fort de fer de 10 à 14 pour tous les modèles, elles sont trop souvent oubliées et négligées par les pêcheurs modernes.

Les streamers

Nous sommes typiquement sur un choix de pêche aux leurres. Nous devons trouver la profondeur de nage des poissons en rivière et en lac pour les solliciter ensuite avec des imitations adaptées. Deux grandes séries dans la collection des Mouches Devaux sont à privilégier. Par habitude, nous choisissons avant tout des modèles très différents en teintes et immersions.

Boite à mouche parfaite
Streamers

Modèles série ST :

Streamer pourvus de billes laiton, sans bille ou avec des yeux ronds de polystyrène pour remonter lors des animations. Proposées en taille d’hameçon de 6 à 10 selon les modèles, ils sont très utiles pour pêcher tous les milieux de plaine et de montagne. Une large palette dans laquelle, nous ne pouvons que trouver ce qui nous servira.

Modèles série JBSTT/ST150-151-152 :

Streamer pourvus de billes en tungstène. Proposés en taille d’hameçon de 6 à 11 selon les modèles, ils sont très utiles pour pêcher creux en rivières et lacs de plaine et de montagne.

Pour finir

Notre boite est alors en bonne voie et nous ne choisissons que les modèles qui représentent les insectes présents lors nos pêches. Toutefois, si vous avez du mal à choisir ou si vous recherchez le plus grand choix de mouches en France, nous vous conseillons un magasin de pêche situé en Haute-Savoie, le « Rond dans l’eau » au pont de Fillinges, Julien possède un nombre de références impressionnant et saura vous conseiller – http://www.leronddansleau.com

Et si vous souhaitez apprendre à les utiliser correctement, je vous laisse me contacter directement – http://www.guidepechesavoiehautesavoie.com

Définition *

  • Imago : terme désignant « l’adulte » chez un insecte aquatique et qui évolue dans les airs.
  • Subimago : terme désignant « le jeune adulte » chez un insecte aquatique qui est encore en partie dans l’eau et qui commence à sortir de l’eau.
  • Spent : terme désignant « l’adulte mort » chez un insecte aquatique.
  • Emergentes : synonyme de subimago. Jacques Boyko : ancien capitaine de l’équipe de France de pêche à la mouche (6 titres mondiaux) et directeur commercial des Mouches Devaux. C’est un metteur au point d’exception en termes de mouches et de matériel.
  • Nymphes : terme désignant « l’enfant » chez un insecte aquatique.
  • Gammares : terme désignant les petites crevettes d’eau douce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer