iBobber, le sondeur à lancer et à regarder sur un smartphone

Les petits sondeurs à lancer se sont bien développés ces dernières années et ce qui était une véritable innovation il y a encore quelques années devient un produit de masse fabriqué à faible prix pour inonder le marché. Le iBobber fait partie de ceux-là, avec un boitier un peu cheap, des fonctionnalités basiques, mais un prix agressif. De quoi vous donner envie de franchir le pas pour à peine plus d’une centaine d’euros.

iBobber, le sondeur pour smartphone

Le produit est donc fini, mais ne vous attendez pas à une finition luxueuse, on sent que les prix ont été tirés au maximum. Le support est rigolo, joli avec la lumière bleue durant la recharge mais ça s’arrête là. 2 points de fixation sont disponibles et font le job, soit sur le dessus, pour une pêche verticale, soit sur un côté pour le ramener. Il suffit alors de choisir le point d’attache, de nouer un nylon et de lancer le iBobber. Dans un premier temps, il ne faut pas l’envoyer trop loin pour faire la première connexion avec votre smartphone, sur lequel vous aurez activé le Bluetooth et téléchargé l’application éponyme.

Une fois la mise en route effectuée, très rapide et facile, vous allez pouvoir sonder l’eau qui est devant vous, et c’est là que cela devient problématique. Le détail est pauvre, on a une indication de la profondeur, de la présence d’herbiers et de poissons. Sur le papier, c’est bien, en réalité j’ai été complètement déçu en l’utilisant dans mon bassin à koï. Un grand trou rectangulaire de 3m par 2m avec 1,20m de fond et 6 poissons… et l’écran de mon smartphone indiquait n’importe quoi!

iBobber, le sondeur pour smartphone

J’ai donc vu des herbiers apparaître de temps en temps à l’écran, alors que mon bassin est vide, et pire, la présence des poissons était aléatoire! Quand un poisson passait sous la sonde, il n’y avait rien, et inversement, du coup je n’ai aucune confiance envers les indications affichées, et un pêcheur sans confiance…

Finalement, il ne faut pas trop lui en demander. C’est pas mal d’avoir ça dans la voiture ou dans un sac pour pouvoir se donner une idée de la profondeur sur un secteur que vous ne connaitriez pas, mais pour le reste, vous risquez d’être déçu.

iBobber, le sondeur pour smartphone

Conclusions

Il ne faut pas utiliser ce produit en vous disant qu’il fera du bon travail, autant qu’un vrai sondeur pourrait le faire, même un sondeur d’entrée de gamme avec un écran de 4 pouces à 200€. Non, là c’est un peu aléatoire et il faut s’en servir en dépannage, sur un secteur inconnu, sans forcément prêter de l’attention sur la présence d’herbiers et de poissons, plus pour connaitre la profondeur du poste, et finalement, c’est déjà pas mal!

Magazine de pêche 1max2peche #13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
83 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email