Comment garder la fraîcheur lorsque l’on est à la pêche en été

L’été est bien évidemment synonyme de vacances mais également de fortes chaleurs, voire de canicule. Pour ne pas finir comme un bout de viande sur le grill et supporter au mieux les chaleurs étouffantes des sessions estivales, voici quelques précieux conseils et astuces pour garder la fraîcheur.

Du frais pour bien manger

Le premier casse tête lorsque l’on part plusieurs jours en session estivale est bien entendu la nourriture. Si tout au long de l’année les boîtes de conserves rendent bien service, un cassoulet ou une choucroute par 35°C n’est pas ce qui fait le plus envie. Je ne sais pas pour vous mais lorsque l’été est là, mes préférences se portent plus sur les grillades (là où cela est possible) et les salades, bref, du simple et frais !

Si garder des aliments frais dans une glacière pour des pêches de 48h est aisé, les choses se compliquent sérieusement pour 3 à 4 jours de pêche. Il y a évidemment l’option « confort » en faisant l’acquisition d’un petit réfrigérateur à gaz ou d’une glacière réfrigérante électrique, mais ceci a un coût et vient s’ajouter à une liste de matériel à emporter déjà longue. Pour tous ceux qui utilisent une glacière classique, il y a quelques petits « trucs » qui permettent de garder de la nourriture fraîche durant quatre jours sans problème, au delà, il n’y a pas d’autres choix que d’investir dans du matériel comme cité plus haut.

Pêcher la carpe pendant la canicule
Les appâts et la nourriture doivent impérativement rester à l’ombre par forte chaleur !

La première chose qui permet de garder du frais plus longtemps est la taille du glaçon, il est inutile de mettre plusieurs bouteilles d’eau congelées, elles fondent en même temps. Depuis quelques années j’utilise un cubis d’eau de 5 litres congelé, carré, compact, le glaçon met plus de temps à fondre. Maintenant que l’on a une capacité de froid plus longue dans le temps, il faut la garder ! Il est donc primordial de faire la chasse au soleil, la glacière ne doit jamais se trouver en plein soleil, ne serait-ce que 10 minutes. Pour conserver un maximum de fraîcheur à l’intérieur, il faut que l’extérieur soit aussi au frais, pour cela je prends avec moi une grande serviette éponge que je mouille régulièrement pour recouvrir la glacière avec. Il faut veiller à ce que la serviette soit toujours humide, à partir du moment où je mets la glacière dans la voiture, je la recouvre de la serviette, idem lorsque j’arrive sur le poste, je la place tout de suite à l’ombre, recouverte de la serviette mouillée.

Lorsque l’ombre est rare, je tends un sac de conservation très opaque à l’aide d’un buisson ou de piques pour créer une zone d’ombre la plus grande possible.

Ce sont les trois choses les plus importantes, une serviette humide pour recouvrir la glacière, toujours la placer à l’ombre et un avoir un gros glaçon.

Il faut bien évidemment aussi veiller à ne pas ouvrir la glacière toutes les 5 minutes, ni trop longtemps, on ouvre, on prend ce dont on a besoin et on referme. Il est d’ailleurs judicieux d’anticiper au rangement, en mettant au fond ce que l’on compte manger en dernier par exemple.

Pêcher la carpe pendant la canicule
Lorsque le thermomètre grimpe, tout est prétexte pour se rafraîchir.

De l’ombre pour le campement

En fait en été il n’y a pas le choix, il faut de l’ombre, pour le bivouac c’est pareil ! Même si cela demande d’installer le parapluie loin des cannes pour trouver une petite zone d’ombre, je veille à toujours avoir un maximum d’ombre. En plein soleil la température monte très vite sous une toile de parapluie ou de biwy, et le matériel vidéo comme les appâts n’apprécient guère les fortes températures.

Lorsqu’il n’y a pas assez d’ombre sur le poste, je la crée à l’aide d’un filet de camouflage et de deux mâts tempêtes, cela génère une zone d’ombre suffisante pour pouvoir manger et vivre sans « cramer ».

Lorsque le soleil tape fort sur le parapluie, je vais même jusqu’à l’arroser abondamment et régulièrement, ce n’est pas grand chose mais cela permet tout de même de faire baisser la fournaise.

Ces petits conseils ne sont pas grand chose et n’ont évidemment pas l’effet d’une climatisation, mais croyez moi, lorsque la chaleur est écrasante et qu’il n’y a pas un brin d’air, ce sont des petits détails qui permettent de mieux supporter des températures caniculaires, ce qui est quand même bien agréable.

Pêcher la carpe pendant la canicule
Le filet de camouflage devient un allié indispensable lorsque l’ombre manque

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Un autre moyen simple et efficace pour garder la fraicheur est de porter des vêtements légers. Quand, je pêche l’été, je m’équipe d’un T-shirt qui me protège des rayons UV du soleil et de couleur claire.

    Quand je pars pour session de 48h, j’emmène aussi un petit réchaud pour me faire du thé dans l’après-midi. çà désaltère et çà permet de mieux supporter les fortes chaleurs. C’est une technique qu’utilise les nomades du désert ou les populations d’Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
26 Partages
Partagez26
Tweetez
Email