Fabriquer un bac pour conserver les vifs

Il est difficile de se procurer des vifs et, bien souvent, à la fin d’une partie de pêche, on rejette ceux qui restent. Qu’on les ait payé 5€ pièce dans un magasin ou chez un pisciculteur, ou qu’on ait passé une journée à les attraper, il est quand même dommage de ne pouvoir les conserver alors qu’une solution existe pour moins de 200 euros, si peu que l’’on soit un minimum bricoleur.

Les règles à respecter

Même si les vifs ne sont pas censés passer plusieurs années dans le bac, il convient de respecter les règles de bases empruntées à l’aquariophilie. Les poissons tiendront plus longtemps et seront en forme pour les parties de pêche futures.

Tout d’abord, l’espace. Pour éviter le stress et laisser suffisamment de place pour que chaque individu puisse évoluer sans gêne, il faut respecter une équation simple : 1 litre d’eau peut héberger 2 centimètres de poissons. Ainsi, avec 500 litres d’eau, on peut théoriquement placer 1000 centimètres de poissons soit 30 vifs de 30 centimètres ou encore 50 vifs de 20 centimètres.

La température et l’oxygène sont deux paramètres importants et qui sont étroitement liés. Plus l’eau est chaude, plus le taux d’oxygène dissous diminue. Il est donc crucial de contrôler la température et faire en sorte d’éviter qu’elle ne s’élève au-delà de 24°C. La meilleure solution est de placer son bac dans une cave ou un garage qui subissent peu les variations de température et bénéficient d’une relative fraicheur, même en période estivale. Mais si l’on ne peut faire autrement que de le placer en extérieur, on prendra soin de le mettre à l’ombre. Lorsque la température s’élève, deux solutions sont efficaces pour éviter une mortalité ou une fragilisation des poissons par manque d’oxygène dissous : ajouter des bouteilles d’eau congelées qui feront office de gros glaçons ou remplacer un tiers du volume d’eau par de l’eau fraiche. Evidemment, il faut également prévoir un système d’oxygénation permanent.

Enfin, il faut absolument éviter que les nitrates envahissent l’eau et la contaminent. Les nitrates sont produits par la stagnation de l’eau et les rejets de nutrition des poissons. Il faut donc s’appliquer à ne pas nourrir les poissons (quelques micros pellets par semaines suffisent) et ajouter un système de filtration efficace.

Autant que faire se peut, utiliser de l’eau de pluie. Cela vous coutera moins cher et elle sera moins nocive pour vos poissons. Si vous utilisez de l’eau du robinet, pensez à la laisser s’aérer 48 heures afin que le chlore s’évapore car il est irritant pour les branchies et peut causer une mortalité chez vos poissons.

 

Bac de récupération d'eau de pluie de 520 litres, avec couvercle
Bac de récupération d’eau de pluie de 520 litres, avec couvercle
Pompe à air fixée sur la paroie extérieure. Les tubes rejetant l'air passent au travers
Pompe à air fixée sur la paroie extérieure. Les tubes rejetant l’air passent au travers
La pompe à eau est installée et renverra l'eau du fond vers le filtre à l'opposé du bac
La pompe à eau est installée et renverra l’eau du fond vers le filtre à l’opposé du bac

 

Le nécessaire

Après avoir cherché plusieurs solutions, il apparait que les bacs de récupération d’eau de pluie soient les meilleurs contenants possibles. Ils sont robustes, abordables, faciles à se procurer et existent dans des tailles variant de 300 à 1000 litres. De quoi trouver idéalement le bac adapté à la place qu’on a et au nombre de vifs que l’on souhaite conserver.

Pour cet article, le bac choisi a une contenance de 520 litres. La forme rectangulaire n’est pas choisie au hasard : elle facilite l’aménagement et elle optimise la place laissée aux poissons pour nager. Le couvercle vendu avec permet de s’assurer que les poissons ne sauteront pas en dehors du bac et évite de devoir confectionner soi-même un maillage de protection.

Pour l’oxygénation de l’eau, il faut utiliser une pompe à air de gros débit dont l’apport en oxygène devra être d’au moins 60% du volume d’eau toutes les heures. Le bac aménagé ici bénéficie d’une pompe d’un débit d’air de 380 litres par heure, répartis dans deux tuyaux de sortie apportant chacun 190 litres d’air par heure. Pour des raisons pratiques, optez pour un modèle qui peut être fixé à la verticale.

Afin de passer l’eau dans le système de filtration, il faut impérativement utiliser une pompe à eau submersible et la placer au fond du bac afin que l’eau la plus chargée en détritus soit prioritairement renvoyée vers le filtre. Pour éviter que ce soit toujours la même eau qui passe dans le filtre, la pompe devra être placée à l’opposé du système filtrant. Elle devra avoir une capacité de pompage horaire au moins égale à deux fois le volume d’eau. Pour ce bac de 520 litres, la pompe a une capacité de 1200 litres/heure.

Les systèmes de filtration externes sont très chers. Il existe cependant un moyen efficace et peu onéreux inspiré de celui utilisé pour les bassins extérieurs. A partir d’une jardinière de 50 centimètres de long, il est possible d’obtenir une filtration efficace. La première étape consiste à percer des trous de 10 millimètres de diamètre sur le fond de la jardinière. Ces trous permettront à l’eau de s’écouler après être passée au travers du filtre.

La filtration étant assurée par des dizaines de millions de bactéries qui dévorent les déchets organiques, il leur faut un habitat adapté à l’intérieur du filtre. Pour cela, utilisez de la pouzzolane. Cette pierre est poreuse et constitue un bon support bactérien. Remplissez la jardinière de pouzzolane et placez-la sous le rejet du tuyau de la pompe à eau.

Voilà donc une solution facile à mettre en place, économique et efficace. Vous pourrez conserver vos vifs toute la saison si vous prenez soin d’avoir une eau qui reste propre et bien oxygénée. Toutes les espèces de poissons ne supportent pas d’être conservées en bac. Orientez-vous sur ces espèces, qui sont très résistantes : carassins, carpeaux, chevesnes, tanches et rotengles.

 

 

Système de filtration fabriqué à partir d'une jardinière remplie de pouzzolane
Système de filtration fabriqué à partir d’une jardinière remplie de pouzzolane
Bac mis en eau avec 25 carassins de 30 à 40cm
Bac mis en eau avec 25 carassins de 30 à 40cm

Matériaux utilisés :

  • Bac de récupération d’eau de pluie : 65€
  • Pompe à air de 380 litres/heure (2 fois 190 litres/heure) : 45€
  • Pompe à eau d’un débit de 1200 litres/heures : 45€
  • Jardinière pour fleurs de balcon : 10€
  • Sac de pouzzolane de 30 litres : 8€
  • Tubes, tuyaux, visseries, tasseaux : 20€

17 commentaires

  1. très bon article sur la conservation des vifs si les pécheurs de carnassiers respectes vos conseils ils pourrons garder leurs vifs très longtemps j’ai 72 ans j’utise ce procédé depuis de longues années avec de très bons résultats

  2. Bonjour
    Oui c est ce que j’ai aussi,mais comme vous le précisez , il ne faudrait pas croire que l on peut garder des gardons facilement . c est toujours un casse tête permanent ! Cela fait 40 ans que je cherche encore la solution miracle ! Lol
    Cdlt

  3. Bonjour je vien de me faire un bac à vif dans mon garage depuis deux mois d une contenance de 500L avec toute les recommandations cité au dessus . ce week end en prenant des vif de mon bac à mon seau tout les vif sont mort en deux minute est ca trois fois de suite quelqu’un saurait pourquoi ? Et aurait une solution ? Merci pour les réponses

    1. Il faut éviter de mettre les poissons dans le noir, autrement le stress les tue immédiatement à la lumière. Attention, l’eau du seau doit-être la même que celle du bac (hydrocution).

    2. Pas de probleme avec le noir, bien au contraire.
      J’ai une glacière de 60 litres avec uniquement un aérateur.

      Au début il faut ajouter une cuillère de gros sel, puis changer un quart d’eau tous les jours puis de moins en moins jusqu’à ce qu’elle reste claire.
      Surtout ne jamais donner de la nourriture aux poissons.

      Je garde ainsi des gardons de octobre à avril…

  4. Bonjour, super article et super site en général ! continuez ! quel est svp la ref de la Pompe à eau d’un débit de 1200 litres/heures ? on me dit que la pompe à air c’est pour faire joli est ce vraiment utile ? j’ai trouvé le même récupérateur que vous donc je vais essayer de faire la même chose mais dans une cave, encore merci !

  5. Excellent procédé mon bac est plus modeste 300 litres seulement, la pompe est la plus dur à trouver surtout ne pas prendre de filtres pour aquarium c’est une galère d’entretien, la pouzzolane est en effet un excellent filtre naturel bien de chez nous en auvergne. Pourquoi François ne pas les nourrir ? un peu grassouillet ils sont surement plus attractif pour les brochets l’eau qu’on peut leurs mettre n’est pas très nourrissante et certain ne font pas de sorties à chaque séances de pèche donc ils peuvent rester longtemps une nourriture de poissons de bassin chez des jardineries n’est pas faite pour leurs déplaire (à suivre si d’autres idées) je suis preneur

  6. c’est un tres bon sujet je pense que l’on peut nourrire les vifs mais tres parcimonieusement car rejets de nitrites dans l’eau donc utiliser les produits vendus en aquariophilie,il en est de meme pour les ajouts d’eau traiter pour eliminer certains produits ,surtout ne jamais changer plus de 1/3 de l’eau a la fois,pour la lumiere pas de problemes,attendez la lumiere naturelle avant d’eclairer votre bac(eclairage ainsi progressif et non brutal)

  7. bonjour, pour remplir ou compléter mon bac j’utilise l’eau de pluie et quand elle manque je met un produit acheté en aquariophilie pour utilisation de l’eau du robinet et parfois aussi un produit pour faire devenir l’eau cristalline pour la nourriture je met épisodiquement des aliments pour poissons de bassin vendu en jardinerie

  8. RE pour mon installation j’ai utilisé pour le retour de l’eau après filtration et l’oxygénation des tuyaux en silicone car il conservent leur souplesse avec l’eau qui est très froide selon la saison.

  9. bonjour

    j’ais un grand frigot je voudrez mettre des vif pour le carnassier j’ais le frigot il et dans un garage et dans le garage il fait frais comme en ete ou en hiver comment faire pour conserver les vif le moin cher possible merci de vaux reponce

  10. bonjour

    je voudrez ca voir comment on peche le sillure y a un petit lac dans ce lac il y a des vif des carpe et des truites y a un mec pas malin il a mi un sillure comment faire pour la traper merci de vos reponce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
1K Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email