Des carpes trésors de nos campagnes

Grands lacs, fleuves majestueux, gravières à Golgoths, qui n’a jamais rêvé de faire face à la quête ultime de Dame Carpe en ces lieux reconnus comme les repères de Léviathans inabordables ? Pourtant, il existe des eaux où la recherche de notre cyprin favori peut revêtir un aspect machiavélique. Perdues aux confins de notre patrimoine, de petites eaux, souvent oubliées, recèlent de véritables joyaux vierges de toute rencontre avec Homo Sapiens. Partons en voyage au pays de Cocagne à la rencontre de nos trésors perdus…

Pêcher la carpe à la recherche de trésors de nos campagnes
Une belle pépite débusquée en pleine nature

Première escale : les petits plans d’eau

Lors de notre première étape, attardons nous sur les micros plans d’eau qui constellent notre beau pays. D’une superficie inférieure à deux hectares, ils permettent une proximité, presque un corps à corps avec les habitantes de ces lieux. N’allez pas pour autant croire que leur capture se fera facilement. Confinées dans leur habitat, elles connaîtront chaque coin et recoin sur le bout des nageoires. Cette situation sera d’autant plus délicate à gérer qu’une nourriture abondante et variée sera présente. Le maître mot de votre approche en ces eaux sera assurément « discrétion ». Non pas discrétion au niveau des montages car vous aurez affaire à des poissons vierges de toute pression mais discrétion dans vos mouvements et attitudes au bord de l’eau. Peu habituées à une débauche de sons exogènes, chaque bruit anormal clouera la bouche de vos amies de manière durable. De même, une ombre projetée sur l’eau sera automatiquement reconnue comme un danger potentiel.

Pêcher la carpe à la recherche de trésors de nos campagnes
La nature a ses petits trésors cachés, à vous de les trouver

Quelle tactique pour réussir ?

Techniquement, la tâche ne sera pas compliquée. Les montages se devront d’être simples et solides. La partie délicate de votre approche sera de faire accepter vos appâts aux poissons. La meilleure des solutions sera d’effectuer quelques amorçages préalables sur une surface relativement large et de resserrer cette superficie au fur et à mesure de vos distributions. Ainsi, vous n’éveillerez pas la méfiance des carpes en déversant une grosse quantité de friandises sur une zone restreinte au départ. En avançant dans votre approche, vous parviendrez à concentrer les poissons sur une zone moins large et si besoin, propice à la bonne présentation de vos montages. Le choix des appâts se fera en fonction de vos goûts mais les pellets ou bouillettes de faibles diamètres seront tout indiqués pour mettre le maximum de chances de votre côté, 16 mm étant le diamètre universel en de telles eaux. Dernier point essentiel, veillez à utiliser des appâts non surchargés en parfums et autres additifs puissants. Jouez davantage sur la valeur des ingrédients de base et non sur l’adjonction de produits censés marquer la zone. N’oubliez pas que vous avez face à vous des poissons vierges donc habitués à se nourrir d’aliments peu marqués au niveau du goût.

Pêcher la carpe à la recherche de trésors de nos campagnes
Une belle commune intime

Deuxième escale : les petites rivières de plaine

Tels de petits serpents, elles arpentent les campagnes et sont bien souvent bordées d’une végétation luxuriante. Régulièrement pêchées pour leurs carnassiers et autres truites, d’une largeur inférieure à 10 mètres, elles sont dans la majorité des cas délaissées par les pêcheurs de carpes car les contraintes sont nombreuses. Accès peu aisés, postes difficilement praticables, pêche de nuit interdite, faisant partie du domaine privé et poissons hyper mobiles ne sont que les principaux obstacles à leur pêche. Les postes sont aussi variés que l’humeur des carpes concernant leurs zones d’alimentation : arbres immergés ou surplombants, rochers, bordures enracinées, herbiers denses, vous n’aurez que l’embarras du choix. Plus que tout, arpentez les rives de ces rivières afin de vous familiariser au mieux avec les courants, les remous, les éventuelles modifications du débit qui vous permettront de visualiser mentalement les probables habitudes des poissons. Cela vous sera indispensable lors de vos pêches futures.

Pêcher la carpe à la recherche de trésors de nos campagnes
A votre avis, combien peut peser une carpe qui vit ici?

Tendez des embuscades pour réussir

La technique reine pour aborder de tels lieux sera celle du stalking. Adopter une démarche mobile à une voire deux cannes maximum sera votre meilleur atout pour capturer régulièrement les carpes du secteur. En effet, leur hyper mobilité ne prédispose pas à une pêche statique dans l’attente de leur venue. Vous devrez les traquer, les provoquer et anticiper au mieux leurs déplacements. Vous pouvez malgré tout peaufiner vos guet-apens en préparant plusieurs postes que vous explorerez les uns après les autres. Avec votre expérience forgée au fur et à mesure de vos pêches et observations, vous serez même en mesure de déterminer les plages horaires propices pour chaque poste. Au niveau des appâts, les graines cuites comme le maïs ou la noix tigrée auront ma préférence car elles n’intéresseront que peu les hordes de blancs tels que les chevesnes, brèmes et autres tanches présentes en ces lieux. Faible coût, attraction rapide et durable sur les carpes voilà deux solides arguments à leur utilisation ! Si malgré tout vous désirez vous orienter vers les bouillettes, misez sur des diamètres de 20 voire 24 mm pour la même raison de présence d’indésirables en forte proportion.

Notre belle France est parsemée d’innombrables eaux délaissées à tort car ne correspondant pas aux canons édictés dans de nombreuses revues et autres médias. Les difficultés de pêche sont bien souvent supérieures et les nœuds au cerveau pour trouver la solution pour capturer ce poisson si proche mais si discret bien réels. Malgré tout, le jeu en vaut la chandelle car ces eaux oubliées sont tels des écrins de verdure enveloppant de petits (mais gros en poids parfois) bijoux de la nature. N’hésitez pas à les pratiquer de temps à autres, vous en tomberez amoureux et à n’en pas douter vous découvrirez votre trésor à vous, un lieu où lorsque vous y penserez vous aurez un pincement au cœur et un sourire en coin.

Mes appâts favoris pour pêcher la carpe

Pour la pêche en petits plan d’eau :

  • Bouillette Krill ou Fruit and crab Big Carp
  • Hi-bétaîne pellets Big Carp

Pour la rivière :

  • Noix tigrées et maïs
  • Possibilité d’accentuer les noix tigrées avec de l’Elite Cream Big Carp
  • Bouillettes de 24 mm Fruit and crab Big Carp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
13 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email