Le cristivomer, ce salmonidé également appelé Omble du Canada

Le cristivomer a l’élégance fusiforme des salmonidés mais son corps est plus allongé que celui des différentes espèces de truites. Sa nageoire caudale est très échancrée et plus fourchue que celle de ses cousins issus de la même famille ; par contre sa coloration est beaucoup plus sombre. Nageoires dorsale et caudale sont marbrées. Les nageoires pectorales, ventrales et anales sont roses avec une raie blanchâtre sur le bord antérieur. La robe est verdâtre, parfois très foncée, plus jaunâtre sur les flancs. De très nombreuses taches blanc crème à jaunâtre parsèment le corps. Elles sont petites sur le dos, mais leur taille s’accroit vers les flancs.

Le ventre est grisâtre. Le liseré blanc qui borde les nageoires pectorales, pelviennes et anale et au lobe ventral de la caudale est peu marqué mais bien présent, même s’il est moins visible que chez les autres espèces du genre Salvelinus.

Sa tête est longue, la bouche est grande et bien dentée, le maxillaire s’étendant postérieurement bien au-delà du niveau de l’œil. Les dents du palais du Cristivomer sont en croix, ce qui lui donne son nom (croix-mover).

La nageoire adipeuse, si elle est de petite taille, est observable malgré tout.

Pour éviter la confusion avec les espèces du genre Salmo, il vaut mieux se référer à la petite taille des écailles (comme chez tous les ombles) et au contact lisse de son corps. La ligne latérale traverse environ 200 rangées d’écailles.

Caractéristiques du cristivomer

  • Poids moyen: 500 à 800 gr
  • Taille moyenne: 30-45 cm
  • Taille record France: 92 cm pour 8 kg
  • Records : 1.50 m pour 33 kg et 37 ans
  • Durée de vie: 18 à 20 ans

La reproduction s’effectue d’octobre à fin novembre. La femelle pond de 1500 à 2500 œufs de 6mm de diamètre, ceci selon sa taille. La durée de l’incubation est déterminée par la température de l’eau, cela peut varier de 80 à 90 jours à +5°. L’alevin mesure 15 mm à sa naissance.

Le Cristivomer est un carnassier omnivore. Au stade alevin il se nourrit de plancton, puis d’insectes, de crustacés, de poissonnets, de jeunes oiseaux aquatiques etc. L’hybridation est possible avec l’omble de fontaine et le saumon de fontaine.

Le cristivomer est recommandé pour repeupler les lacs de montagne car il est rustique, très résistant aux eaux froides et peu exigeant sur la qualité de sa subsistance. Il a d’ailleurs été introduit avec succès dans les lacs des Alpes, du Jura, du Massif Central et des Pyrénées. Son habitat se situe dans ces grands lacs de 50 à plus de 100 mètres de profondeur. La température de l’eau doit osciller de +1 à +9°centigrades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close
Partagez59
Tweetez2
Email
61 Partages