Coupelle : L’accessoire indispensable pour la pêche au coup

S’il y a un accessoire indispensable pour la pêche au coup, c’est bien la coupelle. Non seulement elle permet de déposer de l’amorce et des esches très précisément sur son coup, mais elle offre un très large champ d’action. C’est d’ailleurs ce que je vous propose de découvrir ensemble aujourd’hui.

La coupelle pour pêcher au coup en compétition
Une petite boule d’amorce avec des esches pures à côté. Un petit combiné sympathique rendu possible grâce à la coupelle.

La coupelle est un accessoire qui nous vient tout droit d’Angleterre. En effet, alors qu’elle n’était pas du tout ou très peu utilisée par les compétiteurs en France, elle faisait déjà partie intégrante de l’équipement des pêcheurs anglais que ce soit pour les pêches en rivière, dans les canaux ou encore en fisheries et dans les carpodromes. Parmi les coupelles, on en trouve de différentes tailles. Les plus grosses sont plutôt dédiées à déposer de petites boules d’amorce ou de terre garnies d’esches et se fixent au bout d’un scion. Il en existe de différents diamètres et de différentes formes. On trouve aussi des mini coupelles qui se fixent sur le scion et qui sont, bien entendu, de plus petits diamètres. Ces petites coupelles sont surtout utilisées dans les carpodromes ou les fisheries, lorsqu’il convient de déposer très précisément et régulièrement des pellets à l’aplomb du scion. Les coupelles permettent ainsi de rassembler les poissons sur un espace très restreint et de pouvoir pêcher très précisément.

La coupelle pour pêcher au coup en compétition
La coupelle est utilisée dans toutes les compétitions

Les différentes applications de la coupelle

Pour pêcher très précisément à la coupelle, surtout lorsque l’on souhaite pêcher à la grande canne, il est important de toujours prendre un repère visuel sur la berge opposée de manière à toujours être bien certain d’y déposer son contenu au même endroit. En effet, avec une canne de 13 m en main, sans prendre de repère, on a vite fait de dévier de 30 cm voire plus dans certains cas. Plus on attache une importance au moindre petit détail, plus les poissons seront rassemblés sur un espace restreint. La coupelle peut ensuite s’utiliser tout aussi bien pour compléter ou pour réaliser l’amorçage de départ mais aussi pour rappeler. Il est donc possible d’utiliser la coupelle soit au ras de l’eau ou soit plus en hauteur afin de créer un impact sur l’eau.

La coupelle pour pêcher au coup en compétition
Aujourd’hui, je vous mets au défi de trouver un compétiteur qui n’utilise pas fréquemment la coupelle !

Coupelle basse

Cette façon de procéder est parfaite pour compléter un amorçage ou rappeler. En effet, de plus en plus de compétiteurs pratiquent un amorçage à la main au départ pour créer un appel sur le coup. Celui-ci est ensuite complété dans un second temps par le fait de déposer 5 à 6 boules d’amorce ou de terre plus ou moins serrées pour fixer les poissons à un endroit très précis. La coupelle permet donc de déposer très précisément et discrètement des petites boules chargées d’esches. Le pêcheur peut ensuite décider de plus ou moins les serrer selon la profondeur du coup et le courant. Il est même possible de compléter cette amorçage en déposant du fouillis collé sur le coup, chose impossible ou du moins très compliquée à réaliser sans avoir recours à une coupelle. Il est aussi bien entendu possible de réaliser un amorçage complet avec la coupelle basse, surtout lorsque la pêche est difficile et que la profondeur est assez faible.

La coupelle pour pêcher au coup en compétition
De plus en plus de pêcheurs réalisent un amorçage à la main au départ et le complètent en déposant quelques boules ultra précises truffées d’esches sur le coup.

Coupelle haute

 Un amorçage en plaçant la coupelle haute peut aussi se révéler très efficace notamment en hiver (suivant les parcours et les poissons présents) dans les canaux ou rivières à courant lent ou dans des plans d’eau peu profonds. Le but de cette manœuvre est de faire un peu de bruit au départ pour attirer la curiosité des poissons tout en étant beaucoup plus précis qu’un amorçage à la main. Une fois encore, cette façon de procéder peut aussi être reproduite lors des rappels, surtout si les poissons sont réceptifs au bruit ou encore lorsque le vent souffle de manière soutenue de pour créer un impact sur l’eau.

Il n’y a bien évidemment pas de science exacte à ce sujet et le fait d’amorcer ou de rappeler avec une coupelle haute ou basse dépend de nombreux facteurs. Le but étant d’adapter la manière dont vous souhaitez utiliser votre coupelle suivant le parcours, la densité de poissons, le type de poissons recherchés et la saison. C’est justement là qu’il faut faire appel à son 6e sens : le sens de l’eau.

 

La coupelle pour pêcher au coup en compétition
La coupelle ouvre de nombreuses possibilités notamment lorsqu’il s’agit de rappeler avec des esches pures sous la grande canne de 13 m.

Fréquence des rappels à la coupelle

Les rappels à la coupelle sont souvent du meilleur effet mais là encore, pas toujours évident de connaitre le moment le plus opportun pour rappeler car cela dépend des conditions rencontrées. En effet, sur certains parcours, même lorsque les poissons sont absents, il est important de rappeler de temps en temps avec de l’amorce plus ou moins serrée ou uniquement avec de la terre et des esches afin de construire le coup. En cours de pêche, il ne faut pas hésiter aussi à rappeler assez régulièrement à la coupelle pour maintenir les poissons en activité sur le coup. Veillez toujours bien à repérer l’endroit où vous déposez votre coupelle suivant la longueur de bannière utilisée, de manière à être toujours certain de bien pêcher sur les boules de rappel. C’est d’ailleurs souvent pour cette raison que de nombreux compétiteurs utilisent une bannière courte voire très courte pour pêcher très précisemment, faciliter la réalisation des aguichages et effectuer des ferrages rapides et précis.

La coupelle pour pêcher au coup en compétition
La coupelle ne s’utilise pas seulement au ras de l’eau. Il peut être très intéressant de rappeler parfois coupelle haute.

Les rappels peuvent se présenter sous différentes formes. Contrairement à un amorçage à la main où l’on est obligé de serrer une boule avant de la propulser, la coupelle permet effectivement de pouvoir déposer de l’amorce non serrée pour qu’elle tombe en pluie fine sur le fond. Un rappel à la terre surmouillée sans faire le moindre bruit est aussi impossible à réaliser sans l’usage de la coupelle. Vous l’aurez donc bien compris, cet accessoire indispensable offre aux pêcheurs une multitude de possibilités permettant de laisser libre cours à leur imagination suivant les conditions rencontrées. Ce sont d’ailleurs toutes ces petites choses qui font le charme et toute la subtilité de la pêche au coup !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
53 Partages
Partagez53
Tweetez
Email