Comment pêcher la truite ? Conseils pour la pêche à la truite

Comment pêcher la truite ? Conseils pour la pêche à la truite

Si vous vous demandez comment pêcher la truite, sachez tout d’abord que vous n’êtes pas le seul car la pêche de la truite est l’une des pêches les plus pratiquées en France. La truite est un poisson d’eau douce que l’on rencontre dans la plupart des rivières françaises fraîches et bien oxygénées, mais aussi dans les plus petits ruisseaux, dans les torrents et même dans les lacs, pourvu que la température de l’eau ne dépasse pas longuement la barre des 18-20°c. Plusieurs variétés existent mais toutes ont un commun un corps fusiforme, la robe diffère et peut être très variable en fonction des rivières si les souches sont autochtones. Les truites sont des poissons qui font souvent entre 25 et 40cm, pour des poids allant de 300g à 500g mais on trouve quelques spécimens pouvant atteindre jusqu’à 1 mètre. A partir d’une certaine taille, on appelle aussi ces poissons des bécards puisque leur mâchoire forme un bec. Plus le poisson est vieux et grand, plus ce bec est visible. La truite est un poisson carnivore qui va s’alimenter de vers, mollusques, larves et autres petits poissons. La truite va se reproduire d’octobre à janvier, sur des petits bancs de graviers que l’on trouve souvent dans les parties amont des rivières, c’est pour cela que la pêche de la truite est interdire à cette période de l’année et ne recommence qu’au mois de mars. Si vous souhaitez plus d’information sur la truite, vous pouvez consulter l’article relatif à la présentation de ce poisson qu’est la truite.

Les techniques de pêche à la truite

Comment pêcher la truite ?

Pour savoir comment pêcher la truite, il faut commencer par connaitre quelques bases. Il faut savoir pêcher juste et s’adapter aux envies du moment du poisson. C’est pourquoi la pêche à la mouche et la pêche au toc sont des techniques qui permettent de s’adapter facilement aux conditions du moment. En pêchant la truite au toc par exemple, il est possible de pêcher au ver, et si la journée s’annonce mauvaise, il est alors possible de tenter les truites avec une teigne ou encore un porte-bois. Varier les esches permet de trouver la pêche du moment, car comme pour l’homme, la truite a ses petites préférences du moment qu’il faudra que vous trouviez.  Il faut également savoir s’adapter à la multitude de paramètres que composent la rivière, la saison, l’altitude, la profondeur des postes, la météo, la pression de pêche, etc. C’est en combinant ces facteurs que l’on est capable de pêcher au mieux, et ainsi plus à même de faire la différence par rapport aux autres pêcheurs. Mieux vaut parfois faire 1h de route pour pêcher une petite rivière où vous êtes pratiquement seul que d’être le quinzième dans la rivière à côté de chez vous! Côté esche, s’il faut donner des grandes lignes, il est préférable de pêcher la truite au ver de terre lors des périodes de pluie, lors des grandes éclosions, les pataches sont une excellente esche. Quand les eaux sont fortes en automne et au printemps, la pêche de la truite aux leurres et au vairon manié donnent de bons résultats et lorsque les eaux seront basses et claires, les porte-bois seront inévitable. Quand les eaux sont bien chauffées par le soleil, vous pouvez aussi pêcher la truite aux appâts naturels en été avec par exemple des sauterelles qui feront craquer les truites. Vous trouverez davantage de conseils pour pêcher la truite dans cet article expliquant les bases. Si la rivière que vous convoitez est peuplée seulement de truites sauvages, leur pêche peut-être un peu plus spécifique et nécessite quelques informations complémentaire que vous trouverez dans l’article consacré à la pêche de la truite sauvage.

Technqiues de pêche pour pêcher les truites sauvages
Une belle truite sauvage

Comment pêcher la truite aux leurres

 Si vous souhaitez savoir comment pêcher la truite aux leurres, il est possible de pratiquer toute l’année mais les périodes fastes sont au printemps et en automne quand les eaux sont fortes. En fonction de la saison et de la puissance du courant, il faut alors prospecter les postes de tenue de la truite les plus courants : branches, rochers, racines, berges creuses ou encore plages de sable et de galets. Vos leurres sont à faire évoluer dans cet habitat, au plus prêt de l’emplacement des truites puisqu’elles ne se déplaceront pas si cela leur demande trop d’énergie, notamment lorsque le courant est soutenu. Les leurres à utiliser sont des leurres de coloris assez proche de la couleur de l’eau, les coloris naturels étant des valeurs sûres. En ce qui concerne la taille, il faut se rapprocher de la taille du poisson fourrage de la rivière pour proposer à la truite un leurre qui soit proche de ce qu’elle a l’habitude de manger. En revanche, il est parfois bon de faire une exception en proposant une bouchée de taille, ou en utilisant un leurre avec un coloris plus flashy, cela peut décider les poissons! Côté matériel, il suffit de prendre une canne de puissance 3-12g, si possible avec une action de pointe pour pouvoir pêcher efficacement avec un nylon coloré en 14/100 à 18/100ème. Rajoutez à cela une pointe en fluorocarbone pour assurer la discrétion et vous avez là une base pour pêcher la truite aux leurres dans de multiples conditions. Si vous souhaitez plus de détails, vous pouvez consulter cet article sur la pêche de la truite aux leurres. Si vous êtes déjà familier à cette technique de pêche, vous pourrez découvrir cet article traitant spécifiquement de la pêche de la truite aux leurres durs sinking, ou coulant, une pêche technique et très efficace!

Technique de pêche de la truite aux leurres sinking
La pêche de la truite aux leurres

Comment pêcher la truite à la mouche

La pêche de la truite à la mouche n’est pas pratiquée dans toute la France, la technique de la pêche à la mouche étant assez difficile à acquérir pour un débutant. Si vous en avez la possibilité, et il une très bonne idée que se de faire guider par un pêcheur expérimenté, ou mieux encore, un guide de pêche qui vous enseignera alors le bon mouvement pour pratiquer le fouet sans se fatiguer et avec une bonne précision. Il existe plusieurs techniques de pêche à la mouche avec tout d’abord la pêche en sèche. Cette technique consiste à proposer une mouche en surface, c’est la technique la plus facile puisqu’elle permet de voir ce que mangent comme insectes les poissons. Il y a ensuite la pêche à la mouche en nymphe, ce qui implique de proposer une imitation larvaire en adéquation avec ce que mangent les truites.  Ensuite la pêche à la mouche en noyée, qui est un mix des deux premières techniques, et enfin le streamer, une pêche lourde qui pourrait s’apparenter à la pêche aux leurres avec des mouches assez grosses. L’idéal est de commencer dans une rivière d’une vingtaine de mètres, en pêchant en nymphe à vue si les eaux sont assez claires, sinon vous pourrez traquer les truites à la mouche en sèche dans les bordures ou pêcher la truite en nymphe au fil dans les courants. Pour plus de détails et de précisions pour savoir comment pêcher la truite à la mouche, vous pouvez lire cet article sur les bases de la la pêche de la truite à la mouche.

Pêcher à la mouche en sèche
Pêcher à la mouche en sèche

Les techniques de pêche de la truite pour les initiés

Comment pêcher la truite au vairon manié

La pêche de la truite au vairon manié est une technique très efficace! Pour pêcher efficacement, il faut se munir d’une canne résonnante, d’une longueur comprise entre 2.1m et 3.3m pour une puissance de 5 à 20g. Sur les grandes rivières d’exception, on peut se diriger vers des cannes plus puissantes de 10-40g voir 10-60g. Côté moulinet, une taille entre 1500 et 3000 sont parfaits pour équilibrer ces cannes. Le moulinet est garni de monofilament coloré entre 14 et 26/100ème en fonction de la force du courant, des obstacles et de la taille des truites de la rivière. On va pêcher la truite au vairon manié avec 2 types de montures principalement : les montures avec une plombée interne comme la monture Godille, le Clou ou la monture Arielle. On peut aussi pêcher la truite avec une monture à plombée externe comme la monture Drachkovitch, la Bohémienne ou encore la Donzette. Vous pouvez découvrir cette technique de manière plus détaillée pour apprendre comment pêcher la truite au vairon manié.

Technqiues de pêche pour pêcher les truites sauvages
Une truite pêchée au vairon manié

Comment pêcher la truite au toc

La pêche de la truite au toc est certainement la pêche la plus pratiquée en France mais ce n’est pas pour cela que tout le monde sait comment pêcher la truite au toc. Cette pêche aux appâts naturels peut se faire au ver de terre, un grand classique puisqu’il est très odorant et fonctionne bien toute l’année, avec un rendement tout de même meilleur quand les eaux sont teintées par des pluies récentes. Lorsque la saison avance, on peut pratiquer également au porte-bois ou encore pêcher la truite au toc à la teigne. Il existe même des teignes momifiées encore plus attractives pour les truites. Lorsque vous partez pêcher au toc, prévoyez toujours d’avoir au moins deux appâts différents pour vous adapter aux conditions du jour, la truite a bien souvent quelques préférences alimentaires bien tranchées. Pour utiliser un bon montage pour pratiquer la pêche de la truite au toc, il faut garder dans l’esprit d’avoir un bas de ligne qui va rouler au fond, sans trop s’y accrocher. Il faudra donc choisir la bonne plombée pour arriver à cet idéal, en utilisant des plombs de taille 2 à 7 en début de saison alors que des numéros 10 seront utilisés en période d’étiage, lorsque les eaux sont basses et que le courant est faible. Le principe de la pêche de la truite au toc réside dans le fait de présenter l’esche, non pas à la vitesse du courant, mais en retenant le plus possible le montage dans la zone propice à l’attaque des truites. Niveau matériel, le choix de la canne pour pêcher au toc se porte vers une canne télé-réglable allant de 3m à 7m avec un nombre important d’anneaux. Cela vous permettra de pêcher efficacement en ruisseau comme en grande rivière sans trop se fatiguer. Certains pêcheurs vont même jusqu’à utiliser des cannes de pêche à l’anglaise, tandis que d’autres, ceux pratiquant en milieux encombrés vont préférer des cannes en fil intérieur. Côté moulinet, tambour fixe ou tournant, c’est au choix de chacun, le moulinet n’ayant pas vraiment d’incidence puisqu’il est peu sollicité en dehors des combats avec les poissons. Vous pourrez pêcher la truite au toc avec un diamètre de 16 à 20/100ème pour lutter contre le froid de l’ouverture et sortir les poissons rapidement de l’eau, avec un bas de ligne en 12/100 à 18/100 selon les conditions de pêche, mais cette fois-ci incolore pour ne pas effrayer les poissons. Si vous voulez des explications complémentaires, vous pourrez en trouver dans l’article sur la pêche de la truite au toc.

La pêche de la truite au toc et aux appâts naturels
Une truite prise au toc par niveau bas

Comment pêcher la truite à la bombette

La pêche de la truite à la bombette est un pêche que l’on pratique surtout dans les plans d’eau sur des poissons d’empoissonnement. La bombette est un lest technique qui va permettre de propulser l’appât à plusieurs dizaines de mètres à l’aide de lignes légères, c’est ainsi que les poissons les plus éloignés se laisseront séduire alors que les premiers mètres du plan sont souvent très fortement pêchés et moins productifs. La bombette a été inventée par Milo et l’un de tous meilleurs modèles, les fameux modèles Bubo de Sylvio Léonardi. Il existe plusieurs modèles de bombette qui vont évoluer à différentes profondeurs, et en fonction de la profondeur de l’endroit que vous pêchez, il va falloir trouver la bonne profondeur de pêche. La pêche du jour se trouvera donc en fonction de la profondeur, de l’esche et de la vitesse de récupération. Le mieux est de commencer par une bombette juste sous la surface, pour descendre en profondeur jusqu’à trouver les truites. En utilisant des teignes ou des appâts artificiels, vous avez la garantie d’avoir une esche pêchante, ce qui n’est pas le cas avec les vers de terre qui ont tendance à se désintégrer au lancer. 2 solutions s’offrent à vous : soit l’animation en ramenant de manière linéaire, soit tout simplement de laisser pêcher à longue distance en surveillant la tension de votre scion si vous avez une canne assez souple, en pêchant là où peu de personnes pêchent. Avec des lancers allant jusqu’à 50m, vous allez pouvoir prospecter une bonne partie du lac, bien plus qu’avec un simple leurre! Côté matériel, en plus de posséder ces fameuses bombettes, il faudra vous équiper d’une canne spécifique capable de lancer à longue distance. Ces cannes font entre 3.5m et 4m et doivent être légère pour éviter de trop se fatiguer. Le moulinet lui aussi devra être léger et c’est la caractéristique principale à prendre en compte, équipé d’un nylon de 20/100ème pour la glisse et un long bas de ligne de 1,5m en 16/100ème, vous voilà paré pour pêcher à la bombette et sortir du lot des pêcheurs à l’ouverture dans les plans d’eaux. Pour en savoir, vous pouvez également découvrir plus de précisions dans cet article traitant de la pêche de la truite à la bombette.

La pêche de la truite à la bombette
Une belle truite arc en ciel d’étang qui n’a pas résisté à la bombette

Les pêches de la truite un peu plus particulières

Se préparer pour l’ouverture de la pêche à la truite

L’ouverture de la pêche de la truite est un événement majeur du monde de la pêche en général puisqu’il marque le retour des pêcheurs de carnassier au bord des eaux de 1ère catégorie, la 2ème catégorie attendant encore quelques mois pour ouvrir de nouveau. C’est donc un moment important, qui marque bien souvent le début de la saison de pêche de nombreux pêcheurs. Il faut savoir vivre cette journée comme un rite, un retour aux sources, au sein de la nature, mais pour réussir cette journée, il faut prendre des truites mais encore faut-il savoir comment pêcher la truite le jour de l’ouverture ! Le mieux est de vous promener sur la rivière à la recherche des truites la semaine précédent l’ouverture, c’est à ce moment que vous vous rendrez compte de tous les changements qui ont eu lieu pendant l’hiver et qui ont modifié le parcours. C’est aussi à ce moment que vous apercevrez les postes de tenue des truites et qui vous donneront quelques indications sur le type de pêche à pratiquer pour l’ouverture. De plus en plus, la fameuse « March Brown » fait son apparition pour l’ouverture, sortant les truites de leur torpeur, et rendant largement possible une ouverture en pêchant à la mouche. Si vous voulez des conseils plus précis, vous en trouverez dans l’article qui vous indique comment se préparer pour l’ouverture de la truite. Vous pouvez également découvrir un autre article sur la capture des grosses truites à l’ouverture, ce moment si particulier apporte son lot de surprises, il serait dommage de ne pas en profiter!

Mieux vaut s’informer sur l’état de la rivière si l’on veut réussir le jour J.
Une belle truite d’ouverture prise à la mouche

La pêche à la truite en lacs de montagne

Autre pêche spécifique, celle de la truite en lacs de montagne. Cette pêche est parfaite pour vos vacances estivales, elle va mêler la randonnée en montagne parfois même en haute montagne et la pêche dans des eaux cristallines. Pour réussir dans de telles conditions, il ne faut rien laisser au hasard et comme la pêche s’effectue en montagne, il faut d’abord respecter les règles de précaution d’usage : vêtements chauds, habits de pluie, de la nourriture et de l’eau en quantité suffisante et bien sûr se renseigner sur la météo. Les orages sont violents en montagne et arrivent rapidement, avec une canne en carbone près de vous, vous prenez des risques supplémentaires. Côté pêche, faites dans la discrétion, rien ne vaut mieux que de rester en retrait des berges et faire le tour du lac doucement pour rechercher les truites dans toutes les parties du lac. Parfois, en prenant un peu de hauteur, on peut repérer quelques poissons qui donnent une bonne indication des zones à peigner avec discrétion. Côté matériel, l’utilisation d’une grande canne bolognaise permet de pêcher efficacement à l’aide de vers de terre, de vers de farine ou encore de teignes. A vous de trouver la bonne profondeur de pêche en ajustant le bouchon. Un nylon de 15/100ème avec un bas de ligne fluorocarbone en 10 à 14/100ème, sur un hameçon de taille 8 à 14 selon l’esche que vous utiliserez, et vous êtes prêt pour la pêche. Vous trouverez plus d’informations et de conseils pour savoir comment pêcher la truite en lacs de montagne dans l’article dédié à cette pêche. Si vous en avez la possibilité, envisagez également une canne à la bombette qui vous permettra de pêcher à des distances plus importantes en lancer-ramener pour décider les poissons boudeurs.

Pêcher la truite en lac de haute montagne
Une truite prise avec une canne bolognaise en lac de haute montagne

La pêche à la truite aux appâts naturels pendant l’été

La pêche de la truite aux appâts naturels pendant l’été est une technique de pêche spécifiques, qui peut être très ludique! C’est l’occasion de faire découvrir la pêche à des novices pour une pêche riche en sensations. Cette pêche est riche en sensations puisqu’elle se réalise sur du matériel léger : canne en 3 ou 4 brins avec une longe d’anneaux pour lancer délicatement des esches fragiles, un nylon de 12/100ème coloré et un bas de ligne transparent de 10/100ème. La canne en l’air, le pêcheur va alors faire effectuer une dérive sur le poste de tenue de la truite pour la décider. Pour ce faire, il faut effectuer un lancer balancier, sous la canne, qui est le plus approprié pour ne pas déchirer les esches fragiles : mouche, sauterelles, patraques, porte-bois sont les esches les plus appréciés, mais prenez toujours soin de les capturer dans les environs, car utiliser une esche qui n’est pas présente dans la rivière est une erreur à ne pas commettre. Vous trouverez plus de détails et de conseils pour savoir comment pêcher la truite aux appâts naturels l’été dans l’article spécifique à cette pêche.

Technique de pêche de la truite aux appâts naturels
Une belle truite prise aux appâts naturels

Pêcher la truite en casting

Autre technique peu employée, la pêche de la truite en casting est une solution intéressante lorsqu’on la pêche aux leurres souples ou aux leurres durs. La plupart des pêcheurs en casting possèdent déjà le matériel nécessaire pour pêcher la truite en casting en propulsant des petits leurres de 3 à 7g. Pour cela, une canne casting 5-20g plutôt souple fera parfaitement l’affaire, il suffit alors de lui adjoindre un moulinet capable de lancer des leurres de ce poids. Ne lésiner pas trop sur le moulinet au risque de faire perruques sur perruques et vous dégoutter de cette pêche. La pêche de la truite au casting se pratique très bien dans les rivières moyennes et grandes et elle trouve toute son utilité grâce à sa légèreté et à sa rapidité de lancer. Vous pouvez consulter l’article dédié pour savoir comment pêcher la truite en casting aux leurres souples ou durs.

Power fishing
Une truite prise en Power fishing en casting

Pêcher la truite dans les eaux transparentes

Pêcher la truite dans des eaux transparentes est un véritable défi, les choses se compliquent davantage pour le pêcheur et s’il est très agréable de voir une truite suivre un leurre avant de le croquer, il est aussi frustrant de la voir se figer en vous ayant repéré facilement. Il faut donc faire preuve d’une très grande discrétion et mieux vaut ne plus pêcher les postes matraqués, les truites habituées à ce manège auront vite fait de vous démasquer. Au contraire, il faut tenter des approches jusque-là peu empruntées, comme pêcher depuis le milieu de la rivière pour avoir des angles différents de ce qui se fait habituellement. C’est un moyen très efficace! Pour pourrez retrouver quelques conseils supplémentaires et un choix de leurres à utiliser pour savoir comment pêcher la truite dans les eaux transparentes dans l’article spécifique à cette pêche singulière.

Truite
Une superbe truite prise en eaux transparentes

Le matériel pour la pêche à la truite

Comment choisir sa canne pour pêcher la truite

Le choix de la canne pour pêcher la truite va dépendre de la technique de pêche pratiquée. Voilà un résumé dans les grandes lignes qui vous donnera une base pour connaitre quelle canne utiliser pour pêcher la truite :

  • Truite au toc : télé-réglable allant de 3m à 7m
  • Truite au vairon : canne raisonnante en 5-20g
  • Truite à la bombette : entre 3.5 et 4m légère
  • Truite aux leurres : 3-12g en spinning

Comment choisir son moulinet pour pêcher la truite

Le choix du moulinet pour pêcher la truite va dépendre de la technique de pêche pratiquée. Voilà un résumé dans les grandes lignes qui vous donnera une base pour connaitre quel moulinet utiliser pour pêcher la truite :

  • Truite au toc : tambour fixe ou tournant
  • Truite au vairon : taille 1500 à 3000
  • Truite à la bombette : taille 750 à 1500 léger
  • Truite aux leurres : taille 1500 à 3000

Comment choisir son corps de ligne pour pêcher la truite?

Le choix du corps de ligne pour pêcher la truite va dépendre de la technique de pêche pratiquée. Voilà un résumé dans les grandes lignes qui vous donnera une base pour connaitre quel corps de ligne utiliser pour pêcher la truite :

  • Truite au toc : nylon coloré de 16 à 20/100ème
  • Truite au vairon : nylon coloré de 14 à 26/100ème
  • Truite à la bombette : nylon en 20/100ème
  • Truite aux leurres : nylon de 14 à 18/100ème

Comment choisir son bas de ligne pour pêcher la truite?

Le choix du bas de ligne pour pêcher la truite va dépendre de la technique de pêche pratiquée. Voilà un résumé dans les grandes lignes qui vous donnera une base pour connaitre quel bas de ligne utiliser pour pêcher la truite :

  • Truite au toc : nylon transparent en 12/100 à 18/100ème
  • Truite au vairon :  nylon transparent en 10/100 à 24/100ème
  • Truite à la bombette : 1.5m de nylon transparent en 16/100ème
  • Truite aux leurres : pointe en fluorocarbone

 

 

Ne manquez plus la parution d'un nouvel article !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *