Comment pêcher des grosses perches ? Ne misez pas sur la chance !

De tous les carnassiers français, ce sont peut être elles les plus exigeantes dans le choix de leurs proies. Lorsque nous voulons les pêcher, les grosses perches nous demandent de combler leurs attentes mais avant tout, il faut les trouver ! C’est pourquoi elles font rêver les pêcheurs aux leurres.

C’est une quête difficile mais c’est tellement fabuleux de vivre chaque coup de tête ou rush d’une grosse perche sur un matériel light que nous sommes prêts à en oublier les heures passées à la traquer. Il s’agit là de perches de grosse taille, supérieure à 40 cm, de beaux et vieux poissons rusés et exigeants à souhait. Quelques endroits en France possèdent le potentiel d’en trouver mais sous certaines conditions climatiques et moments de l’année comme l’automne, période reine de cette pêche d’émotion.

Saisonnalité, postes et comportement

La pêche des grosses perches ne se fait pas par hasard. La période la plus faste étant l’automne car les jours sont encore chauds et les nuits sont froides ce qui leur annonce doucement que l’hiver approche et qu’il est temps de faire des provisions… Lorsqu’elles rentrent en activité, ce n’est que quelques minutes « par-ci par-là » dans la journée et ne sont jamais concentrées en bancs importants, quelques individus, très rarement plus d’une dizaine. Elles montent alors plusieurs fois dans la journée vers des lieux de nutrition comme les plateaux et restent embusquées sur la pente pour intercepter leurs proies. Elles sont capables de chasser en binôme par complémentarité ou par compétition entre elles ; c’est pour cela qu’il vaut mieux être deux pêcheurs pour en profiter !

Pêche des grosses perches
Splendide perche de 51 cm !

Les proies et les leurres pour pêcher la perche

Selon les poissons de fourrage existants dans le biotope, elles vont choisir ce qui leur plaît le plus. Tantôt elles préfèreront les ablettes, tantôt, les perches ou encore les grémilles, les écrevisses, c’est à nous de trouver et nous devons alors pêcher avec des leurres souples dont la couleur et la forme rappellent ces types de poisson. Ne faisons pas l’impasse sur les leurres durs comme les poissons nageurs – flottant, suspending – et les leurres métalliques – lames, jigs, guignols et spinbait – car certains jours, elles ne veulent que ce type de vibration !

Ce qui est certain de part notre expérience, c’est que ces poissons là ne s’arrêtent pas à un leurre de 3 pouces – 8cm, au contraire, elles prennent assez souvent des finess de 5 à 6 pouces – 14 à 18cm. Tout doit être mis en relation avec la taille des proies sur le secteur de pêche.

Le matériel pour pêcher les grosses perches

Il appartient à chacun de choisir celui-ci selon ses préférences mais gardons à l’esprit que l’action de la canne doit être douce car la perche possède une gueule fragile et elle se déchire très rapidement avec des actions de pointe dures… Nous préférons des pêches « light » – jusqu’à 15g de puissance max pour la canne mais comme nous le soulignons plus haut, nous sommes parfois obligés d’utiliser des cannes en version médium – jusqu’à 25g  voire heavy – jusqu’à 40g pour des finess de 14/18 cm. En bateau, la longueur de 2m est top et pour les pêches pratiquées depuis la rive, j’ai une préférence pour les cannes de 2,4m au minimum.

Pour le moulinet, un modèle 1500 à 2500 fait parfaitement l’affaire. Garni avec une tresse 4 brins de 10 ou 12 centièmes, une 8 brins étant inutile pour du linéaire ; suivie de 3 m d’un bon fluorocarbone de 20 à 30 centièmes terminé lui même par une agrafe solide car nous devons changer de leurre assez souvent pour trouver ce qui leur plaît en termes de vibrations.

Le choix des têtes plombées est très important et nous vous conseillons de posséder des hameçons à tiges longues et courtes pour armer le plus correctement possible vos leurres souples. Les grammages sont choisis pour nous offrir un panel très important de 2 à 21 g selon les profondeurs et les animations recherchées.

Pêche des grosses perches
Un 3 pouces bien aspiré par cette perche de 49.

L’action de pêche

Les animations ont une place prépondérante dans la réussite de la journée car elles vont susciter l’intérêt des poissons. Très souvent les actions cassantes suivies de grandes retombées sont efficaces, parfois c’est la non animation du leurre – pause de plusieurs secondes sur le sol – qui enclenchera l’agressivité…

Les bonnes pratiques

Les percidés aspirent littéralement les leurres souples et c’est pour cela que nous insistons sur ces quelques précautions : pêchez si vous le pouvez sans ardillon et même si vous ne souhaitez pas garder un poisson, ne mettez pas de triple voleur ou « lucky hook » car le leurre finit au fond de la gorge ou des ouïes et blesse mortellement les poissons. Cela est dommage si vous souhaitez continuer à pêcher de beaux poissons et préserver l’avenir en les relâchant….

Autres articles intéressants

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer