Comment choisir son sondeur Lowrance

Un jour un « malheur » m’est arrivé : j’avais un bateau pour pêcher les carnassiers et je voulais changer de sondeur. Toutes les questions qui ne me sont jamais venues à l’esprit quand j’étais simple carpiste où un petit noir et blanc suffisait m’ont alors assaillies par dizaines, et je dû affronter cet univers impitoyable : les catalogues d’électronique marine !

Je me suis concentré sur la marque Lowrance tout simplement par habitude car j’avais acheté le bateau déjà équipé par des sondeurs de cette marque. Après des heures et des heures de réflexions et de recherches je vous propose un condensé sous forme de lexique de toutes les expressions, sigles, abréviations et compatibilités qu’il vous faut savoir pour choisir sans erreur l’appareil qu’il vous faut dans le catalogue Lowrance. La base pour comprendre les différences entre sondeurs sera leur nom, notamment les abréviations. Je m’attarderais sur les fonctions pratiques et concrètes, laissant tout le reste aux catalogues et sites des constructeurs. Autre précision, ces informations sont valables pour les modèles 2014.

Voici les sondeurs Lowrance sans GPS, du plus accessible en haut à gauche au plus performant en bas.
Voici les sondeurs Lowrance sans GPS, du plus accessible en haut à gauche au plus performant en bas.
Voici les sondeurs GPS Lowrance, du plus accessible en haut à gauche au plus abouti en bas à droite. (photos fabricant)
Voici les sondeurs GPS Lowrance, du plus accessible en haut à gauche au plus abouti en bas à droite. (photos fabricant)
Si vous pouvez mettre plus de 1000 € dans un sondeur voici le top chez Lowrance : la gamme HDS Gen 2. Les trois HDS Touch en haut et les 4 HDS classiques en bas. (photos fabricant)
Si vous pouvez mettre plus de 1000 € dans un sondeur voici le top chez Lowrance : la gamme HDS Gen 2. Les trois HDS Touch en haut et les 4 HDS classiques en bas. (photos fabricant)

4/5/7/8/9/10/12 : profitez-en, voici quelque chose facile à comprendre, en effet le chiffre pour un sondeur Lowrance est tout simplement la dimension de la diagonale de l’écran en pouces. Un pouce = 2.54 cm, par exemple un sondeur HDS ou ELITE « 7 » aura un écran de 7 pouces de diagonale, 7 x 2.54 = 18cm environ. Par contre cela n’indique pas si l’écran est carré ou plus proche du format 16/9, mais la photo vous l’indiquera, sachant qu’un écran de type 16/9 permet de lire plus facilement 2 fenêtres sur le même écran, par exemple l’Elite 7 ou les HDS Touch.
Si vous souhaitez un sondeur pour sonder « normalement », un 4 pouces suffira. Pour avoir un écran divisé entre le sondeur et la carte, un 5 sera un minimum. Après pour le structure scan ou pour voir 3 écrans en simultané (GPS/DI/2D) il vous faudra un 7 pouces. Les écrans plus grands offriront un meilleur confort visuel, cela sera selon votre budget.

HDS : HDS est un sondeur Lowrance décliné en plusieurs options (Gen2 / Touch / M) et tailles d’écran (5/7/8/9/10/12 pouces). C’est le haut de gamme de la marque qui reçoit toutes les dernières technologies du moment. Ce sont les seuls Lowrance qui peuvent afficher le Structure Scan (vision 3d équivalente au Side Imaging Humminbird).
Attention : pour bénéficier du Structure Scan il vous faut absolument la sonde Structure Scan (Sonde LSS 2). Si vous avez un HDS avec une simple sonde TA vous n’aurez pas le structure scan.

GEN 2 : ces lettres indiquent simplement que le sondeur est sorti après 2012 (génération 2) et bénéficie donc des évolutions de la marque par-rapport à la « Gen 1 » (processeur / logiciel / clarté/ netteté etc.)

T : ou « TOUCH » indique que l’écran est tactile. Très utile pour placer son point GPS sur un grand écran Structure Scan sans déplacer un curseur en cliquant 40 fois sur la flèche gauche ou droite. Un autre point primordial des sondeurs « T » est que vous pouvez brancher directement la sonde Structure Scan sur le sondeur. Si vous avez un HDS non « T » il vous faut un boitier intermédiaire (LSS-2) entre l’écran et la sonde LSS-2 pour bénéficier de la fonction Structure Scan.
La gamme « Touch » datant de 2013, un appareil « Touch » est forcément de génération 2.

ELITE : nom de la gamme de sondeurs Lowrance plus abordable que la gamme HDS. Les sondeurs ELITE sont disponibles en plusieurs versions (M / X) et plusieurs tailles d’écran : 4/5/7 pouces.

x (minuscule) : un sondeur Lowrance x (après le nom du modèle) est un sondeur sans GPS. Ce n’est pas logique, le symbole d’un point sur une carte (principe du GPS) étant pourtant un X, mais chez Lowrance c’est l’inverse. A noter que les HDS n’existent pas en version x (sauf le HDS 5x), tous ont la fonction GPS (sauf le HDS 5x).

M : simple à comprendre, M = MAP, donc le sondeur (Elite ou HDS) M est un GPS pur, vous ne pourrez pas échosonder le fond avec. Quand on pêche on peut se demander à quoi ça sert ? A rien ! Pour résumer, un Lowrance « M » n’est pas un échosondeur.

STRUCTURE SCAN : cette fonction apporte la vision 3D (vue du dessus) à votre sondeur. C’est la fonction équivalente du Side Imaging de Humminbird chez Lowrance. Elle est disponible si vous avez un HDS (non M) et si vous avez une sonde spéciale Structure Scan. Cela vous permettra de voir jusqu’à 150 mètres de chaque côté du bateau, et 100 m en vertical sous le bateau
Attention : pour bénéficier du Structure Scan il vous faut absolument la sonde Structure Scan (Sonde LSS 2). Si vous avez un HDS avec une simple sonde TA vous n’aurez pas le structure scan.
Autre avertissement : si vous n’avez pas un HDS « Touch », par exemple tous les HDS génération 1 ou les Gen 2 (non touch), il vous faut obligatoirement le boîtier LSS à placer entre la sonde LSS et votre sondeur. A savoir notamment sur le marché de l’occasion, car si vous achetez neuf je ne peux que vous conseiller de prendre un « Touch » plus pratique. Le chiffre indique la génération, ainsi une sonde LSS1 convient à un HDS gen 1, idem pour les 2.

HDI : l’abréviation de « Hybrid Down Imaging » est une technologie disponible sur les sondeurs de la gamme Elite en 2014. Elle vous permet de choisir entre la vision normale du sondeur que l’on connait tous, et la vision Downscan, qui se présente sous le même aspect (vue de côté en 2 dimensions) mais en utilisant d’autres fréquences plus hautes (455/800 Khz). Pour résumer, rien de révolutionnaire, mais un confort qui peut être appréciable pour voir les obstacles sur le fond avec plus de précisions (un rocher ou une cassure aura des angles réalistes là ou un sondeur normal présente des diagonales imprécises) et moins de zones d’ombre (partie d’une pente absente de votre écran). Par contre vous ne verrez que peu de poissons, ceux-ci étant bien plus visibles au sondeur normal.
Si vous connaissez Humminbird, le Downscan Lowrance est l’équivalent du DownImaging d’Humminbird.
Attention : vous pouvez avoir un sondeur HDI sans pouvoir bénéficier de l’option, il vous faudra absolument une sonde HDI, c’est-à-dire une sonde 4 fréquences (2 fréquences pour le sondeur normal et les 2 fréquences HDI (83/200 + 455/800Khz ou 50/200Khz + 455/800Khz). Cette sonde est compatible aussi avec les sondeurs HDS pour avoir la vision DI si vous n’avez pas de sonde Structure Scan.

CHIRP : modèles de la gamme ELITE qui améliore l’identification des échos, ils sont désormais visibles à plus grande profondeur et à plus haute vitesse. Ces sondeurs sont HDI, et non encore disponibles en France début 2014.

DSI : sondeur qui ne dispose que de la vision Downscan (fréquences de la sonde 455 et 800Khz), et qui ne propose donc pas la vision classique des fréquences 50/83/200Khz. La vue est détaillée et agréable pour voir le fond, mais vous louperez beaucoup d’échos en suspensions, notamment les poissons. Cela peut convenir aux carpistes, mais pas aux pêcheurs de carnassiers.

MARK : gamme de sondeur entre le « X » (entrée de gamme) et les « Elite ». Ils peuvent avoir une sonde normale bi-fréquence, ou HDI (4 fréquences), ou DSI (fréquences 455/800), ou PRO (pour grandes profondeurs). Disponibles en version 5 pouces « x » (sans GPS), ou en Mark-4 et le Mark-4 HDI qui eux ont la fonction GPS. Les principales différences avec la gamme Elite : les Mark sont en noir & blanc, et 1 an de garantie contre 2 pour les Elite. Les Mark vivent leurs derniers jours, la gamme Elite en version 4 pouces étant à un tarif équivalent pour une vision en couleur.

X : modèle entrée de gamme de Lowrance, disponible seulement en taille d’écran 4 pouces, version normale ou version « pro ». Par-rapport à la série Mark, les X ont un écran moins confortable, une résolution moins élevée, 4 niveaux de gris contre 16.

PRO : modèle spécial pour les sondeurs « X » et « Mark », conçu pour les grandes profondeurs avec une puissance de 300 Watts (contre 200 pour la version normale) pour sonder jusqu’à 300 mètres.

Récapitulatif des 5 gammes LOWRANCE, du plus accessible au plus complet :
X >> MARK >> ELITE >> HDS >> HDS TOUCH.

 

 

Choisir les fréquences de sa sonde

En premier lieu sachez que l’abréviation TA signifie « Tableau arrière », c’est-à-dire la sonde normale que l’on connait, avec sa fixation et son vis permettant de varier l’angle. Les autres sondes sont des sondes « TR », c’est-à-dire traversantes, pour lesquelles il faut percer la coque du bateau, donc qui ne sont pas faites pour notre utilisation pêche. Il existe aussi une option « kit portable » avec une sonde à ventouse pour les sondeurs Elite et Mark disposant de la fréquence 2d classique (donc non compatible avec les sondeurs HDI).
Les gammes Elite et HDS permettent de choisir différentes sondes. Pour choisir la fréquence il faut avouer que le catalogue Lowrance et explicatif et simple, il suffit de recopier pour choisir sa fréquence :

  • 83 Khz : pour petit fond et avoir une vision large
  • 200 Khz : fond inférieur à 100 m, faisceau étroit parfait pour la pêche verticale
  • 50 Khz : fond supérieur à 100 m.

Ces trois premières fréquences correspondent à la vue classique du sondeur. Vous aurez en fait une sonde avec 2 fréquences, la 200 étant intégrée d’office, vous choisirez entre 83 ou 50 pour avoir soit une sonde 83/200, soit une 50/200. Les 2 prochaines fréquences correspondent à la vue DOWNSCAN :

  • 455 Khz : fond supérieur à 20 mètres.
  • 800 Khz : Petit fond (moins de 20 mètres) pour un haut niveau de détails.

Pour résumer, pour choisir votre sonde HDI pour les pêches en eau douce inférieures à 100 m de fond, prenez la sonde 83/200-455/800 (modèle HDI 378watts). Pour votre sonde « normale », une 83/200 (modèle HST-WSBL).

Ingénieux système pour placer les 2 sondes (Structure scan + sonde classique) nécessaires à un HDS 7 Touch sur un bateau pneumatique.
Ingénieux système pour placer les 2 sondes (Structure scan + sonde classique) nécessaires à un HDS 7 Touch sur un bateau pneumatique.

Exemple choix sondeur pour un bass boat

Si vous utilisez votre bateau comme les pêcheurs de Bass aux USA, c’est-à-dire quasi exclusivement en bordure sans avoir besoin de précision ultime vous n’avez pas besoin de fonctions onéreuses, un X4 à l’arrière pour naviguer et un Mark5 (ou Elite 5) à l’avant pour un peu plus de confort visuel suffiront. C’est souvent le type de configuration proposée en série sur les Bass boat, mais cela correspond rarement aux besoins des pêcheurs français.
Le catalogue Lowrance 2014 propose comme config Bass Boat un HDS 5x à l’avant (sondeur seul) et un HDS7M à l’arrière (GPS seul). Certes le câble ethernet reliant les deux permet au GPS d’afficher une fenêtre sondeur sur l’écran arrière, mais vous n’aurez pas de structure scan et pire, si la sonde est sur le moteur avant c’est inutilisable en déplacement thermique. Idée à abandonner.
En effet l’idéal est de relier les sondeurs et d’avoir le structure scan, comme ça il est possible de naviguer au thermique en scrutant 150 mètres à gauche et 150 mètres à droite, vous pourrez ainsi noter les points GPS sur le sondeur arrière pour les retrouver sur le sondeur avant en action de pêche !
Pour avoir cette configuration idéale il vous faut au minimum un HDS7 Touch à l’arrière + 2 sondes ( 83/200 et sonde structure scan LSS2), + un câble ethernet et un HDS 5 à l’avant + sonde 83/200.
Un petit écran à l’avant n’est pas gênant car vous ne cumulerez pas plus de 2 écrans, le GPS + le sondeur classique suffiront en action de pêche.
Pour info, les sondeurs Elite ne peuvent communiquer par ethernet, il vous faut 2 x HDS.

 

Exemple choix sondeur pour un walleye boat

Pour les bateaux de ce type c’est plus simple, normalement l’action de pêche se passe à l’arrière du bateau soit par l’intermédiaire d’un moteur électrique arrière, soit grâce à une commande à distance du moteur avant. Il vous suffira d’un seul écran, si possible avec structure scan. Ainsi la configuration minimale sera un HDS7 Touch + 2 sondes (83/200 et sonde structure scan), un budget extensible servira simplement à agrandir l’écran.

 

Exemple choix sondeur pour carpistes

Pour les carpistes le Structure scan sera plus compliqué à installer, 2 grosses sondes sur un petit zodiac, ce n’est pas pratique. Cependant rien ne vous empêche et à ce moment là le HDS 7 Touch sera un très bon choix. Sinon si vous souhaitez bénéficier du combiné sondeur/GPS en couleur un Elite 5 HDI avec sonde 83/200-455/800 sera un bon choix, ou l’Elite 7 pour bénéficier d’un meilleur confort visuel, pas strictement indispensable. Pour utiliser seulement la fonction sondeur un Elite 4x HDI fera l’affaire et vous permettra de bénéficier de la clarté du DownScan et de la couleur pour discerner les types de fond. Si le budget est très serré un X4 suffira s’il vous suffit de connaître la profondeur et la topographie générale de vos postes.

lire-mag-3

2 commentaires

  1. Bonjour j’ai un Mark-5 et je veux up-dater pour un Elite-7, est-ce que la sonde de mon mark est la meme que sur le Elite 7?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer