Comment choisir son moulinet et sa canne pour pêcher à la mouche

Les pêches à la mouche sont des pêches très difficiles. Pour bien débuter, que nous désirions pêcher la truite, le black-bass, le brochet mais aussi en mer pour le bar ou encore le bonefish, le tarpon ou la carangue, nous devons avoir un matériel adapté. Regardons comment choisir notre set …

Les pêches à la mouche en eau douce ou salée présentent toutes des similitudes techniques et de matériels. Ces pêches ont pourtant un point de différence qui est celui du poids utilisé. Comme nous choisissons le poisson à traquer, nous adaptons alors nos mouches et c’est justement le poids de la soie et de la mouche à lancer qui définit le matériel à acquérir. Dans un deuxième temps, nous prenons une action de canne en fonction de nos pêches pratiquées et de notre caractère de pêcheur.

Les actions de cannes à moucher

Elles sont classées selon leur capacité de flexion et cette caractéristique dépend des fibres qui la composent. Nous définissons les cannes à mouche selon les trois termes que sont l’action de pointe, l’action semi-parabolique et l’action parabolique. Dans des conditions normales d’utilisation, la première dénomination signifie que seul le premier quart de la canne travaille, la seconde explique que la canne va travailler sur sa première moitié et pour finir, l’action parabolique définit que la canne plie sur toute sa longueur. La longueur des cannes n’agit que très peu sur l’action mais elle peut avoir une incidence sur la sensation de puissance de la canne.

La puissance des cannes à moucher

Pour comprendre à quoi correspond la puissance des cannes, nous devons d’abord savoir que dans la pêche à la mouche, le poids lancé est celui de la soie. La puissance de la canne s’exprime donc par le poids de la soie qu’elle est capable de propulser. Nous trouvons alors sur les cannes un numéro qui s’échelonne de 3 à 12 et qui correspond à la puissance de celle-ci. Plus le numéro inscrit est important, plus la soie est lourde, et plus la distance des lancés s’élève avec la bonne gestuelle.

Les soies

Nous retrouvons sur le marché des soies synthétiques dont les différents profils nous aident au lancé en termes de distance. Avec plus de 90 pour cents des parts du marché, les profils WF (weight forward) et TT (triangle taper) sont tous deux destinés à ce principe. La présence d’un renflement sur l’avant (tête de lancé) augmente le poids sur environ 9 m selon les modèles et les marques, ce qui nous simplifie la pêche. Il est important de savoir qu’il existe une norme de poids internationale siglée AFTMA ; toutes les soies qui possèdent le même numéro ont le même poids et ce dans toutes les marques.

Les moulinets pour pêcher à la mouche

Ils doivent avant tout équilibrer la canne, être de grande contenance, posséder un frein irréprochable et résister au mieux aux conditions d’humidité, de sable et de sel si nous pêchons en mer.

Choisir sa canne et son moulinet pour pêcher à la mouche
Moulinet large arbor, grande contenance et frein multidisque.

Les choix d’ensemble pour pêcher en eau douce

La truite et l’ombre en rivière :

L’équipement de pêche pour la truite est constitué d’une canne de 9 pieds en 3 ou 4 brins dont le numéro de soie est 4 ou 5. Une soie de 5 reste le plus polyvalent. En grande rivière une canne de 9 ou 10 pieds en 3 ou 4 brins dont le numéro de soie est 5 ou 6 peut-être conseillée. La soie de 6 permet d’atteindre des distances plus éloignées en cas de vent et reste suffisamment douce pour pêcher en fil fin si nécessaire.

Choisir sa canne et son moulinet pour pêcher à la mouche
Matériel de pêche de la truite, T47 soie 4/5.

La truite et l’omble chevalier en lac :

L’équipement est constitué d’une canne de 9 à 9,6 pieds en 4 brins dont le numéro de soie va de 5 à 8. Les soies de 7-8 étant réservées aux pêches lourdes et aux gros poissons.

La carpe en fleuve ou lac :

Nous utilisons une canne de 10 pieds en multi-brins dont le numéro de soie est de 7 à 9. La soie de 9 est à réserver pour les fleuves à fort courant ou les gros poissons.

Le sandre, la perche le black bass et le brochet en fleuve ou lac :

Pour ces carnassiers, le matériel est constitué d’une canne de 9 à 10 pieds en 3 ou 4 brins dont le numéro de soie est de 7 à 9. La soie de 7 étant réservée à la perche et au sandre alors que les 8-9 sont orientées vers les pêches du bec et du bass.

Choisir sa canne et son moulinet pour pêcher à la mouche
Matériel de pêche à la mouche pour les carnassiers, T47 soie 9.

Le silure en fleuve :

Une canne de 9 à 9,6 pieds en 4 brins dont le numéro de soie est de 9 à 12. La soie de 9 est l’outil idéal des sensations et la soie de 12, pour tirer fort si le besoin s’en fait sentir.

Les choix d’ensembles pour pêcher en eau salée

Le bar et les dorades :

Nous utilisons une canne « mer » de 9 à 10 pieds en 3 ou 4 brins dont le numéro de soie est 9. Ce numéro de soie très polyvalent permet de brider les poissons si nous pêchons près des rochers et de lancer efficacement contre le vent.

Le bonefish, les bonites, le tarpon et les carangues :

Nous utilisons une canne « mer » de 9 à 10 pieds en multi-brins dont le numéro de soie est compris entre 9 et 12. La soie de 9 est celle des pêches fines comme le bonefish, le snook, les bonites et autres petits poissons. La soie de 12 est celle des gros poissons comme les gros tarpons et les carangues.

2 commentaires

  1. Merci M. Leroy pour votre commentaire.

    Ce n’est pas moi qui décide du nombre de pages dédié à la mouche, j’écris juste celles que l’on me donne…

    Bonne lecture pour le prochain numéro.

    Ludovic Briet, auteur 1max2peche.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
13 Partages
Partagez13
Tweetez
Email