Comment choisir le bon hameçon pour la pêche des carnassiers

Ah le bon hameçon… Cette question nous nous la sommes maintes fois posée ! Une pointe cassée, usée, élimée ou tout simplement une recherche d’amélioration, voire de réglementation, changer ses hameçons est une obligation tôt ou tard. Pourquoi ne pas en profiter pour améliorer ses leurres ?

Une question de taille ?… pas uniquement !

Eternelle question ! Effectivement, il ne viendrait jamais à l’esprit d’équiper une tournante N°5 d’un Owner ST66 5/0… Tout doit être mesuré. C’est donc tout d’abord une question d’harmonie visuelle de l’ensemble « leurre/hameçon » qu’il faut respecter.

Ensuite, c’est l’équilibre et la qualité de nage de votre leurre. Alors, triple ou simple ? Texan ou non ? Ardillon ou pas ? C’est la nature même du leurre et des postes qui va nous orienter. Avec les cuillères, pas de souci. Soit c’est un triple, soit c’est un simple prévu pour elle, avec ou sans ardillon, texan ou non. Les pêcheurs en partance pour la Mongolie (simple obligatoire !), pour l’Amérique du Nord ou du Sud vous le diront : le simple s’impose, tout d’abord par sécurité ! Un triple, c’est le risque de plusieurs branches dans la main, le pied… Un simple, c’est une pointe, encore mieux sans ardillon (C’est du vécu !), et le respect pour la prise aussi. On rate autant avec un simple qu’un triple d’ailleurs, mais on s’accroche également moins. Alors pourquoi s’en priver ?!

Pour les leurres souples, soit on prend une tête plombée classique ou un simple classique mais avec le risque de s’accrocher, soit on adopte les texans.

Les poissons nageurs sont plus sensibles. Les flottants sont faits pour flotter, les suspending pas pour couler et les coulants ne sont pas des leurres pour la verticale ! Respecter cela, c’est partir du bon pied. Il existe désormais une manne énorme de modèles d’hameçons en tout genre pour remplacer les triples, ce sont les fameux « In-line » ou « aligné ». Beaucoup d’entre vous mettent la pointe vers le haut pour l’hameçon arrière et pointe en bas pour le ventral, rien à redire personnellement. D’autres non : les pointes des deux hameçons sont vers le bas. A vous de choisir, faire vos tests, et conclure. Ce qu’il faut, c’est que le leurre nage parfaitement. Et n’hésitez pas à descendre en taille pour une bonne qualité de nage.

Il y a aussi ici la question de la réglementation. Trois hameçons sur le même leurre est interdit. Il n’y a donc pas le choix, il faut éliminer, choisir et remplacer, en prenant en compte le poids de l’hameçon manquant dans le choix futur. Bien entendu, cela s’applique pour les poissons nageurs de grandes tailles. Certains nagent très bien avec deux des hameçons d’origine mais on sent tout de même une différence, et elle n’est pas en notre faveur. Il faut donc essayer avec tel ou tel modèle d’hameçon, sur telle ou telle attache, ceci sur chaque modèle possédé. Cela fait partie de notre passion : tester, essayer et confirmer. VMC, Owner, Decoy, pour ne citer qu’eux, vous proposent de très bonnes références ! Demandez conseils à votre détaillant selon les modèles qu’il a en stock.

On doit bien entendu aussi prendre en compte la taille des carnassiers présents. Pas ceux dont on rêve et qui nous poussent à la démesure, mais bel et bien ceux réellement présents. Brochets d’1 mètre, voire plus en lac de barrage, silures du Petit Rhône, de la Loire ou du Pô en Italie ? Bien entendu l’artillerie lourde pointe son nez. Mais partir uniquement de ce constat c’est oublier l’essentiel : l’équilibre et la qualité de nage de votre leurre ! Et on en revient au premier point.

Et au cas par cas ?

Nous n’allons pas ici faire une liste exhaustive de tous les modèles d’hameçons pour tous les types de leurres bien entendu, mais vous citer plusieurs références pour que vous puissiez trouver facilement chez votre détaillant celles qui vous iraient le mieux. Alors selon les techniques, quel(s) hameçon(s) se prêtent le mieux à telle ou telle technique pour remplacer ceux d’origine ?

  • Les cuillères

Tournantes ou non, comme dit plus haut, elles acceptent tout. Triples bien sûr mais aussi texans ou alignés. Les deux derniers pourront accueillir un leurre souple pour augmenter leur attractivité. Les VMC 7238 BN sont spécialement dédiés d’ailleurs et vous pourrez y inclure les modèles d’hameçons cités après, pour la truite comme pour la perche d’ailleurs.

  • Les poissons nageurs

Pour le coup, il y a en un nombre incalculable ! Veillez à la qualité de la nage. Parmi ceux-ci, nous trouvons :

VMC Predator 7238 (sans ardillon) ou 7237 avec ardillon, Decoy AH3 ou JS5, Owner H55 ou bien encore les Gamakatsu LS 3423.

  • Leurres souples

A tige longue, on en trouve beaucoup (notamment dans le rayon surfcasting) : VMC Strategic Predator 7345, Decoy Worm 144 Flippin ou Worm 4, Gamakatsu Worm 36/5013F, Mustad 34042 ou bien encore Owner 5100. Veillez à ce que l’hameçon ressorte quelques millimètres devant la queue.

En texan, il y a deux familles : à hampe droite et à hampe courbe. Pas ou peu de différence entre les deux, si ce n’est que les courbes permettent d’accueillir un lest sur leur hampe. Il faut ici veiller à l’angle de votre pointe lors du montage de l’hameçon. Cette dernière peut en effet trop rentrer dans le leurre et occasionner des loupés. Certains vous offrent aussi un ressort à faire pénétrer dans la tête du leurre. Une bonne tenue mais moins pratique pour installer le leurre souple.

A hampe droite : VMC 8313 (fin de fer, très bon pour le sandre, ne pas dépasser une résistance de ligne de 6kg), Decoy MG1 (les seuls en petite taille pour la truite et la perche !), Mustad 37177 BLN, Owner cultiva TL01…

A hampe courbe : VMC 7317 (axe de la pointe dépassant en hauteur l’axe de l’attache), 7310 (courbure prononcée et axe « pointe/œillet d’attache » aligné), Decoy Worm 13 KG Hyper ou les monstrueux texans de Svartzonker en 14/0 pour le silure et gros brochets (Mes préférés, mais ils coûtent un bras ) !

  • Le vif

Fini le triple. Les simples et notamment les circle offrent de très bonnes perspectives pour la relâche : VMC 7381 « circle sure set » (Fin de fer, bien adapté à l’eau douce), Owner Mutu light 5114…

  • Le silure

« Costaud et aiguisé » ! Voila les maitres mots pour les hameçons destinés à ce gros pépère ! Au vif, Owner fait de très bonnes références. Les « Gorilla live bait 5105 » sont une référence, même pour le thon au broumé… VMC propose le 7262 comme équivalent.

Pour les triples, vous trouverez les Owner ST 66 et 76. Ces derniers sont très forts de fer et plutôt employés pour les destinations exotiques, Socotra et Pacifique par exemple ! Le 66 est moins fort de fer mais parfait pour les plus gros sujets (Ligne de 80 à 110lbs). Vous trouverez également les VMC 7560 Ti ou 8527 Ti, version très forte de fer ! Regardez également les 8626 Ti. Decoy n’est pas en reste avec les YS82 ou les énormes YS23.

Laissez vous surprendre également par les Gamakatsu GT Recorder, voire Decoy GT Special, et si cela ne vous suffit pas, regardez les BKK GT Rex : des monstres ! Mais votre porte-monnaie ne vous remerciera pas.

Comme vous avez pu le voir, le plus dur est de trouver une bonne référence parmi toutes celles proposées. Il la faudra bonne, car accessible, en magasin ou financièrement, mais bonne aussi parce qu’elle se marie parfaitement avec votre leurre. Bien entendu, plus on en demande à un hameçon et plus les tarifs grimpent ! Simplement, n’oubliez pas que le meilleur hameçon du monde ne vaut rien s’il est aussi piquant qu’un tournevis.

L’affutage

Certaines marques s’en sortent mieux que d’autres quant à la résistance de leur piquant. Mais à un moment donné, il faut soit changer l’hameçon, soit sortir la lime ! Et toutes ne se valent pas… les meilleures seront au diamant. A vous de voir et de tester. Celle des pinces Leatherman sont correctes et rendent bien des services. Simplement la meilleure des pinces est inutile si vous voulez éplucher la pointe en espérant la rendre aiguisée. Il faut y aller doucement et progressivement et, toujours dans le sens de la pointe. Votre lime doit aller vers elle et non pas vers la courbure de votre hameçon. De très légers coups de limes sont toujours plus efficaces, douceur et longueur de temps sont les maitres mots !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page