« Comment chier dans les bois », l’art de respecter la nature

En surfant sur le net, je suis tombé sur un article de pecheur.info qui s’amuse autour de la problématique des besoins naturels lorsque l’on est à la pêche et il cite notamment un livre américain qui est sorti en 1989 et qui est depuis un best-seller, traduit dans plusieurs langues dont le français en 2001. J’ai dévoré ce livre il y a près de 10 ans, et l’ai offert de nombreuses fois tellement je le trouvais instructif, sensibilisant les personnes pratiquant des activités outdoor à des pratiques à adopter pour minimiser son impact sur la nature.

J’avoue donc avoir été déçu de lire cet article puisque les bases de ce livre sont tout simplement bafouées. Je ne vous ferais pas un long résumé de ce livre, je souhaite simplement vous sensibiliser à l’impact que vous avez sur la nature. Vous êtes au bord de l’eau, une envie soudaine vous prend, que se passe-t-il ensuite? C’est parti, attention sujet glissant!

 

Où poser sa pêche?

papier-toilette
Adaptez le camouflage de votre papier toilette à l’environnement

C’est le fondement du livre, et ce que vous devez retenir à tous prix! Ne jamais faire ses besoins au bord de l’eau, ni même en dessous des lignes d’eau des crues. Non, il ne faut pas que vos excréments rentrent en contact avec l’eau car cela pollue grandement et transmet de nombreuses maladies. C’est donc le premier conseil du livre, et celui que vous devez retenir lors de toutes vos activités outdoor! A chaque fois que vous vous retrouverez dans ce cas de figure, pensez-bien à trouver l’endroit adéquat qui vous permettra d’avoir le moins d’impact possible sur la nature.

Quoi en faire?

shitbox
La ShitBox, pour chaque membre de la famille

La technique commune la plus propre est d’enterrer systématiquement ses excréments. Cela évite une pollution visuelle, odorante et évite également la transmission de certaines maladies pour les animaux qui vont s’en approcher. La pelle US est donc un allier précieux que de nombreux carpistes ont adopté en l’emmenant dans le lourd matériel, c’est moins évident pour le street-fisher! Alors lorsque le sol est trop dur pour creuser ou lorsque l’on a pas de pelle US, que faire? L’autre technique consiste à trouver une cavité, faire ses besoins, pour enfin recouvrir vos excréments d’un petit monticule de cailloux. Cette alternative reste encore acceptable mais on est à la limite. Troisième solution, la meilleure de toutes, consiste à ramener avec soit ses excréments pour les jeter plus tard. J’en vois certains sourire, mais je vous assure que c’est ce qu’il y a de mieux, c’est largement pratiqué aux Etats-Unis dans le domaine de l’outdoor et ce n’est pas si compliqué que cela. Comment? Et bien sachez qu’il existe par exemple des toilettes portables pour ceux qui ont besoin d’un peu de confort, les autres se contenteront d’un sac plastique épais et étanche avec du scotch.

Quelqu’un a du papier?

Des galets pour s'essuyer
Un large choix s’offre à vous

Que vous soyez en bateau ou à pied, si vous êtes bien équipé, vous avez en votre possession le bon vieux rouleau de papier toilette. Pour cette occasion, sachez d’ailleurs qu’il existe même du papier toilette camouflage, cela permet d’éviter les floraisons roses et blanches que l’on retrouve derrière les arbres. Sachez qu’un paquet de mouchoir ou même un vieux vêtement peuvent faire l’affaire.

Vous n’êtes pas assez bien équipé? Il reste alors d’autres solutions, rassurez-vous. La première est de jouer aux apprentis botanistes à la recherche des bonnes feuilles. Autre excellent conseil du livre, sachez qu’il faut bien vérifier le verso des feuilles, parfois on a de mauvaises surprises avec des faces urticantes ou des insectes bien planqués. Autre astuce du livre, sachez que les galets sont également d’excellents moyens pour vous sortir d’une situation problématique, encore fallait-il y penser!

Pour ceux qui veulent bénéficier des nombreux conseils de ce livre, (la technique du sphincter du cheval vaut son pesant d’or!) tout en s’instruisant sur les pratiques d’autres pays (pourquoi se dit-on bonjour de la main droite?), c’est un bonne lecture qui vous passera le temps… aux toilettes? Pour les plus curieux, sachez qu’un autre livre du même auteur s’intitule « le sexe dans la nature ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
43 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email