Comment bien choisir ses waders : ce qu’il faut savoir avant d’acheter

La fonction principale d’un waders est de vous garder au sec et être confortable durant toute une journée de pêche, mais savez-vous comment les choisir ? C’est une jungle de modèles, matériaux et de tailles où il est difficile de s’y retrouver. Voilà comment choisir la paire de waders parfaite !

 

C’est un des vêtements de pêche que vous n’oublierez jamais d’emmener pour une partie de pêche ! Cette fine couche est la seule barrière entre l’eau froide et vos jambes. Les fabricants utilisent des mots comme colonne d’eau, respirabilité, chausson, cousu ou collé. Il y a assez de choix mais comment en choisir un plutôt qu’un autre et quelle taille faut-il choisir ? Ce sont tous ces facteurs que vous avez besoin de prendre en compte lorsque vous achetez une paire de waders. Et pour les garder longtemps, il est également important d’en prendre soin. Si vous n’en prenez pas soin, vos waders ne tiendront pas toute une saison de pêche !

Les types de waders

Il y a principalement 2 types de waders que nous utilisons aujourd’hui : les waders néoprène et les waders respirants. Le néoprène est fait de caoutchouc rempli de bulles d’air à l’intérieur. La qualité du waders est déterminée en fonction de la quantité de néoprène utilisé. Si le waders a un faible pourcentage de néoprène, il sera plus facilement transpercé par les épines et les hameçons. Un waders avec plus de néoprène ajoute également du confort puisqu’il est plus extensible. Les waders néoprène sont davantage utilisés pour la période froide sur des pêches peu actives. Ils ne sont pas respirants et plus vous allez bouger, plus vous aller suer à l’intérieur. C’est pour cela que les fabricants ont développé les waders respirants, qui sont aujourd’hui plus populaires que les waders en néoprène. Les waders respirants sont mieux pour les pêches actives et bien plus confortables également. Ils permettent à l’air de s’échapper par une membrane, qui sera détaillée dans le paragraphe suivant. Cela les rend plus agréables à porter durant toute une journée de pêche. Une autre version respirante est disponible sur le marché : Scierra est le premier fabricant à créer un waders respirant qui s’étire. Il s’appelle le Scierra X-Stretch et cela apporte davantage de confort et permet au pêcheur d’être plus libre de ses mouvements durant la journée de pêche.

Bien choisir son waders
Ici un waders néoprène

Qu’est-ce que la membrane ?

Les waders respirants sont basés sur une membrane, la plupart du temps, qui est protégée par des couches de polyester. Cette combinaison de deux matériaux permet à l’air de passer à travers. Alors comment ça marche lorsque vous allez à l’eau ? Une membrane est un matériau de haute technologie avec des trous microscopiques. Les molécules d’eau sont trop grosses pour passer à travers alors que les molécules d’air sont plus petites et peuvent passer. C’est ainsi que les waders sont respirants.

Pour comprendre parfaitement le principe de la membrane, la pression de la colonne d’eau est également à prendre en considération. Une façon simple de comprendre est d’imaginer un tube sur la membrane. Si la valeur est de 10 000mm par exemple, la membrane sera étanche tant que le tube est inférieur à 10m de haut. Lorsque la colonne d’eau dépasse 10m, l’eau va commencer à passer à travers. La respirabilité est aussi caractérisée par des données normalisées. Plus la valeur est haute, meilleure la membrane est de qualité. Une chose qui affecte également l’imperméabilité est le nombre de couches de polyester qui est utilisé pour protéger la membrane. Un waders en 3 couches correspond à une couche de protection intérieure, la membrane, et une troisième couche à l’extérieur pour accroitre la durabilité. Si vous appliquez plus de couches, cela augmentera la durabilité, mais diminuera la respirabilité. Cependant, la plupart des fabricants appliquent seulement une couche supplémentaire sur les zones les plus vulnérables, c’est fait pour augmenter la durabilité.

Bien choisir son waders

Feutre ou crampon ?

C’est une question que beaucoup ne se posent pas lorsqu’ils achètent des chaussures de waders mais c’est pourtant une question importante. Lorsque vous choisissez entre l’une ou l’autre, il est crucial de déterminer sur quel type de terrain vous passez le plus de temps. Les deux choses à prendre en compte est de savoir si vous passez plus de temps à passer d’un rocher à l’autre ou si vous marchez sur la berge dans la boue et l’herbe. Un chaussant à crampons est conçu avec un dessin fait pour adhérer profondément dans le sol mou. Lorsque vous marchez sur une surface dure comme un rocher, la semelle n’aura pas autant d’adhérence et vous avez de grandes chances de glisser ou tomber. Sur les rochers, il est conseillé de choisir une semelle en feutre. La semelle en feutre est constituée de centaines de petits fils qui s’accrochent sur les surfaces dures. D’un autre côté, le feutre est un très mauvais choix pour marcher dans l’herbe, la semelle en feutre est totalement plate et n’a pas de crampons, alors que faire si vous pêchez les 2 types d’endroits ? Faut-il acheter les deux ? Bien sûr que non. Le meilleur choix, si vous voulez pêcher sur des sols durs et mous, est de partir sur une semelle crantée. Si vous voulez plus d’adhérence, il existe des petites pointes ou clous qui peuvent être vissés dans la semelle pour vous donner de l’adhérence supplémentaire.

 

Chaussons ou bottes ?

Lorsque vous choisissez un waders, vous avez souvent le choix entre un waders avec bottes intégrées ou un waders avec chaussons. Lorsque vous choisissez le modèle avec chaussons, il faudra acheter une paire de chaussures en plus des waders. Lorsque vous choisissez un modèle avec botte, elle est directement intégrée. Le modèle avec chaussons est le meilleur choix lorsqu’il faut marcher longuement. Une chausse de waders sera toujours plus ajustée et ferme autour de votre pied. Bien qu’il soit un peu plus difficile de les enfiler puisqu’il faut enfiler le waders, puis enfiler les chaussures ensuite. Le waders avec botte en caoutchouc intégrée est lui plus rapide à enfiler et à enlever puisque la forme n’est pas très ajustée à votre pied et laisse plus de liberté, c’est pour cela qu’elle n’est pas faite pour marcher longuement. C’est un bon choix si vous voulez souvent changer de spot et que vous ne voulez pas garder vos waders dans la voiture.

Bien choisir son waders

Prendre soin de ses waders

Les waders peuvent durer longtemps, mais il y a quelques points essentiels à respecter si vous souhaitez les préserver le plus longuement possible. La chose la plus importante que vous ayez à faire, peu importe comment, est de les faire sécher à chaque utilisation. L’humidité et les waders mouillés sont les facteurs principaux de détérioration rapide. Si vous ne laissez pas sécher vos waders, de la moisissure peut se former à l’intérieur ou à l’extérieur et cela détruit la membrane et il y aura rapidement des petits trous dans la zone contaminée. Si vos waders ont de la moisissure, il est fort probable que le fabricant ne prenne pas en charge le produit si vous faites jouer la garantie et ce serait fort dommage. Le meilleur moyen de les sécher est de les pendre pour que le flux d’air passe autour et dans le waders. L’idéal est de le retourner à l’envers pour faire sécher l’intérieur une fois que l’extérieur est sec. Si vous avez passé votre journée dans l’eau de mer, il faudra au préalable le rincer à l’eau douce. Le sel accumulé dans les matériaux rend le waders moins respirant. La dernière chose à mentionner est que le waders est fait d’une fine couche de polyester qui peut facilement se percer avec une épine, une branche ou d’autres objets pointus. La plupart des waders ont des couches ajoutées dans les parties inférieures pour augmenter la durabilité et éviter les trous, mais il faut tout de même réfléchir et éviter de marcher dans les zones dangereuses.

 

La bonne taille

Trouver la bonne taille n’est pas si difficile. Avec ces conseils, vous serez à même de choisir la taille parfaite pour votre morphologie.

 

Trop petit

Toutes les coutures et articulations sont sollicitées car elles sont partagées ensemble. Si vous vous agenouillez, le matériau sera trop serré autour de vos genoux. Ce n’est seulement une question d’heures avant que l’eau ne commence à s’infiltrer. Si vos waders prennent l’eau au niveau de l’aine après une courte utilisation, c’est davantage un signe de waders trop petits que de mauvaise qualité.

Bien choisir son waders

 

Trop grand

Ils ne sont pas confortables à porter, ils font des plis et il y a beaucoup d’air autour de votre corps. Les matériaux se touchent et frottent entre eux lorsque vous marchez au bord de l’eau. Cela va user prématurément vos waders et endommager la membrane. De plus, la respirabilité sera amoindrie car cela ne va pas générer de pression supplémentaire.

Bien choisir son waders

Ajustement parfait

Vous avez une bonne liberté de mouvement. Le waders a une coupe bien ajustée et lorsque vous vous agenouillez, le matériau s’étire légèrement autour de vos genoux. Lorsque vous marchez beaucoup, l’entrejambe ne s’étire pas énormément. Il est important d’avoir du confort, en étant ni trop serré, ni trop lâche. Maintenant, vous avez trouvé vos waders pour plusieurs années !

Bien choisir son waders

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close
Partagez12
Tweetez
Email
12 Partages