Comment allier passion de la pêche et vacances en famille

Les vacances d’été arrivent à grands pas, enfin le repos, les soirées qui durent longtemps, le beau temps et… un peu de temps pour la pêche, passionnés que nous sommes. Les pêches estivales durant les vacances sont particulières et différentes de nos sessions habituelles plus « sérieuses ». C’est le moment de profiter, de se faire plaisir comme toujours et d’optimiser un minimum son temps de pêche, souvent court. Voici comment bien profiter de la pêche et des vacances.

L’été est de retour avec son lot d’instants agréables : beau temps, longues journées, du repos, du temps pour les activités entre amis ou en famille… Tout est au rendez-vous pour rester un maximum dehors et profiter de la nature et de l’eau. Les vacances, en plus de ces activités estivales riment souvent avec déplacement ou voyage. Nous partons pour la grande majorité découvrir une autre région pour se dépayser ou rejoindre la famille. Les sessions de pêche sont forcément différentes de celles de notre quotidien et de nos parcours habituels.

La pêche est finalement assez rarement l’objet premier de notre voyage mais en passionnés que nous sommes, il nous est difficile de ne pas répondre à l’appel des poissons, de profiter du beau temps et l’envie de découvrir de nouveau spots et poissons est souvent grande.  Entre diverses activités outdoor il est opportun de vouloir intercaler quelques heures de traques de nos amis à écailles…

Voici donc quelques règles pour profiter un maximum de vos courtes sessions.

Pêche en famille
Ne pas perdre de vue que la pêche c’est avant tout du partage et prendre son temps.

Aller à la pêche aux infos

Plutôt que de vous renseigner sur place, même si cela est possible, il est préférable d’aller à la pêche aux infos avant de se déplacer.

Internet offre aujourd’hui un énorme réservoir d’informations dont on aurait tort de ne pas profiter. Bien sûr, il faudra se renseigner sur la règlementation du département ou la rivière convoitée. Il est possible que vous ayez à prendre un permis ou un timbre supplémentaire. Le site Cartedepêche.fr vous apportera les réponses sur les autorisations de pêche. Les sites des différentes fédérations de pêche régionales pourront aussi vous aiguiller sur la règlementation : réserve de pêche, restriction, parcours « no-kill »… Privilégiez des zones accessibles et faciles à pêcher, que ce soit en lac ou en rivière.

Outre la règlementation, il vous faudra vous renseigner sur les espèces en présence : carnassiers, salmonidés, poissons blancs… Essayez d’obtenir via les réseaux sociaux, blog, forum… le maximum d’info et caractéristiques sur les parcours propices à une session estivale. La pêche du bord est à privilégier, sans avoir à posséder un float-tube, kayak voire barques… encombrant au milieu des valises et autres accessoires de vacances.

Choisissez pour vos sessions courtes des postes faciles à trouver, même si la pression de pêche y est forte, plutôt qu’un spot isolé, difficile d’accès avec une présence de poissons improbable. On privilégie de maximiser son temps de pêche plutôt que de perdre du temps à trouver le hot spot incertain.

Pêche en famille
Le black-bass très actif l’été permet aux enfants de s’essayer à la pêche au leurre.

Faire appel à un guide

Autre solution très appréciable pour profiter de votre temps de pêche, faire appel à un guide de pêche diplômé ! Même si cette prestation est payante, c’est l’un des meilleurs moyens pour découvrir la région, ses poissons et ses recoins secrets, sans perdre de temps.

C’est un plus appréciable pour prendre des poissons rapidement et même faire profiter la famille et les amis de notre activité halieutique. De nombreux guides sont présents dans toutes les régions de France, avec leur spécialité. Ces pros connaissent par cœur leur rivière et il y a de fortes chances pour qu’il y en est un près de votre lieu de vacances.

A défaut de guide, il est toujours possible d’organiser une sortie avec un ami ou membre de la famille à même de partager avec vous quelques heures au bord de l’eau.

Pêche en famille
Les imitations d’insectes comme la Magic Mayfly d’Illex permettent de prendre presque toutes les espèces de poissons.

Privilégier le coup du matin ou coup du soir

On le répète mais pour beaucoup d’entre nous, la pêche n’est que secondaire lors de nos vacances. Outre les spots à pêcher, il faut optimiser les périodes de pêche pour se consacrer aux moments les plus propices.

Le coup du matin ou coup de soir (au levé et couché du soleil) sont clairement des moments à privilégier. Les carnassiers, apathiques durant les journées ensoleillées et les fortes chaleurs s’activent durant ces périodes de courte durée. En mer, la pêche de nuit est aussi propice à la traque des prédateurs marins, notamment aux abords des ouvrages portuaires dans lesquels viennent chasser de nombreux carnassiers.

Le coup du matin est même plus facile à gérer pour ceux qui ont le courage de se lever tôt ; Le soleil pointe son nez tôt et souvent tout le monde dort. C’est aussi l’occasion de revenir après la session avec le pain et croissant pour le petit déjeuner !

Pêche en famille
Le chevesne, présent partout dans l’hexagone est une vrai poisson de vacances !

En Ultra léger avant tout !

Une fois que vous avez trouvé un parcours pour faire de courtes sessions près de votre camping, gîte ou logement, il faut pêcher de manière optimale. Les pêches ultra légères sont clairement à privilégier.

Dans un premier temps, ces pêches légères permettent de se déplacer facilement, avec seulement une ou deux boites de petits leurres. Pas de préparation lourde de matériel ou de logistique d’avant pêche.

Ensuite, ces pêches permettent de cibler un maximum d’espèces de poissons, assez omniprésentes dans l’hexagone : chevaines, black-bass, perches, truites, poissons de roches voire poissons blancs… Qui plus est, de nombreux carnassiers sont actifs et réceptifs à de petites proies durant la saison chaude.

Enfin, ce type de pêche procure un maximum de sensations sur n’importe quel poisson pour profiter de ces courtes sessions sans prise de tête. La canne plie facilement et le moindre chevaine de 40cm offre fun et plaisir.

Une canne 3 ou 4 brins, de type « travel » (voyage) offre peu d’encombrement et se loge dans n’importe quel rangement. Un moulinet en taille 1000 ou 2000, garnie de tresse PE 0.4 ou de nylon 18/100 permet de pêcher un maximum d’espèces de poisson. Dans vos boites, quelques leurres souples sont à prévoir : petits shad, leurres insectes, petits worms avec des hameçons simples et têtes plombées adéquates. Les petits poissons nageurs de type minnow et crankbait, un ou deux stickbait ou popper complètent les quelques leurres souples. Je précise volontairement de prendre quelques leurres de surface, car les poissons sont particulièrement actifs en surface durant l’été ! C’est l’occasion de s’éclater sur des pêches de surface lors de coups du soir ou du matin.

Enfin, pour les pêches côtières, prévoyez toujours deux ou trois casting jig qui permettent de lancer loin et d’atteindre des chasses par exemples.

Vous l’aurez compris, le tout est de se prendre le moins la tête possible et d’optimiser votre temps de pêche en prenant de petits poissons mais en nombre… même si les belles surprises ne sont pas rares.

Enfin, outre votre matériel de pêche, pensez à éviter les déboires de l’été : coup de soleil, insolations, moustiques… pour profiter un maximum de la pêche, mais aussi et surtout de vos vacances !

Bonne pêche et bonnes vacances à tous.

Pêche en famille
Pourquoi ne pas faire participer votre compagne ou votre compagnon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email