Choix des cannes pour la pêche en barque

Choisir les bonnes cannes pour la pêche du carnassier en barque

Rechercher le carnassier au lancer depuis une barque est une façon assez efficace de le traquer. Il est alors possible de pouvoir emmener plusieurs cannes avec soi. Mais lesquelles et pour quelles approches ? C’est le lot pour tous : quelles conditions seront présentes lors de la prochaine sortie ? A cette question, une seule réponse : pourquoi choisir puisque l’on est en barque ? 2 à 4 cannes par exemple font l’affaire :

  • Une pour le « tout venant » (perche, sandre, brochet, pour pêcher large).
  • Une pour la verticale, (pour jauger de l’humeur des sandres).
  • Une dernière pour le big  bait pour voir où en est le brochet.
  • Mais l’été, une soie de 9 peut être rajoutée et tout au long de la saison une pour le vif…

Choix des cannes pour la pêche en barque

 

Quelle que soit la saison

Généralement, sortir en barque implique des conditions de navigation optimales avec un courant modéré donnant généralement lieu à des eaux assez claires. Attaquer au lancer se justifie alors aisément.

Commencer avec une canne « tout venant » de 10/25 gr de puissance permet d’attaquer un large spectre d’espèces. Perche, sandre, brochet sont donc ciblés. Vous pouvez d’ailleurs viser ici un modèle « mort manié ». En plus, de cette pêche typique, cette action permet aussi de manier tous les leurres. Cela évite donc une canne supplémentaire. Et comme les sandres répondent très bien aux leurres souples, une tentative en linéaire est possible. Quant à la puissance de 10/25 gr., elle vous permettra aussi de viser chevesnes et perches avec de petits leurres, comme avec les Tackle House K-Ten 75S qui sont pratiquement imparables, ainsi que les Rapala MaxRap 5. Elle vous permettra aussi de lancer une tournante N°3 qui peut s’avérer suffisante pour le brochet. Ainsi, cette action, couplée avec cette puissance permet de pêcher large et de savoir qui réagit au moment où vous êtes de sortie. Ceci vaut bien entendu toute l’année, tant que les eaux permettent de sortir son embarcation. En été, un stickbait de 10 gr. pour les herbiers, un spinner’ de même grammage pour le même poste seront propulsés, mais aussi correctement animés, par une telle canne. Et l’automne et l’hiver, une ondulante fera tout aussi bien l’affaire.

La deuxième canne rentre en jeu lorsque la première n’a pas rencontré preneur (hélas ça arrive aussi !). La verticale permet en effet d’aller chercher ce que la première canne n’a pas réussi à trouver : le carnassier en verticale. Dans l’absolu, c’est vrai, une casting de 10/25 gr. peut très bien faire la première canne et pêcher en verticale. Mais il faut parfois revoir le montage et l’adapter en fonction des postes. L’idéal voudrait donc d’avoir deux cannes bien distinctes pour ces deux premières approches. Ainsi, une arrivée de tributaire, une pile de pont, une cassure, une fosse ou toute autre perturbation dans le lit de la rivière sont des endroits propices à cette technique.

Choix des cannes pour la pêche en barque

Utiliser ces deux ou trois cannes dans un ordre bien précis peut s’avérer payant.

La troisième canne est celle du big bait. Après avoir utilisé la canne « tout venant », pêcher les mêmes postes avec la big bait pour finir de les peigner peut décider un brochet, et parfois, un beau. Il est surprenant d’ailleurs de voir que même certains gros leurres ne décident pas toujours de gros sujets. Mais il est tout aussi surprenant de voir que les résultats sont là en alternant ces différentes cannes. Après, c’est au goût de chacun : commencer à attaquer les postes de bordure avec la canne « tout venant » et finir avec la big bait ou faire l’inverse… d’où la théorie du « down sizing ». Il n’y a pas de règle bien entendu mais agir avec stratégie peut être efficace !

Choix des cannes pour la pêche en barque

La quatrième canne, le joker en fonction de la saison

Pêcher avec deux ou trois cannes, selon que l’on veuille attaquer les bordures ou uniquement en verticale, peut être une solution. Mais compléter par une canne « joker », c’est parfois plus fun et/ou efficace.

Ainsi, une canne streamer en soie de 9 ou une canne à vif laissée libre derrière le bateau peut faire la différence. Le streamer est aussi une solution pour attaquer certains herbiers, un haut fond farci de branches mais surtout, pour se différencier des autres ! Car la technique est très peu répandue. Il faut cependant garder à l’esprit qu’elle n’émet que peu de stimuli et demande une bonne population de brochets. Si un banc de vifs est repéré, c’est aussi le bon moment d’utiliser cette technique : les carnassiers étant généralement dans le coin. Il faudra donc choisir une imitation simulant au mieux les vifs présents (« Match the hatch. », comme disent nos collègues anglo-saxons, ce que l’on peut traduire par : « Colle au mieux à la nourriture. »).

 

La bonne lecture des conditions du moment est un plus indéniable

Le vif justement, laissé en laisse derrière la barque, est aussi une bonne solution. La canne pêche tranquillement pendant que vous dérivez de poste en poste en attaquant au lancer. Réglé à 1m50 de fond environ, cela évite la plupart des accrocs intempestifs et complète la stratégie de pêche. Elle n’est donc pas à négliger, car elle permet selon les cas de vous démarquer des autres ou de pêcher doublement si vous opérez au lancer. La canne à vif peut ainsi devenir un indispensable tout au long de la saison. Et être aussi la seule canne pêchant pendant la pause casse-croûte, moment si agréable en barque !

Ainsi, opérer avec quelques cannes bien choisies selon la saison, peut permettre d’augmenter les chances de sortir vainqueur. Une approche stratégique de chaque poste par une adaptation et une bonne lecture de l’eau y contribuera grandement. Bien entendu une seule canne peut le faire, mais avoir plusieurs cordes à son arc permet de compenser certaines mauvaises approches de son coin de pêche au moment où on y est.

Choix des cannes pour la pêche en barque

Ne manquez plus la parution d'un nouvel article !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *