Le chevesne (chevaine), poisson d’eau douce de plus en plus apprécié des pêcheurs

Le chevesne (ou chevaine) est une espèce grégaire qui vit dans les courants oxygénés mais s’égare parfois dans les lacs et les canaux. Ce cyprinidé est un poisson omnivore qui dit-on « saute sur tout ce qui bouge » même si Dame Nature l’a doté d’une méfiance encore plus grande que son appétit légendaire.

 Caractéristiques du chevesne

  • Poids moyen: 200 gr
  • Taille moyenne: 15 à 25 cm
  • Poids maximum: 6 kg
  • Longueur maximum: 60 cm
  • Durée de vie: 10 à 12 ans

 

Ichtyologie

Poisson d’eau courante, le chevesne (ou chevaine) fréquente aussi les lacs aux eaux tempérés. Il vit plutôt près de la surface en été et il descend vers le fond dès les premiers frimas jusqu’au printemps. Les jeunes vivent en bancs pour devenir solitaires à l’âge adulte. C’est un poisson à nageoires rayonnées, au corps plutôt long et cylindrique, fuselé en eaux rapides, et trapu en eaux dormantes. Sa coloration générale est dans les moirés, parfois bleutée. Le corps est recouvert de grandes écailles bordées de noir  (de 44 à 48 sur la ligne latérale) et ses nageoires sont oranges et grisées. Le dos est gris-vert à brun, ses flancs ont des reflets argentés parfois dorés et le ventre est blanchâtre Ses nageoires ventrales et l’anale sont plutôt grises/oranges. Son corps est rond et sa tête possède un museau court et une large bouche terminale, pourvue de grosses lèvres, ce qui lui permet d’engamer un peu n’importe quoi. S’il peut atteindre 60 à 70 cm pour un poids de 4 à 5kg, le record est de 60cm pour 6kg en 1947 dans le Rhône, mais sa taille la plus courante est de 15 à 25cm.

 Régime alimentaire

Le chevesne est inlassablement en éveil… Il guette tout ce que la rivière lui apporte et il semble avoir toujours le ventre vide. Il est prêt à tout dévorer : les vers et les larves, les œufs et les alevins, les fruits tombés de la berge, les vers de terre entraînés par les petits rus jusqu’à la rivière et les mouches de saison.

Sa pêche est multiple et les appâts ne manquent pas : au pain, à l’asticot, à la crevette, à la sauterelle et au sang caillé, tout fait ventre. Il n’est pas rare qu’il avale le chewing-gum jeté par l’enfant du haut du pont et même le mégot de l’adulte… C’est un glouton qui deviendra de plus en plus méfiant et qui, à l’âge adulte, sera considéré comme un nuisible sur les frayères.

Distribution

Le chevesne est présent dans toute l’Europe de l’Atlantique à l’Oural et jusqu’au bassin du Tigre et de l’Euphrate. Il semble absent en Irlande et en Ecosse mais présent en Angleterre. On note exceptionnellement sa présence dans les eaux saumâtres de la mer Baltique. En France, il est répandu sur tout l’hexagone dans les plaines et les moyennes montagnes jusqu’à 1000 m d’altitude, sauf en Corse et dans le Finistère.

Reproduction du chevesne

La reproduction du chevesne a lieu entre les mois d’avril et juin lorsque la  température de l’eau est d’au moins 15°C  et se déroule dans des secteurs riches en végétation. La maturité sexuelle est atteinte à l’âge de 2 ans pour les mâles et de 3 ans pour les femelles. A cet âge, les reproducteurs migrent des zones de grossissement vers des habitats de reproduction (fond caillouteux) et la femelle fait 4 pontes par saison. A chaque ponte elle dépose de 20 000 à 100 000 ovocytes qui vont adhérer aux plantes et aux graviers et qui vont libérer une larve après quelques jours.

Habitat

Le chevesne est un poisson d’activité diurne qui vit en groupe qui  vit dans les rivières et ruisseaux et plus occasionnellement dans les lacs. Il aime les eaux courantes et fraîches des rivières mais il se rencontre bien souvent en aval de la zone à salmonidés. On le retrouve donc surtout sur des parcours de deuxième catégorie.

Pêche du chevesne

Le chevesne se pêche traditionnellement au coup mais de plus en plus de pêcheurs au leurre recherche ce poisson, surtout en période estivale, pour des pêches ludiques à vue notamment.

Le saviez-vous

Le nom du chevesne vient du latin « cĕphălus » qui signifie poisson à grosse tête.

Fiche signalétique

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Chordata
  • Classe : Actinopterygii
  • Ordre : Cypriniformes
  • Famille : Cyprinidae
  • Nom scientifique: Squalius cephalus
  • Noms vernaculaires : arëstou, aubour, cabeda, cabot, cacho, cavedano, chaboisseau, chabot, chevaisne, chevenne, chevesne, chub, dodule, gabotin, meunier, vilain, laccerott ou cabochon quand il est petit.

Un commentaire

  1. J’ai pêché un chevesne de 81cm pour 7 kilos il y a une semaine sur Montpellier. Si vous souhaitez une photo n’hésitez pas à me contacter par mail. Greg L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer