Brochets amochés : des poissons victimes des pêcheurs ou de la nature

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, cette maxime s’applique à tous les êtres vivants, petits ou gros, proies ou prédateurs. Maladie, accidents ou usure de l’âge, même seigneur Esox n’échappe  pas au destin parfois tragique des poissons sauvages.

Cyclope de rivière

Photographie de brochet amoché par la vie

Rencontré au cœur de l’été en fleuve cette énorme femelle borgne fut une découverte touchante.

Son œil gauche mort m’a laissé le temps de faire une longue observation et ainsi de réaliser une de mes premières vidéos sur un grand brochet.

Son infirmité, dont la cause restera un mystère, est un handicap certain mais pas au point de mettre sa vie en jeux. Le brochet est un chasseur qui se sert de sa vue pour attaquer ses proies, mais il a d’autres atouts pour se nourrir, sa ligne latérale véritable échosondeur, mais aussi sa grande gueule capable de happer en une fraction de seconde un poisson qui passe à portée même au plus noir de la nuit.

Les yeux dangereux pour le ventre

Photographie de brochet amoché par la vie

C’est au fond du lac du Salagou au printemps que j’ai fait la découverte de ce long brochet mal en point.

La silhouette voutée, une couleur terne, et surtout un comportement lent m’ont fait vite craindre le pire quant à son avenir. En y regardant de plus près on voit au niveau du ventre une petite bosse qui dépasse. Ma première idée est que pour faire ceci il faut un objet dur pour déformer ainsi son anatomie. L’emplacement de cette malformation se situe vers le milieu du corps, précisément là où la colonne se tords, preuve que le problème est grave et sûrement mortel.

Brochet serpent

Photographie de brochet amoché par la vie

Révélée par l’eau très claire de l’hiver la posture inhabituelle de ce brochet m’a surpris et ému.

Complètement tordu, ce poisson a en plus la vessie natatoire trop gonflée avec l’impossibilité de pouvoir la réguler. Il se tient au cœur d’un herbier pour s’y coincer évitant ainsi de flotter ventre à l’air. L’origine de ce problème est sûrement une maladie, je ne risquerai pas un diagnostic, mais c’est un problème très grave qui l’empêche sûrement de se nourrir car sa nage est très altérée  par cette malformation,  et mettant à mal sans aucun doute sa discrétion et sa précision d’attaque.

Un dentiste pas au point

Photographie de brochet amoché par la vie

Surpris près de la surface en plein été, ce brochet a la gueule cassée.

Sur ce coup-là je n’ai pas trop de doute, il y a beaucoup de chance pour que la cause  soit notre activité de pêche. Malgré l’impressionnante déformation ce poisson n’est pour moi pas en danger, pas de trace d’infection ou d’hémorragie, ce jeune pike peut encore, grâce à ses 700 dents dit-on attaquer et avaler ses proies favorites, par contre je lui souhaite d’avoir compris la leçon et de ne plus attaquer au hasard un leurre qui passera à sa portée.

Aveugle et mal embarqué

Photographie de brochet amoché par la vie

Découvert très récemment dans un petit bras mort très clair ce beau brochet foncé n’est pas au bon endroit.

Complètement aveugle des 2 yeux sa couleur presque noire confirme sa cécité handicapante. En l’absence de repère visuel il ne peut pas réguler la couleur de son camouflage laissant ainsi son corps devenir noir. Sa présence dans ce petit bras de fleuve où il n’y a jamais de gros poissons et très peu de proies est de très mauvais augure pour ce vieux poisson qui de toute manière a eu le temps de se reproduire, et même si je ne donne pas cher de ses écailles il est et restera le maître les eaux douces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
Partagez121
Tweetez
Email
121 Partages