Le bar ou loup, un prédateur marin très prisé

Il porte de nombreux noms suivant ses lieux de vie comme « Bar commun » pour l’océan Atlantique, « Loup » pour la Méditerranée. Son nom signifie : labrax : vorace – lupus : loup. Très recherché en raison de sa « belle défense » et de sa chair délicieuse, il est l’un des poissons les plus recherchés par les pêcheurs sportifs.

Classification

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Chordata
  • Classe : Actinopterygii
  • Ordre : Perciformes
  • Famille : Moronidae
  • Nom vernaculaire : Bar commun
  • Nom scientifique : Dicentrarchus labrax
  • Nom vernaculaire : loubine, louvine, loupassou, loubasou, lupo, barreau, drenek, pigaye, pigaie, brigne, picate, morone,

Caractéristiques

  • Poids moyen : 4 à 5 kg
  • Poids maximum : 12 kg
  • Tailles moyennes : 60 à 70 cm
  • Taille maximum : 20 à 30 ans

Description générale

Le corps argenté est comprimé, allongé, fuselé par rapport aux autres serranidés avec un dos gris argenté et un ventre blanc. Il possède deux nageoires dorsales, bien séparées. La partie supérieure de la tête est rectiligne et possède un os placé avant l’opercule tachetée de noir avec des crénelures sur l’arrière et des épines vers le bas.

 

Biologie

Le bar fréquente les côtes. Il se plaît dans les brisants et les rochers qui s’avancent dans la mer. Difficile à piéger. Le bar moucheté, plus grégaire, fréquente les eaux troubles des estuaires aux moments des marées, où il se capture plus facilement.

Le bar commun s’il abonde, est méfiant et reste compliqué à pêcher pour les débutants, d’autant plus qu’il possède des sautes d’humeurs désarmantes. Il est considéré comme « capricieux et inconstant ».

Sa reproduction mène débat ! Certains affirment que le bar dépose ses œufs de décembre à fin mars et d’autres spécialistes situent plutôt la fraie de janvier à mars-avril, parfois jusqu’à fin mai. Bien entendu ceci diffère suivant la température de l’eau et de son habitat.

La maturité sexuelle est variable mais elle est plus précoce chez les mâles que chez les femelles : Méditerranée (2 ans) en Atlantique (6 ans).

Régime alimentaire

Carnassier, il possède une vitesse d’attaque foudroyante qui ne donne aucun espoir à ses proies. Il chasse souvent dans le déferlement des brisants, dans les « eaux blanches » de surface, et se tient aussi parfois entre deux eaux. Il aime aussi les bordures, les plages. Considéré comme étant exclusivement carnivore et insatiable pendant certaines périodes, le bar vit quasiment toujours avec d’autres bars de même taille.

Il se nourrit d’appâts naturels : poissons, crevettes, vers et mollusques.

Distribution

On trouve des bars en Méditerranée, dans l’Adriatique et l’Atlantique oriental. Sur le flanc Atlantique il est présent de la pointe du Sénégal jusqu’ à Sandnessjøen en Norvège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
Email