[Avis] Leurre Storm Arashi Tiger 10 : solide, fiable et passe-partout

Storm poursuit sur sa lancée avec des leurres de bonne facture au tarif intéressant et à l’ innovation « utile » dans le sens où elle profite vraiment au pêcheur.  Cet Arashi Tiger 100 est à l’image de ce que veut proposer la marque, du très solide, bien construit et passe partout.

Les Longbill minnows sont assez peu usités en France sauf par ceux qui pratiquent la traine sur les lacs alpins. C’est pourtant un tort car ils sont extrêmement efficaces en toutes situations. Cet Arashi Tiger saura satisfaire le pêcheur de brochet avec sa construction faite pour les poissons puissants.

Caractéristiques :

  • 101 mm de longueur, 139,5mm au total en comptant la bavette et l’anneau de queue
  • 20.2mm au plus large pour 23.7 mm au plus haut
  • Poids tout compris de 23g
  • Hameçons triples VMC 9626 3X Permasteel
  • Bruiteur
  • Nage à environ 3m
  • 7 coloris
  • Prix : 12 euros, prix moyen de vente conseillé

Construction

Ce longbill est classiquement construit en ABS avec une peinture de surface bien réalisée qui saura résister aux dents des carnassiers de nos régions.  Equipé d’une bille en acier captive au niveau de la queue, celle-ci favorise la précision lors des lancers. La cage qui la retient lui donne une petite mobilité apte à créer des sons assez  graves lors du frétillement du leurre que ce soit en débattement longitudinal ou latéral. Conçu dès l’origine pour les carnassiers puissants, ce leurre possède la particularité d’avoir ses deux hameçons triples reliés par une même armature qui donnera ainsi plus de solidité et de résistance à la traction. Les hameçons triples sont des modèles très forts de fer dont la finition leur permettra de résister à un environnement marin et de ne pas s’ouvrir sous le rush d’un gros brochet ou d’un beau silure.  Autre particularité intéressante à noter dans la conception de ce leurre : l’attache auto réglable diffère des autres attaches prises dans les bavettes. Celle-ci est attachée à un axe pris dans la tête du leurre et possède donc un léger débattement sur la bavette, le leurre n’aura donc pas besoin de réglage de ce point d’attache pour nager bien droit puisque il se règlera de lui-même automatiquement. Terminons avec la bavette avec angles vifs qui est un modèle construit avec les mêmes matériaux utilisés pour les circuits imprimés.  Solide et fine cette bavette permettra de mettre en action le wobbling même à basse vitesse.

Utilisation

Il est rare de voir un leurre capable aussi bien d’exceller en linéaire pur comme le font les longbills que de pêcher comme un squarebill dans les obstacles. Cette bavette fine mais très résistante le permet grâce à ses angles qui vont faire rebondir le leurre contre les obstacles au lieu de le faire glisser, ainsi on minimise les risques d’accrocs sans pour autant les effacer totalement. C’est, selon mon analyse, le leurre parfait pour explorer les bordures encombrées assez profondes puisqu’il va évoluer à environ 3m de fond lors de son ramené. Le wobbling est serré et la bille de queue provoque un son plutôt grave qui va être doublé dans les aigus par le bruit des triples frappant la structure du leurre. On remarque aussi un rolling qui va permettre d’envoyer des flashs lumineux dans toutes les directions et ainsi accentuer les signaux émis par ce longbill.

 

Matériel conseillé

Pour ce type de leurre on conseillera un ensemble casting avec une canne assez souple car comme tout crank c’est un leurre qui tire un peu sur la canne.  Une canne de puissance MH sera apte à bien faire travailler ce leurre tout en permettant de répondre à la touche d’un beau poisson.  Concernant le moulinet c’est bien entendu le casting qui sera retenu car il offre le confort dans l’usage des leurres qui tirent et une meilleure précision lorsqu’on lance dans les endroits un peu encombrés. Pour le reste, nylon, copolymer ou tresse conviennent en corps de ligne et vu la taille du leurre c’est un bas de ligne en acier tressé que je vous conseille pour ne pas brider la nage avec un trop gros fluoro.

 

Conclusion

A l’essai depuis une saison, ce leurre ne tire pas trop sur la canne et il ne décroche pas même si on accélère. Sa bavette innovante est un réel plus et non un gadget. L’Arashi Tiger de Storm renouvelle l’offre des longbill-minnows, des leurres à redécouvrir.

Les +

  • Une très bonne finition
  • Un armement et une armature interne dédiés aux carnassiers puissants

Les –

  • Des coloris américains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email