[Avis] Cuillers Nories Sofia, Rooney et Mazukuroto pour la truite

Cuiller truite Nories

La marque japonaise Nories est très connue au pays du soleil levant pour ses cannes haut de gamme et ses leurres pour la pêche à la truite et carnassier et les cuillers Nories sont des références. Les cuillers ondulantes pour truites sont peu usitées en France malgré leur efficacité surtout en rivières lentes et en plan d’eau, une lacune à combler avec cette gamme  d’ondulantes.

Au japon et dans de nombreux pays surtout anglo-saxons, la majorité des réservoirs truites sont ouverts à la pêche aux leurres à condition d’employer des hameçons simples sans ardillon. Aucun pêcheur de ces pays ne partirait taquiner la truite sans quelques ondulantes, nous devrions sans doute nous en inspirer car peu de pêcheurs français connaissent ces leurres.

Cuiller truite Nories Cuiller truite Nories

 

Caractéristiques

Sofia Nories

  • profondeur de nage 0.5/1m
  • Poids: 1.6g
  • Longueur : 24.4 mm
  • Largeur : 10.7  mm
  • Epaisseur : 1.32 mm

Cuiller truite Nories Cuiller truite Nories

Rooney Nories

  • profondeur de 0.5/1m
  • Poids: 1.5g
  • Longueur: 28.4mm
  • largeur: 10.7 mm
  • Epaisseur: 0.9mm

 

Mazukuroto Nories

  • profondeur de nage 1/1.5m
  • Poids: 2.9g
  • Longueur: 33mm
  • Largeur: 11.5mm
  • épaisseur: 1.14 mm

 

Distribution : Pescanautic

Prix : 8,5€ pour le modèle Sofia

Construction

Le principe de la cuiller ondulante est toujours le même depuis très longtemps, c’est une perpétuelle recherche d’équilibre du leurre qui le fera sans cesse désaxer sa nage en envoyant des flashs lumineux.  Nous connaissons tous les gros chausse-pieds destinés aux brochets mais les ondulantes à truite n’ont pas la côte chez nous, tout simplement parce que nous la recherchons la plupart du temps en eaux vives.  Au canada et dans le nord des Etats Unis on emploie en lac une cuiller ondulante en teaser avant un bas de ligne de 30 à 50 cm esché d’un ver et personne là bas n’irait changer cette technique si efficace.

Nories fabrique et distribue un type de cuiller ondulante destiné avant tout aux truites de réservoirs mais dont l’efficacité en eau peu courante est indéniable. Le profil en S ou en toit est assez habituel mais ce sont les couleurs et l’armement qui diffèrent de ce que l’on connait.  L’armement est avant tout à base d’hameçon sans ardillon dont la forme va minimiser les décrochages bien que ceux-ci soient encore nombreux avec des truites batailleuses.  Les coloris aussi sont surprenants avec des fluos très flashys ou au contraire des couleurs ternes que nous n’avons pas l’habitude d’utiliser. Ces cuillers métalliques sont généralement en alliage inoxydable non ferreux et restent assez légères obligeant leurs utilisateurs à utiliser des lignes fines et des cannes de faible puissance.

Cuiller truite Nories Cuiller truite Nories

Utilisation des cuillers Nories

Partout ou c’est possible, même quelquefois en plein courant, ces cuillers font merveille sur les truites. En rivière en lancer amont leur légèreté leur permet d’être portées par le courant, il s’agit donc de soutenir leur dérive et d’animer par quelques twitches. En lancer aval on ramène doucement pour permettre à la cuiller de pêcher un peu plus creux. En plan d’eau ou rivière calme on peut ramener en linéaire simple ou en dent de scie.  Ramenée vite la cuiller Nories tournera, plus lentement elle papillonnera. Ce type de leurre est très efficace en rivière lente sur des fonds entre 50 cm ou 1m. On utilisera les coloris fluos à l’aube et au crépuscule, voire en cas de couverture nuageuse importante. Les coloris plus ternes comme le marron et le vert sont à réserver pour les journées ensoleillées. En réservoir si c’est autorisé, une petite ondulante légère précédée d’une bombette semi plongeante pourra aller chercher les truites au centre de la pièce d’eau.

Cuiller truite Nories

Matériel conseillé pour cuiller Nories

Une canne UL typée truite d’1.6 à 1.8m en rivière et une canne UL plus longue, d’au moins 2m en réservoir seront les choix les plus pertinents pour lancer ces leurres de 1.5 à 3g qui se lancent assez bien. Le moulinet aura tout intérêt à rester compact mais surtout avec un ratio important lorsqu’il s’agit de mouliner sur une pêche amont.  On peut utiliser de la tresse en très faible diamètre ou du nylon en restant entre 14 et 16 centièmes, n’oublions pas que la truite est une combattante infatigable qui met le matériel fin à rude épreuve. Dernier point, n’oubliez pas d’équiper votre ligne d’un émerillon rolling de qualité pour éviter le vrillage que ce leurre occasionne.

 

Conclusion

L’hameçon simple sans ardillon m’a fait décrocher du poisson en rivière, destiné à une forme de pêche sportive en catch and release on peut le remplacer par un petit triple qui ne gênera pas la nage. La peinture est d’excellente qualité et résiste bien aux chocs sur le fond.  Ces cuillers Nories sont des leurres encore méconnus et une alternative maline lorsque les truites qui ont vu passer des tournantes et des poissons nageurs ont la gueule fermée. J’ai particulièrement apprécié le modèle Sofia dont le double coloris fluo et la nage ont énervé les truites du Morvan.

Les +

  • La qualité de la peinture
  • La nage imprévisible de ce type de leurre

 

Les –

  • Un armement destiné au réservoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
32 Partages
Partagez32
Tweetez
Email