Autochart Humminbird pour cartographier le fond de l’eau

Autochart Humminbird, vous connaissez? Depuis quelques mois, le monde des sondeurs a connu une véritable révolution avec des techniques qui permettent désormais de transformer les données des sondeurs en véritables cartes des fonds. En quelques heures, il est désormais possible de dégrossir la phase d’analyse pour pêcher efficacement encore plus vite. Lorsque je pêche la carpe, ma première session ne dure jamais longtemps et elle n’est pas forcément la plus productive. Elle me sert d’étalon, de prise de température pour comprendre le fonctionnement des lieux et les habitudes de ses habitantes. Tout naturellement, le choix des postes est volontairement varié dans un premier temps pour essayer de voir ce qui fonctionne en termes de spots et ainsi essayer de trouver un hot spot qui me permettra d’assurer un grand nombre de prises. Pendant ce temps d’observation, je passe pas mal de temps à sonder, car en plus de postes marqués, j’aime bien imaginer la topographie des fonds pour être encore plus efficace.

La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
Un simple sondeur Helix 5 suffit pour faire de la bathymétrie

Autochart Humminbid, la nouvelle technologie des sondeurs

C’est en utilisant désormais le logiciel Humminbird Autochart que je gagne énormément de temps. Fini le GPS et le relevé à la main, fini la dépose de repères et de naviguer tout autour en essayant de prendre des repères visuels sur la berge, maintenant c’est plein gaz ! Autochart est disponible depuis quelques mois, d’abord sur les sondeurs haut de gamme de la marque, la série Onix. Bien évidemment, rares sont les pêcheurs de carpes qui se sont payés ce genre de jouets sur un pneumatique, il fallait donc attendre encore un peu. Mais avec l’apparition de la série d’entrée de gamme Helix, les choses ont complétement changées ! Désormais, pour moins de 1000€ vous pouvez avoir quelque chose au top pour sonder efficacement vos plans d’eau et vous faire votre propre cartographie. On retrouve ainsi 2 gammes, le Humminbird Autochart et le Humminbird Autochart Pro, nous allons présenter les points communs et les différences de ces 2 produits.

Humminbird Autochart et sa version Pro ne sont ni plus ni moins qu’un logiciel permettant d’interpréter les relevés des sondeurs pour en dessiner une carte, plus facilement compréhensible. Ce logiciel nécessite une connexion internet pour l’activer et l’utiliser, pour éviter les copies notamment.

Ces logiciels sont livrés avec une carte SD à insérer dans votre sondeur, la fameuse carte Zero Line. Cette carte va vous donner un fond de carte avec le contour de la plupart des eaux intérieures, c’est toujours plus sympa de naviguer sur un fond de carte précis plutôt que dans le vide. Mais cette carte Zero Line va surtout vous donner la possibilité de naviguer sur les cartes que vous aurez créées. Après avoir sondé pour la première fois un poste et avoir créé la bathymétrie avec Autochart, vous allez pouvoir retourner sur l’eau en sachant quelle est la profondeur, quelles sont les cassures et tout ce qu’il y a autour de vous. La différence est énorme puisqu’avec un sondeur simple vous connaissez ce qui est en dessous de vous, là vous savez ce qu’il y a autour pour ne pas passer à côté d’un bon spot.

La différence principale entre le logiciel Autochart et Autochart Pro vient du fait que la version Pro va vous permettre de visualiser la dureté des fonds mais aussi de superposer les « images » SideImaging sur le fond de carte, ce qui permet d’avoir un rendu quasi photographique des obstacles.

Pour le prix de ces petits bijoux de technologie, il faut compter 269€ pour la version Autochart, 335€ pour la version Pro et 135€ pour une carte Zero Line supplémentaire, pour un autre sondeur ou un ami.

La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
Vous passez…
La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
La carte se génère sur votre ordinateur
La bathymétrie sur vos sondeurs avec la technologie Autochart Humminbird
Et vous avez la vue 3D du fond avec Autochart Humminbird!

Le choix du sondeur Humminbird

Pour utiliser ce logiciel Autochart, il vous faut un sondeur de la marque Humminbird, mais pas n’importe lequel. Il y a bien évidement la gamme Onix, qui peut même permettre de naviguer et de corriger/dessiner sa propre carte en temps réel, mais pour une utilisation carpe, cela ne semble pas vraiment nécessaire. La gamme Helix est donc la gamme parfaite pour notre utilisation, et cela tombe bien, c’est bien plus accessible ! 3 modèles sortent du lot en fonction de votre budget et de votre utilisation :

Helix 5 HD : 379€

Un sondeur couplé à un GPS, le minimum pour effectuer la bathymétrie de vos plans d’eau.

Helix 5 Down Imaging : 649€

Idem au modèle précédent mais vous bénéficiez de la technologie Down Imaging qui vous donne un rendu quasi photographique de ce qu’il y a sous le sondeur. C’est particulièrement utile pour identifier les zones avec des obstacles très marqués, comme des blocs de rochers, des véhicules, des constructions, etc.

Helix 5 Side Imaging : 899€

Idem au modèle précédent, mais vous avez en plus le fameux Side Imaging qui vous permet de scanner les côtés de votre bateau avec un rendu quasi-photographique, cela permet de prendre très large au niveau du rendu et d’avoir quasiment une photographie à plaquer sur votre carte des fonds, mais pour cela, il faudra acquérir Autochart Pro.

En fonction de vos besoins, le ticket d’entrée Autochart + Helix 5 HD s’élève donc à 550€ et peut monter à 1235€ pour bénéficier de la technologie Side Imaging et de la dureté des fonds.

Si vous avez le budget, je ne peux que vous conseiller d’acheter le kit de transformation portable (200€ + 40€ pour la batterie). C’est cher mais qu’est-ce que c’est pratique ! La sonde ventouse se fixe sur le tableau arrière en 1 seconde, on pose l’ensemble au fond du bateau, on allume le sondeur et c’est parti ! De plus, le système a plusieurs poches pratiques pour laisser quelques affaires comme une paire de lunette, un marqueur, etc.  Hyper pratique, vraiment !

Comment réaliser sa cartographie Autochart Humminbird ?

Une fois sur l’eau, il suffit d’allumer le sondeur, lui laisser quelques secondes pour se positionner avec le GPS, d’aller dans le menu spécifique et ensuite de « Lancer l’enregistrement ». Un petit point rouge confirme l’enregistrement en cours et vous utilisez le sondeur de manière tout à fait normale.

L’idéal est de combiner l’écran sondeur avec la carte, cela vous permet de savoir où vous êtes déjà passé. Pour sonder rapidement, et dégrossir un nouveau lieu de pêche, je vous conseille de quadriller la zone tous les 25 mètres. Cela permet d’avoir rapidement une idée de la configuration des fonds, mais ce ne sera pas très précis pour une exploitation précise pour la pêche. Cela vous permet en revanche d’identifier des zones intéressantes avec des profondeurs moyennes, de quoi choisir un secteur plutôt qu’un autre.

Une fois la zone choisie, vous pouvez affiner en quadrillant la zone tous les 5m à 10m, pour avoir un maximum de précision. Pour quadriller parfaitement une zone, prendre des repères visuels sur la berge est plus simple que de naviguer seulement avec la carte du GPS. On obtient ainsi une cartographie précise en peu de temps. Par exemple, pour ma première expérience, j’ai sondé de manière précise l’intégralité d’une gravière de 3 hectares en 3 heures. J’avais mis seulement 1h30 pour quadriller de manière plus grossière et me faire une idée de la configuration des lieux.

La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
Voilà les traces de passage d’un petit plan d’eau
La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
On clique dans le menu en haut pour générer la carte
La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
On sélectionne les paramètres
La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
La carte est alors plus précise
La bathymétrie avec la technologie Autochart des sondeurs Humminbird
Et voilà le rendu 3D du plan d’eau!

Qu’est-ce que cela apporte à la pêche ?

Niveau pêche cela permet de découvrir un poste beaucoup plus rapidement qu’à l’accoutumée et ainsi gagner de l’efficacité dans la pêche. Avec un peu de minutie et de temps, on peut arriver à des résultats similaires sans autochart, mais c’est long et quand les fonds sont un peu complexes, on peut finir par perdre ses repères et la technologie va surpasser l’homme.

Pour le pêcheur qui pêche régulièrement dans de nouvelles eaux, c’est un outil tout simplement fantastique ! Pour une personne qui va pêcher régulièrement au même endroit, le mieux serait de s’en faire prêter un plutôt que de se lancer dans l’achat de ce matériel. C’est le ressenti que j’en ai.

J’ai sondé dans 3 lieux différents : un bras mort inconnu pour moi, une gravière que je connaissais un peu et quelques centaines de mètres de la Saône que je connaissais par cœur depuis de nombreuses années.

Au final, je n’ai pas appris énormément de choses dans la petite gravière que je connaissais peu. En l’ayant sondé 2-3 fois et en ayant pratiqué quelques pêches, j’avais réussi à trouver les zones intéressantes pour finalement réussir à capturer le gros poisson du lac que j’avais repéré durant l’été. J’ai cependant mieux compris une zone un peu chaotique comme cela peut-être le cas dans les gravières creusées et abandonnées de manière un peu précipitée. En revanche, l’utilisation de la fonction de dureté des fonds m’a permis de trouver une zone intéressante à prospecter dans la partie la plus profonde : une jolie poche dure au milieu de la vase qui était difficilement trouvable à la canne.

En Saône, je connaissais le secteur comme ma poche sur les premiers mètres mais je me retrouvais perdu un peu plus loin avec des hauts-fonds et fosses qui s’enchainaient. Cela m’a permis de visualiser plus facilement le fond, mais cela n’a rien changé à ma pêche car j’avais là aussi trouvé (facilement) la zone la plus propice pour produire des départs en nombre.

Troisième lieu, celui du bras mort. Là j’ai énormément gagné de temps puisque j’ai une idée très précise de la zone après quelques heures de navigation alors que je ne connaissais pratiquement rien des fonds hormis les quelques herbiers qui me laissaient deviner des profondeurs moins importantes à certains endroits. De quoi donner des idées pour de futures pêches à coups sûr, et gagner du temps et de l’efficacité !

Bilan

L’avantage le plus important du système Autochart est de pouvoir comprendre les fonds et ainsi anticiper le comportement des poissons en fonction de la météo et des conditions. On comprend plus facilement pourquoi un poisson va se trouver dans telle ou telle zone du lac. Pour trouver très précisément des spots, je préfère affiner à la canne, la caméra subaquatique ou carrément plonger. Ce qui est formidable, c’est d’être sur son ordinateur, mettre des points GPS sur les zones qui semblent les plus prometteuses et retourner naviguer dessus le lendemain pour découvrir des hot-spots potentiels que l’on n’aurait peut-être jamais trouvé à la canne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
193 Partages
Partagez193
Tweetez
Email