Daniel Laurent

DU PLUS LOIN QU'IL M'EN SOUVIENNE, J'AI TOUJOURS VÉCU UNE CANNE A PÊCHE A LA MAIN ! Enfant, au début des années 1950, mon père m’emmenait "trousse-culotter" les goujons à Méry sur Oise et nous installions notre "Trigano" au camping de La Ferté/Jouarre en bordure de Marne. A cette époque, je participais déjà à tous les concours et j'avoue que je gagnais souvent la coupe... du plus jeune pêcheur.Un peu plus tard, adolescent, j'accompagnais mon ami Dominique, à vélo, écumer les étangs de la région nord de Paris et je me souviens de parties de pêches mémorables au lac d'Enghien ou aux d'étangs d'Orry la Ville ! Souvent nous pratiquions le no-kill... involontaire !A 18 ans, la canne à pêche d'une main et la guitare de l'autre, je fais un long voyage autour du monde. Pendant deux ans, en bateau ou avec mon "camping-pêche" je visiterais plus d'une vingtaine de pays. Au début des années 1980, je reviens en France et je traîne mes cuissardes dans de nombreuses rivières de France, au coup, à la mouche, au lancer. Puis décidé à vivre de ma passion je passe mon brevet d’Etat d’éducateur sportif, acquiers les deux brevets sportifs de la FFPLM et de la FFPSC et deviens moniteur guide de pêche professionnel.J’écris mes premiers articles et participe à la création de Carpe Record. Midi Libre me confie une rubrique halieutique hebdomadaire et je rédige les premiers guides du « Petit Futé » sur la pêche en terroir. En aout 2000 je m’initie à la verticale et je pique un silure de 2.26 m pour 85 kilos ce qui m’attribue le titre de « recordman de France ».Plus tard, je commets quelques ouvrages et deviens rédacteur en chef de Pêche au Coup Magazine. Une aventure qui durera 12 ans. Auteur matutinal je prends le temps d’écrire une dizaine de livres, dont « le dictionnaire des farines pour la pêche à la ligne » et « l’encyclopédie pour la pêche au coup ». Je me consacre désormais à la création d’une collection multi-technique « les guides de la peche facile » et participe depuis sa création au magazine numérique www.1max2peche.comL’aventure continue, je garde la pêche et espère bien la garder encore longtemps.
Fermer
Fermer