5 trucs pour réussir une session carpe entre père et fils

A l’âge de 11 ans, les jeunes disposent des qualités nécessaires pour suivre leur papa en session au bord de l’eau. Des gains en autonomie, motricité, et peut être même en patience permettent d’envisager de partir pour une session courte au bord de l’eau, à condition de mettre toutes les chances de son côté.

Pêche à la carpe avec son fils
Un super moment de partage !

Sécurité

Il faut tout d’abord bien préparer la session en amont pour que tout se déroule au mieux, en toute sécurité. Le choix du plan d’eau et du poste de pêche sont très importants, un plan d’eau privé avec des postes bien aménagés est parfait pour une découverte de la pêche de la carpe. Ce n’est pas le moment de partir à la découverte d’un fleuve sauvage ou d’un grand lac qui réservent trop de surprises, on verra ça dans quelques années ! C’est aussi le moment de se mettre au point sur l’équipement de sécurité de base : une trousse de premiers secours pour soigner les petits bobos, des gilets de sauvetage confortables pour la navigation et des hameçons sans ardillon. Ce dernier point est très important quand on pêche avec des jeunes, un hameçon dans le doigt, c’est fréquent. Sans ardillon, il s’agit juste d’une petite piqûre vite oubliée, avec ardillon, c’est la fin de la partie de pêche, direction l’hôpital !

 

Confort au campement

On suppose que le papa, passionné de pêche est prêt à supporter les pires conditions de froid, d’humidité… pour assouvir sa passion au bord de l’eau mais le fiston n’est peut être pas suffisamment accro pour supporter un sac de couchage humide, des repas froid ou des températures inconfortables. Il ne faut donc pas lésiner sur l’équipement qui permet d’assurer un campement convenable : un bon biwy équipé d’un chauffage permet de rester au sec et de passer la nuit au chaud. Les repas doivent être prévus à l’avance, avec un menu adapté pour reprendre des forces entre deux carpes. En plus du biwy, une tonnelle permet de se protéger de la pluie et du soleil pour pouvoir profiter de la pêche dans toutes les conditions. Pour faire simple, ce n’est pas une session courte entre potes où on peut se contenter de conditions de campement spartiates, c’est le moment de charger le coffre de la voiture de tout le matériel qu’il y a dans le garage !

Pêche à la carpe avec son fils
Bien installés !

Un matériel de pêche adapté

Pour rendre la session de pêche attractive pour un jeune qui ne serait pas particulièrement passionné, c’est bien de prévoir un spot où il est possible de pêcher en zodiac. La navigation rajoute un petit goût d’aventure au projet et permet de faire passer le temps entre deux départs. Le sondeur constitue aussi un équipement à ne pas oublier pour intéresser un garçon d’une génération accro aux écrans ! Concernant les cannes, il faut prévoir un matériel léger et maniable, les Shimano TX2 en 10 pieds assorties des moulinets baitrunner XTB-LC CI4+ taille medium, constituent des ensembles parfaits pour ce type de pêche. Avec un matériel adapté, votre fils pourra être autonome dans le maniement des cannes, le pilotage du zodiac et ce sera plus gratifiant pour lui de poser pour la photo avec un poisson qu’il a vraiment pris lui-même.

Poissons

Le fait de choisir un plan d’eau privé, en plus d’offrir des bonnes conditions de sécurité, doit également permettre de garantir un rythme de touches conséquent pour que l’ennui ne guette pas entre deux déroules. Ce peut être intéressant de choisir un plan d’eau au cheptel varié avec des carpes, des amours blancs, pourquoi pas des koïs ou des silures… pour rompre la monotonie d’une session 100% carpe. On ne cherche pas à battre des records, il faut  plutôt privilégier le nombre de touches et rester sur des poissons à taille humaine pour ne pas se retrouver à combattre des poissons pendant trop longtemps. Il faut aussi savoir relever les cannes et dégager des temps de repos où la pêche passe au second plan, pour profiter de bons moments partagés.

 

 

Il n’y a pas que la pêche dans la vie !

Cette session pêche peut être l’occasion de partager d’autres activités entre père et fils, et il faut bien tuer le temps si ça ne mord pas ! Il ne faut pas oublier les traditionnels jeux de carte, mikado, jeux vidéo… Mais ce peut être l’occasion de s’adonner à une activité très à la mode actuellement : le « bushcraft », ou l’art de vivre dans les bois. Il suffit de quelques outils : une scie, un bon couteau, une bobine de ficelle, et les possibilités d’activités sont multiples. Il est possible d’apprendre à couper du bois pour faire un feu, construire une cabane, sculpter un morceau de bois, monter un arc et des flèches pour jouer aux trappeurs ! Quoi qu’il en soit, il faut prévoir des activités annexes en relation avec les goûts de son fils pour qu’il ne trouve pas le temps long afin de ne pas le dégouter de la pêche, et surtout, pour lui donner envie de reproduire l’expérience…

Pêche à la carpe avec son fils
Une scie, un couteau, de multiples possibilités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer