4 montages feeder pour réussir ses pêches à coup sûr

Il n’est jamais évident d’expliquer avec du texte et dans un article sur une partie de pêche,  comment réaliser un montage feeder. Suite à de multiples demandes, je vais vous proposer ce mois-ci un tutoriel sur les 4 montages qui sont le plus couramment utilisés pour la pêche au feeder. Nous allons voir ensemble comment réaliser chaque montage et  expliquer dans quelles conditions les utiliser.

Le montage coulissant à plat, appelé aussi montage « Ultimate »

Il est essentiel de voir ce montage en tout premier lieu car il est  le plus simple à réaliser, il ne demande que très peu d’accessoires et il permet au  pêcheur débutant de pêcher partout et dans toutes les conditions.
Pour rentrer un peu plus dans le détail, il est composé d’une manière générale de deux stop-float pour le blocage du feeder dans un sens et pour avoir une action auto-ferrante dans l’autre, d’une agrafe enfilée entre les deux stop dans laquelle vient se fixer le feeder et d’un petit émerillon rolling ou à attache rapide dans lequel vient se fixer le bas le ligne.
Comme dit plus haut, l’utilisation de ce montage est vaste, cependant on peut lui cibler une paire de zones d’activités dans laquelle il serait le plus recommandé. Lors des pêches de gros poissons, tels que les carpes, les carassins et parfois les brèmes lorsqu’elles sont mordeuses, ce montage est supérieur. De par sa conception, il permet à l’ensemble d’être bien plaqué sur le fond et ainsi de proposer quelque chose d’immobile. Le bas de ligne est dans le prolongement du corps de ligne, ainsi au moment de la touche, le poisson qui s’empare de l’hameçon est immédiatement mis en contact avec le scion de la canne du pêcheur. Le stop float placé en amont du montage peut être réglé plus ou moins près du feeder afin de limiter ou d’augmenter l’action auto-ferrante du montage. Un point essentiel aussi ; ce montage tolère l’utilisation de bas de lignes très courts sans risque d’emmêlages, vous pourrez donc pêcher avec tous types de feeders et rapprocher au maximum l’hameçon de la cage afin de cibler les poissons les plus gourmands.

Montage pour pêcher au feeder

Le montage « Hélicoptère »

Là, pas de doute, nous allons parler d’un montage hybride, pas forcément plus compliqué à réaliser que le précèdent, mais qui, vous allez le voir, offre plusieurs possibilités autant au niveau du montage que de l’utilisation. Il est réalisé sur la même base que le montage précédent, avec deux stop-floats, mais que l’on voudra les plus petits et légers possible, un émerillon rolling + une agrafe démontable en lieu et place de l’émerillon agrafe du montage précédent, et d’un second petit rolling.
Tout l’intérêt réside dans le fait que l’on peut soit l’utiliser en mode potence soit en montage à plat en changeant l’agrafe de place (à éviter pour les pêches de très gros poissons si les accessoires utilisés sont très petits et légers). En mode potence, l’émerillon rolling, placé entre les deux stops float, reçoit le bas de ligne. On appelle alors ce montage, hélicoptère, car le bas de ligne peut tourner librement autour du montage en éliminant tout risque de vrillage et d’emmêlement.
Il est destiné aux pêches techniques de petits et beaux poissons et de préférence en absence de courant.  En réglant la longueur de la vrille on obtient une potence plus ou moins longue et ainsi on gagne ou perd en sensibilité. Plus la potence sera longue, plus la sensibilité sera grande.  C’est le montage idéal pour les pêches de plaquettes, de gardons et de poissons moyens et techniques. Il offre la particularité d’être évolutif en cours de pêche et ainsi d’avoir deux montages possibles sur une seule canne.

Montage pour pêcher au feeder

Le montage avec  potence coulissante

Nous allons parler ici d’un montage couramment utilisé par les pêcheurs de compétition internationale, c’est d’ailleurs eux qui l’ont mis au point afin de pallier au problème de règlement obligeant que le feeder soit coulissant à l’infini sur la ligne principale.
Il est néanmoins intéressant d’en parler car il est vraiment différent des autres. A mi-chemin entre le montage hélicoptère et le montage à plat, il offre la possibilité de faire gagner en sensibilité un montage coulissant destiné à des pêches de beaux poissons.
Ce montage est composé de 1 ou 2 stop float (si il est monté en auto-ferrant), ainsi que d’une potence préalablement montée et d’un émerillon rolling ou attache rapide en terminaison.
Il est excellent pour affronter les pêches de belles brèmes ou encore de carassins dans les eaux courantes ou mortes, la potence rigide et coulissante crée un phénomène d’anti-angle permettant d’écarter la ligne du feeder et de la plaquer au fond. Ce montage sensible permet toutefois de réaliser des pêches fortes. En définitive il se réalise de la même manière que le montage à plat, mais en lieu et place de l’émerillon agrafe se trouve une potence coulissante.

Montage pour pêcher au feeder

Le montage Potence fixe

Nous sommes ici dans la crème de la sensibilité, ce montage peut être réalisé avec un seul et unique accessoire, une agrafe, placée en terminaison de ligne pour fixer le feeder, c’est tout !
La longueur de la potence est réglable, plus le bas de ligne sera fixé haut, et plus le montage sera sensible et moins le poisson sentira la résistance du feeder. Des nœuds réalisés en 8, permettront d’attacher le bas de ligne boucle dans boucle sans qu’il  vienne glisser vers le bas.
Pas de longs discours donc si ce n’est qu’il est idéal pour les pêches « chirurgicales » de poissons très tatillons en hiver et dans les eaux stagnantes. Les plaquettes, les gardons, les ablettes se feront duper sans aucun doute par sa légèreté et sa simplicité.

Montage pour pêcher au feeder

En conclusion avec beaucoup de simplicité il est possible de réaliser des montages qui permettent de s’adapter à tous types de parcours et de poissons. Si on ne devait retenir qu’une seule chose, ça serait que plus le montage est simple, moins il y a d’accessoires dessus, et moins les chances de s’emmêler sont grandes.
La pêche se résume souvent à simplicité = réussite ; dans la pêche au feeder le montage en est la clef et c’est à vous de choisir la bonne le jour venu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email