Salon CarpReims 2017

Salon Carp’Reims : tout ce qu’il faut retenir de la 1ère édition

Le salon Carp’Reims ouvrait ses portes pour la première fois, à une date « mythique » puisque c’est celle d’habitude utilisée pour le Forum Internation de Montluçon. Plein de choses à dire et à voir pour cette première, et nous allons nous attacher à vous le décrire du mieux possible pour ceux qui n’y étaient pas.

 

Le matériel carpe

Dans les salons habituels, on a l’habitude de voir pratiquement toutes les grandes marques, mais là ce n’était pas le cas. Parlons de ceux qui étaient présent avec notamment JRC, Chub, CC Moore, Starbaits pour les plus grandes marques. Il y avait également Nash et Korda mais n’y aillant pas mis un pied, je ne peux vous dire ce qui était à voir. Mais comme ce salon était très orienté « marques étrangères » (nous y reviendrons plus bas), c’était l’occasion de voir de nouveaux produits en France et il y avait quelques pépites hallucinantes comme les bateaux Raptors.

Salon CarpReims 2017
La plateforme de pêche pour ceux qui veulent beaucoup de place.
Salon CarpReims 2017
Une superbe idée pour ceux qui pêchent en bateau
Salon CarpReims 2017
Un tout petit pneumatique que l’on va tester prochainement dans le magazine.
Salon CarpReims 2017
Des machines pour ceux qui roulent des bouillettes en grande quantité.
Salon CarpReims 2017
De quoi rouler en quantités énormes !
Salon CarpReims 2017
Chez Chub, des chaussures étanches qui résistent à 4h d’immersion
Salon CarpReims 2017
Des pneumatiques larges, et sans boudin avant pour avoir encore plus de place.

Des bateaux vraiment incroyables

Dans le hall 1, il y avait un trimaran vraiment sympa sur la base d’un pneumatique large et sans boudin avant, avec en plus 2 boudins supplémentaires déportés pour y greffer 2 plateformes, de quoi pêcher en bateau tout en ayant de la place. Mais c’est aussi, et surtout, la marque Raptor qui a fait le buzz avec ses bateaux pneumatiques à tarifs réduits, pensés pour les pêcheurs de carpe ! Et que dire de cette fabuleuse plateforme incroyable qui a fait le tour des réseaux sociaux en moins de 48h! Pour info, la plateforme coûte 2600€ et les bateaux Raptor ne sont pas distribués en France, cependant vous pouvez les acheter en direct et vous les faire livrer par la marque hollandaise.

Salon CarpReims 2017
La plateforme de pêche pour ceux qui veulent beaucoup de place.

L’ambiance du salon

Soyons clairs tout de suite, ce n’est pas Montluçon, loin de là. Les allées n’étaient pas bondées et il y avait 2 à 3 fois moins de monde mais les visiteurs ont été super sympas, agréables et finalement c’était l’occasion de pouvoir discuter davantage ce qui n’était pas plus mal. Il y avait de la musique (étonnant sur un salon en France, pas certain que la SACEM soit connue des organisateurs), un tatoueurs pour ceux qui voulaient marquer leur passer au plus profond de leur peau et une ouverture bien matinale à 8h30. Possibilité de se restaurer, des toilettes propres comparées à ce que peuvent ressembler celles de Montluçon après une demi-journée. Des conférences étaient projetées dans le hall centrale, mais le choix n’était pas très large et surtout cela se faisait dans le brouhaha sur hall central, pas forcément une bonne chose pour apprécier les intervenants à leur juste valeur. Côté ville, il était bien plus simple de circuler dans Reims que dans Montluçon, l’offre en logements est plus large et surtout la ville de Reims est vraiment magnifique à visiter. Petit bémol, des panneaux pour indiquer le salon aurait été un petit plus, on y est habitué à Montluçon et là ça pouvait manquer lorsque l’on arrivait dans la zone du parc des expositions qui n’est pas très visible.

Salon CarpReims 2017
Une première en France dans un salon carpe, il était possible de se faire tatouer sur place !
Salon CarpReims 2017
Un peu de monde sur les conférences.
Salon CarpReims 2017
Un jeu sympa chez JRC : celui qui devinait le poids de l’ensemble repartait avec la brouette le soir !
Salon CarpReims 2017
Passage obligé lorsque l’on est à Reims… tout comme la visite de caves!
Salon CarpReims 2017
Reims, une ville vraiment sympa.

L’organisation

L’organisation était anglaise, ce qui a certainement expliqué le choix géographique. Ce n’était pas catastrophique, mais on était tout de même très loin d’une organisation rigoureuse : par exemple, pour notre stand gratuit, je n’ai pas eu de dossier d’inscription à faire et je n’ai rempli, sur place, que quelques informations. Arrivés sur l’emplacement, nous n’avions pas de cloisons ni électricité, juste un mur en parpaing derrière nous et une moquette qui délimitait notre stand, c’est un peu limite. A l’entrée certaines personnes de l’organisation ne parlaient pas français, pas simple pour vendre des billets ou renseigner les visiteurs et à vrai dire on avait du mal à se croire dans un salon français puisque le speaker était Ross de la World Carp Classic, sponsor bien présent de ce salon. Organisation anglaise, sociétés étrangères… ce sont les services de l’URSSAF et de la répression des fraudes qui sont venus rendre visite à une grande partie des stands et cela m’étonnerait que ces services se soient déplacés pour rien.

Tout le monde n’est pas venu parler pêche sur le salon (Visages floutés à la demande de la directrice adjointe DIRECTTE Grand Est)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *