Pêche du barbeau au feeder
Belle pêche pour Jérémy Hanin, guide de pêche, qui préfère les rivières calmes, larges et profondes

Pêcher le barbeau au feeder

Au feeder, lorsque l’esche est posée au large, la touche est annoncée par d’imperceptibles tressaillements du scion avant d’attendre la touche « franche » et de ferrer énergiquement. Il est impératif de mener le combat avec force et de brider le poisson pour l’empêcher de rejoindre les postes encombrés.

Avant de pêcher il faut observer !

Cette analyse du poste de pêche permet de créer un spot qui sera efficace et permettra au pêcheur de ne pas pêcher au hasard… Les eaux claires des secteurs à barbeaux facilitent évidemment leur détection et cette observation indispensable peut se faire de la berge avec des lunettes polarisantes ou, mieux lorsque cela est possible, du haut d’un pont. Après la pluie, sur les grandes rivières et fleuves aux eaux chargées, les sauts et marsouinages en surface sont courants le matin tôt et en fin de journée. Ils permettent de deviner leur présence et cette prise d’informations sera complétée par des échanges avec les pêcheurs locaux croisés au bord de l’eau ou les détaillants d’articles de pêche du secteur qui sont souvent de bon conseil…

 

Pêche du barbeau au feeder
Belle pêche pour Jérémy Hanin, guide de pêche, qui préfère les rivières calmes, larges et profondes

La pêche au feeder

Inutile de vous encombrez de beaucoup de matériel pour pêcher le barbeau au feeder. La seule contrainte est de posséder un matériel résistant !

  • La canne : 3.60m est parfaite mais une canne de 4.50m est l’outil idéal, le levier étant plus haut, pour éviter que le fil nylon racle le fond lorsque le poisson démarre comme une fusée au ferrage. Préférez des modèles puissants susceptibles d’expédier de lourds feeders au milieu de la rivière.
  • Les modèles « medium », soit environ 80 g maximum, pour les courants et rivières de gabarits moyens, et les modèles « heavy », soit 180 g maximum, pour les plus forts courants et fleuves.
  • Le moulinet devra pouvoir contenir au moins 100 m de nylon en 25 centièmes minimum.
  • Les feeders de 20 à 80 g permettent de faire face à toutes les situations. Qu’ils s’agissent de calmes ou de courants soutenus, les cages feeders classiques, de forme carrée, assurent une bonne tenue sur le fond. Concernant les feeders fermés, vous les utiliserez pour les rivières aux eaux claires et peu profondes pour un amorçage composé uniquement d’esches animales (asticots, pinkies, vers de terre coupés en morceaux et vers de vase). Certes ces zones sont moins riches en barbeaux que les rivières rapides comme les « gaves » mais la pêche est aussi beaucoup plus simple !

La touche

  • Entre chaque envoi de feeder, si aucune touche franche ne se manifeste au bout de 2 minutes, rechargez le feeder.
  • Changer d’appât ou jouer sur la longueur du bas de ligne si cela ne donne rien.
  • Relancez d’autant plus souvent que la température de l’eau est élevée et les poissons actifs.
  • Contrôlez très régulièrement l’état du bas de ligne et du corps de ligne qui sont mis à rude épreuve dans cette pêche à la posée.

Lorsque le barbeau tente de regagner une zone piégée ou s’il tente de s’immobiliser sur le fond, contrez-le en tenant la canne la plus haute possible.

Pêche du barbeau au feeder
Christian Monget est un spécialiste de la pêche au feeder et réalise de belles bourriches à seulement quelques kilomètres de Paris

Les appâts au feeder… et autres techniques

– Les asticots sont très appréciés et ont un côté très pratique dans leur utilisation et leur conservation. Des petites poignées sont incorporées dans l’amorce et ils seront eschés en bouquets de 3 ou 4 sur l’hameçon.
– Autre appât très en vogue pour le barbeau : le fromage. De petits cubes de 1 à 2 cm de fromage dur (gruyère, parmesan, Babybel) seront eschés à l’aide d’un anneau.
– La petite saucisse fumée, utilisée en amuse-gueule à l’apéritif est aussi un met de choix pour notre compère gourmand. Il faut en découper quelques tronçons et les mélanger à l’amorce puis lui proposer cet « appât fumant » sur un hameçon de N° 8 -10… Ne mangez pas tout !
– Certains fruits de saison sont aussi très prisés comme la fraise ou la cerise !
– L’écrevisse américaine de 5 cm est un met royal pour le barbeau qui délaissera toutes les autres esches pour se consacrer à cette dégustation « Made In USA »…
– Si vous préférez la pêche à la « volante », vous aurez la surprise de voir monter du fond les barbeaux sur un grillon ou une belle sauterelle que vous laisserez dériver simplement au gré du courant
Le barbeau n’a pas fini de vous surprendre !

 

Pêche du barbeau au feeder
Le barbeau est friand d’esches animales. Pinkies et asticots multicolores ont toujours sa préférence.

Les amorces

S’il est évident qu’il faut adapter l’amorce aux esches employées, sa composition doit aussi correspondre à la tactique employée. Ainsi pour une pêche au feeder, l’amorce doit pouvoir se déliter suffisamment rapidement pour créer une trace, alors que pour la pêche à la bolognaise vous préférerez une amorce lourde et collante pour fixer le poisson.

RÉSUMÉ

  • Au feeder la touche est annoncée par d’imperceptibles tressaillements du scion.
  • Les asticots sont incorporés dans l’amorce et sont eschés par 3 ou 4 sur l’hameçon.
  • Le fromage est un appât très apprécié et s’utilise plutôt pour la pêche à la posée.
  • Le barbeau est un gourmand qui s’alimente des fruits de saison qui bordent la rivière.
  • Le goût fromage est apprécié pour l’amorce stable et le goût de fraise pour l’amorce traçante
Pêche du barbeau au feeder
Un feeder très utile notamment lorsque l’on incorpore dans l’amorce des graines ou des esches vivantes tels que les pinkies et les asticots
La conception de ces feeders plastiques ouverts permet lors de pêche en eau courante, rivière par exemple, d’éviter une dispersion de l’amorce avant que le cage feeder n’arrive au fond.
Ce feeder Matrix plastique est décliné en 3 tailles, small, médium et large dans une gamme de poids allant jusqu’à 60 grammes.
Dimensions des feeders selon leur taille:
Small: diamètre de 1,7 cm pour une longueur de 3 cm
Medium: diamètre de 2,2 cm pour une longueur de 3,5 cm
Large: diamètre de 2,4 cm pour une longueur de 4 cm
Pêche du barbeau au feeder
Particulièrement apprécié pour les pêches en eaux courantes mais aussi pour les pêches en plan d’eau lorsque l’on veut incorporer des esches vivantes comme des asticots dans l’amorce.
Parfait pour pêcher aux appâts vivants.
Quatre tailles disponibles.30 – 40 – 50 – 60gr
Pêche du barbeau au feeder
Taille Small – 25g – Feeder ouvert FOX MATRIX.
Caractéristiques : Réalisé en plastique teinté rigide.
Disponible en trois tailles jusqu’à 60g. Feeder avec émerillon pour éviter les emmêlements. Les petits trous situés sur le feeder en plastique permettent de réduire la dissolution de l’amorce lorsque le feeder coule afin de maintenir les poissons sur le fond.

 

 

Vous aimez pêcher au coup? Alors découvrez les autres articles traitant d’autres techniques de pêche au coup du magazine 1max2peche

Magazine de pêche

Vous avez aimé ? Réagissez !

  1. Bonjour,
    l’utilisation de l’écrevisse américaine comme appat est interdit il me semble.
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *