Pêche en surfcasting en automne : la meilleure saison

La saison estivale touche à sa fin et les touristes vont « enfin » quitter nos plages favorites. La meilleure saison de pêche en bord de mer va pouvoir commencer. Les mois de septembre à décembre sont les meilleurs moments pour la pratique du surf-casting. Les eaux sont encore bien chaudes, les poissons sont très actifs, et plus nous nous approchons de l’hiver, plus les parties de pêche sont intéressantes.

Les poissons vont manger de plus en plus afin d’accumuler des réserves pour la période hivernale car ils vont descendre plus profondément pour rentrer dans une sorte de léthargie. Les poissons ne se rapprocheront du bord que très rarement pour se nourrir. C’est donc au cours de cette période qu’il faut profiter au maximum pour se faire plaisir.

Les poissons vont entrer dans une sorte de frénésie alimentaire, mangeront tout ce qu’ils trouvent et deviendront de ce fait de moins en moins méfiants, ce qui facilitera amplement notre plaisir de pêche.

Pêche en surfcasting en automne en mer
Un bon poste

Pêchons simple avec des montages coulissants, un plomb percé, quelques perles pour protéger le nœud de liaison avec l’émerillon et au final un bas de ligne de 1m50 environ. Le montage sera donc le plus simple possible mais sera ainsi le plus efficace.

Il ne sera pas forcement nécessaire de vouloir pêcher à très longue distance. Il suffit de bien connaitre nos lieux de pêche favoris et de lancer au bon endroit, là où le poisson vient chercher sa pitance : au pied d’un petit tombant, d’une belle tâche de sable faite de débris de coquillages, non loin d’un champ de posidonies ou à la pointe d’une digue, tous ces lieux qu’affectionnent particulièrement les poissons que nous recherchons.

Un matériel simple

Vu que nous sommes dans une période fastes où les parties de pêches peuvent être simplifiées, il nous suffit de pêcher avec 2 ou 3 cannes en puissance 80/150 ou 100/200 grammes. Il n’est pas nécessaire de sortir les cannes à répartition ou autre artillerie pour les pêches à très longue distance car les bancs de poissons seront présents un peu partout, sauf si vos lieux de pêches sont des plages à pente très douce où pour trouver de la profondeur il faut dépasser les 130 mètres…

Nos cannes, elles, seront équipées de moulinets spécifiques pour obtenir un ensemble équilibré.

Pour cette saison de pêche qui est la plus facile de l’année, on peut garnir nos moulinets d’un bon nylon de 22/100, un diamètre passe-partout. Si vous en prenez bien soin en veillant à bien rincer les bobines dans de l’eau douce après chaque sortie, ils pourront durer toute la saison.

Pêche en surfcasting en automne en mer
Un matériel simple

Appâts efficaces

Pour le choix des appâts, tout fonctionne. Attention néanmoins aux appâts « tendres » car le menu fretin et les bancs de poissons auront vite fait de les dépiauter et de laisser ainsi un hameçon nu au fond de la mer.

Il est judicieux de vérifier très souvent l’état de vos appâts et de les remplacer s’ils sont trop abîmés. Il est donc souhaitable de choisir des appâts qui résistent le mieux possible aux attaques des petits poissons : bibis, vers de chalut, crabes, couteaux correctement ligaturés voire vifs qui en cette période sont faciles à capturer.

Avec un minimum d’organisation on peut se faire une belle réserve d’appâts. Une cave un peu fraiche, quelques bacs, un peu de sable, un bulleur et une mini filtration pour brasser l’eau vous permettront de conserver vos appâts de longs moments et ainsi d’en avoir toujours à disposition pour vos parties de pêche.

Tous les vers marins, les coquillages et divers crustacés peuvent nous servir, mais l’important est de les vérifier très souvent.

Il est plus judicieux de pêcher correctement avec 2 cannes que mal avec 4 cannes. C’est l’erreur que commettent le plus souvent les pêcheurs à vouloir multiplier leurs cannes. La multiplication de fils tendus dans l’eau créée beaucoup de vibrations que les poissons ressentent et au final, les appâts finissent par être complètement mâchouillés et délavés. Et ainsi les chances de prendre un poisson s’amenuisent.

Cette période est aussi le moment de l’année où nous avons la chance d’avoir de belles surprises avec des prises pas toujours communes, qui sortent un peu de l’ordinaire comme le marbré ou divers sparidés.

Pêche en surfcasting en automne en mer
Belle réserve d’appâts.

Les poissons ciblés

La diversité des espèces en surf-casting est immense et les exemples sont nombreux. La galinette ou rougin grondin et l’hirondelle de mer sont des poissons tout simplement magnifiques qui arborent des couleurs admirables, ou encore ces poissons munis de sortes de petites pattes qui leur permettent d’avancer sur le fond de la mer.

De même, des variétés de petits requins comme le chien de mer ou encore la roussette restent des captures relativement rares sur nos plages qui ne nous laissent pas indifférents.

Parmi les sparidés comme la daurade, le sar ou encore le marbré, il y a un proche cousin qu’il est rare de capturer du bord : le denti. Ce prédateur est tout simplement magnifique et possède une dentition importante.

Sur les plages de sable lors de plongées, on voit parfois des petits trous dans le sable. Ce ne sont pas toujours les vers marins qui creusent des cavités, mais parfois des poissons comme le razon, un proche cousin de la girelle, un poisson magnifique qui arbore de splendides couleurs. Mais attention à ses petites dents très acérées car pour se défendre il cherchera à vous mordre.

Même si sur les plages landaises les balistes sont plus que fréquentes, ce type de poisson n’est pas commun en Méditerranée, mais sa capture reste étrange pour ce poisson qui vient des eaux chaudes.

L’ombrine est un poisson qui malheureusement devient de plus en plus rare. On en trouve encore un peu sur les plages de Corse, mais sur les côtes du continent il est devenu quasi inexistant. De temps à autre on a la chance de capturer de petits individus comme l’ombrine, un poisson qui peut atteindre de très belles tailles, mais qui malheureusement est en train de disparaître.

La raie torpille ou raie électrique est elle aussi une capture inhabituelle. Il faut se méfier des raies qui ont un dard très dangereux et dont la piqûre peut être très dangereuse. La raie torpille peut donner des décharges électriques tout aussi douloureuses. Même si c’est un poisson magnifique, la raie est donc à manipuler avec précaution.

Pourquoi pas comme nos amis les carpistes faire de nos parties de pêche un plaisir de rencontrer des poissons inattendus et d’en garder un simple souvenir photographique. La pêche, y compris la pêche en mer, c’est le plaisir des yeux et de l’inattendu. Mais si vous avez la chance de faire quelques beaux marbrés ou une belle daurade, gardez-les pour régaler vos papilles.

Pêche en surfcasting en automne en mer
C’est toujours plaisant de faire ce genre de rencontre lors de nos parties de pêche.
Pêche en surfcasting en automne en mer
Les requins restent une rencontre marquante.
Pêche en surfcasting en automne en mer
Beau denti
Pêche en surfcasting en automne en mer
Splendides couleurs du razon.
Pêche en surfcasting en automne en mer
Baliste, poisson des eaux chaudes.
Pêche en surfcasting en automne en mer
Petite ombrine.
Pêche en surfcasting en automne en mer
Faire attention en décrochant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *