Le goujon est un petit poisson vivant sur le sable
Le goujon apprécie les rivières à fond de graviers et est attiré par le nuage créé par le pêcheur avec ses pieds dans le substrat (le goujon à touiller).

Le goujon, petit poisson benthique de notre enfance

Présent dans la plupart des cours d’eaux de France, le goujon est le poisson benthique par excellence. Il vit sur le fond dès que des pierres et du sable lui offrent « le gîte et le couvert ». Si, en rivières courantes, il occupe tout le lit, dans les canaux et les lacs vous le trouverez plutôt près des berges, là où la flore est absente. Dans les plans d’eau, il est plus simple de le rechercher près de la berge, dans peu d’eau.

Classification

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Chordata
  • Classe : Actinopterygii
  • Ordre : Cypriniformes
  • Famille : Cyprinidés
  • Nom scientifique : Gobio gobio
  • Noms vernaculaires : touret, bouillerot, bullarot, trëjan, gougon, gofi, grougnon, tragan, troga, gressling, gutsch

Caractéristiques du goujon

  • Poids moyen : 20 à 30 grammes
  • Poids record : 220 gr
  • Longueur moyenne :10 à 12 cm
  • Longueur record : 17 cm
  • Durée de vie : 5 à 7 ans

Description

Le goujon a un corps allongé avec une grosse tête aplatie. Le museau est large avec des lèvres épaisses, sa bouche est protractile et il porte deux barbillons tactiles pour « nettoyer » le fond. Il possède une nageoire dorsale assez haute, l’anale est très en arrière et la caudale est arrondie, très large. Le corps est entièrement recouvert d’écailles à l’exception de sa gorge ventrale. Sa robe est plutôt sombre, avec des tendances grises et elle possède des tâches beaucoup plus sombres sur les nageoires et sur le dos.

Biologie

Elle s’effectue en mai-juin parmi les pierres et la végétation proches des bordures. Les femelles sont 5 à 6 fois plus nombreuses que les mâles. Les géniteurs se regroupent en bancs plus ou moins importants pour migrer vers les sites de reproduction. Le mâle arbore alors des tubercules nuptiaux sur la tête. La femelle pond, en plusieurs fois à quelques jours d’intervalles, entre 1000 et 3000 œufs, émis en paquets et adhérant au substrat, qui incuberont 2 à 3 semaines

Régime alimentaire

Le goujon recherche sa nourriture en fouillant le substrat sableux grâce à sa bouche infère et ses barbillons. C’est un poisson omnivore et insectivore benthique. Il se nourrit essentiellement de vers, de petits mollusques, d’annélides et de larves d’insectes en grande quantité.

Distribution

Le goujon est présent en Europe occidentale, centrale et orientale jusqu’à l’Oural mais il est absent de l’Europe septentrionale (Norvège, Suède et Finlande). La limite méridionale se situe au nord des Pyrénées. Il a été introduit en Espagne ainsi qu’en Corse (1970). Son aire de répartition de la Mer Noire jusqu’aux fleuves nord et ouest de la Mer Caspienne. Dans le sud, on le trouve dans les fleuves de l’Adriatique (sauf en Dalmatie et en Grèce) et en Turquie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *