Accueil > Techniques de pêche > Pêche en Mer > Egi Minnow : les turluttes à bavette modernes

Egi Minnow : les turluttes à bavette modernes

Turlutte Egi minnow
Un tel calamar possède une défense impressionnante !

Lorsqu’on parle d’Eging, ce terme englobe toutes les pêches des céphalopodes. Pourtant, celle avec des turluttes à bavette modernes nommées egi minnow est relativement peu connue. Que ce soit au lancer ou à la traîne, il s’agit pourtant d’une technique très simple et d’une redoutable efficacité !

Peu de gens savent que le terme Egi vient du japonais « E » qui signifie appât et de « Gi » qui veut dire bois. Ainsi, les premiers leurres à céphalopodes utilisés au Japon par les pêcheurs professionnels étaient construits dans ce matériau, ces ancêtres de nos turluttes modernes furent nommées Egis. De même, les premiers poissons nageurs construits aux Etats-Unis imitant de petits poissonnets, le terme minnow (fretin ou vairon en anglais) servit à designer ce type de leurre. Pour information, James Heddon parlait déjà de minnow à la fin du dix-neuvième siècle sur ses brochures ! En créant des turluttes à bavette de nouvelle génération, les constructeurs nippons les ont donc nommées Egi minnow. De quoi discuter avec vos amis lors de vos prochaines cessions Eging !

Turlutte Egi minnow
Un joli tube de 55 cm (sans les tentacules) pris au Crystal Minnow Egi Yo-Zuri

Les différentes turluttes à bavette

A l’instar des poissons nageurs, toutes les turluttes à bavette ne se valent pas, surtout pour un usage au lancer du bord. Celles-ci sont en fait bien souvent des poissons nageurs auxquels on a rajouté un panier destiné aux céphalopodes. Et comme les leurres dont ils sont issus, ceux-ci s’avèrent plus ou moins sophistiqués. S’il s’agit de traîner, les modèles flottants basiques ne pesant que quelques grammes à peine suffiront. Mais sachez que ces derniers n’étant pas assez denses et n’ayant aucun système de propulsion moderne, ils ne pourront être utilisés efficacement au lancer. A la différence, les Egis minnows possèdent les mêmes avancées technologiques que des poissons nageurs de dernière génération. Ainsi, ils se propulsent à de grandes distances et peuvent même être twitchés comme des jerkbaits. Par exemple, le Crystal minnow Egi reprend le corps du célèbre Crystal Minnow Yo-Zuri ainsi que toutes ses caractéristiques techniques. Il possède en conséquence sa nage serrée mêlant rolling et wobbling, la capacité à effectuer des jerks de forte amplitude ou encore ses excellentes distances de lancer. Et la différence ne s’arrête pas là puisque la caractéristique la plus étonnante de ces Egi minnows est d’offrir également un armement mixte constitué d’un triple ventral et d’un double panier en queue permettant de prendre aussi bien des céphalopodes que des poissons. Autant de particularités qui placent ces leurres parmi les plus polyvalents de leur génération.

Seuls deux modèles d’Egi minnows sont actuellement disponibles sur le marché français :

  • Crystal Minnow Egi Yo-Zuri :

Grace au puissant débattement latéral crée par sa bavette, ce leurre produit une nage très réaliste même aux plus faibles vitesses. Ultra réactif aux twitchs, il se jerke également avec facilité. Doté d’une forte densité, il atteint de grandes distances de lancer. Coulant, il ne « décroche » pas et se maintient aux bonnes profondeurs.

Tailles et poids : 110 mm : 17 g

Crystal Minnow Egi Yo-Zuri
Crystal Minnow Egi Yo-Zuri
  • EZ Minnow Egi Duel :

Possédant le corps du Minnow Duel, il en reprend toutes les caractéristiques principales. Il possède ainsi le nouveau système de transfert de masse magnétique Duel (New Magnet Weight Transfer System) pour des lancers hors normes. Ses flancs à 3 faces (triple mirror body) associés à son revêtement holographique émettent de nombreux reflets attractifs. Notez que ce leurre est flottant.

Tailles et poids : 90 mm : 7 g / 110 mm : 9 g / 130 mm : 12,5 g

EZ Minnow Egi Duel
EZ Minnow Egi Duel
Turlutte Egi minnow
Un petit calamar pour Laurent lors du premier passage à la traîne…

Les bonnes périodes

Beaucoup associent la pêche des céphalopodes avec l’hiver. C’est effectivement une des périodes les plus propices à leur recherche. Dès que les premiers froids arrivent aux alentours d’octobre / novembre, les calamars migrent en masse vers les côtes. Néanmoins, il est possible de continuer à les pêcher de nuit, à l’aube ou au crépuscule une grande partie de l’année le long de nos côtes. Ils sont alors moins nombreux et de plus petite taille. Seules les périodes les plus chaudes limiteront leur capture. Une bonne raison de rajouter un Egi minnow dans sa boite à leurre afin de varier les plaisirs !

Turlutte Egi minnow
: …Et un second bien plus gros pris quelques minutes après !
Turlutte Egi minnow
Un beau tube pris par Vincent Goletto…et il ne sera pas le seul ce jour là !

Pêche au lancer

Tous les pêcheurs connaissent la pêche des poissons au lancer avec des jerkbaits. Mais quand il s’agit des céphalopodes, beaucoup d’entre eux ne connaissent que le bichi bachi avec des turluttes. Pourtant, bien que peu connus, les egi minnows sont une excellente alternative pour ce type de pêche !

Se lançant très bien, ces leurres s’avèrent d’une utilisation enfantine puisqu’un simple lancer ramener linéaire suffit à les rendre prenants. Ils sont donc parfaits pour les débutants souhaitant s’initier rapidement à la pêche des céphalopodes. Mais les Egi minnows offrent un potentiel bien plus large et les meilleurs spécialistes y trouveront des leurres particulièrement techniques ! Leur avantage est ainsi de pouvoir offrir le même panel de maniements que de véritables jerkbaits modernes.

Turlutte Egi minnow
Le Crystal Minnow Egi en coloris bleu a cartonné ce jour là !
Turlutte Egi minnow
Même des calamars faisant la taille du leurre n’hésitent pas à attaquer l’Egi minnow !

L’animation

Les amateurs de bichi bachi savent combien les céphalopodes apprécient les turluttes maniées avec de brusques changements de direction. Ces prédateurs ont en effet une excellente vision des mouvements rapides sur de courtes distances. Les Egi minnows étant aussi réactifs que les meilleurs jerkbaits actuels, vous avez donc la possibilité de les twitcher. Ainsi, lors du ramener linéaire lent d’un modèle coulant comme le Crystal Minnow Egi, faites une succession de deux ou trois twitchs. Généralement, seules une ou deux séries par lancer suffisent. Juste après les jerks, laissez-le couler quelques secondes avant de reprendre votre récupération. En effectuant cette embardée latérale de forte amplitude, le leurre se désaxe et se met pratiquement sur le dos en exposant ses flancs de manière particulièrement attractive. Etant donné qu’il possède un revêtement holographique de qualité, il émet alors des reflets prismatiques très intenses qui attirent les calamars sur de grandes distances. De plus, en coulant, il oscille à l’horizontale dans un rolling le faisant ressembler à une proie mourante. Vous constaterez que c’est fréquemment lors de cette période que celui-ci se fait attaquer.

En utilisant un Egi minnow coulant, vous pouvez également peigner méticuleusement toutes les strates d’eau jusqu’au fond. Nous vous conseillons au préalable de le faire nager à proximité de vous afin de regarder la vitesse de récupération optimale qui lui permet de rester dans la même couche d’eau. Lors de vos prochains lancers, il suffira de le ramener à un rythme identique pour avoir l’assurance de toujours rester au même niveau. Etant donné que sa vitesse de coulée est constante, comptez mentalement durant sa descente. A chaque lancer, en rajoutant une seconde après l’impact avant de le faire nager, vous aurez ainsi prospecté toutes les profondeurs jusqu’au fond. Ce count down est d’ailleurs une des rares techniques qui vous permettra de toucher des espèces benthiques comme des seiches ou encore des poulpes avec un Egi minnow ! Vous constaterez également que si les calamars se trouvent généralement en pleine eau, il est aussi possible de les toucher du fond jusqu’à la surface. Les céphalopodes évoluant en bancs, l’avantage est alors de pouvoir multiplier les prises une fois que vous avez trouvé leur profondeur d’évolution. D’une efficacité diabolique !

Turlutte Egi minnow
Lors des twitchs, le Crystal Minnow Egi jerke et renvoie de puissants reflets très attractifs.
Turlutte Egi minnow
Pêche au lancer avec le Crystal Minnow Egi Yo-Zuri

Pêche à la traîne

Encore ici, qui peut le plus peut le moins ! Et bien qu’ils puissent être utilisés de façon beaucoup plus technique, les Egi minnows sont d’une redoutable efficacité en traîne. C’est une pêche côtière qui se pratique au crépuscule, de nuit ou à l’aube. Il est conseillé de trainer vos leurres au régime minimal que peut accepter votre moteur, l’idéal étant autour de deux nœuds. Les meilleures zones pour traîner se situent le long des ouvrages portuaires, des digues, des côtes rocheuses ou autour des têtes de roches émergées. N’hésitez pas à passer relativement près des côtes dans des fonds assez faibles (2 à 6 mètres) car les céphalopodes s’en rapprochent afin de traquer leurs proies. L’essentiel étant qu’il y ait suffisamment d’obscurité car dès que le jour se lève, les calamars migrent vers le large pour rejoindre les grandes profondeurs. En ayant cette donnée en tête, il sera donc conseillé à l’aube de s’éloigner progressivement des côtes à mesure que le jour pointe afin de suivre leur progression, ce qui est certes plus facile à dire qu’à faire !

L’astuce de Stéphane Charles :

Que ce soit au lancer ou à la traîne, il est possible de placer une petite turlutte à tataki comme la Bubblin Yo Zuri devant votre Egi minnow. Positionnée en teaser une quarantaine de centimètre au dessus du leurre, elle démultiplie l’attractivité de chacune de ces imitations et double vos chances de captures.

L’autre difficulté consistera à faire évoluer vos leurres dans les bonnes couches d’eau. En commençant le long des rives, un Egi minnow coulant comme le Crystal Minnow Egi offre l’avantage de nager à environ deux mètres sous la surface sans plombée additionnelle, ce qui est parfait pour des fonds allant jusqu’à trois ou quatre mètres. Mais dans des profondeurs plus importantes, que votre Egi minnow soit flottant ou coulant, il sera nécessaire de faire nager plus profondément. Une astuce économique est d’utiliser un simple plomb d’arlesey de 20 à 60 grammes attaché avec un élastique directement sur votre ligne quelques mètres devant le leurre. A la moindre prise, il sera alors facile de casser l’élastique d’un simple geste afin de terminer de ramener le calamar au bateau. Les plombées Catherine sont également très pratiques à l’usage et permettent de changer rapidement de lest afin de s’adapter aux fonds rencontrés. En coinçant la tige pour qu’elle bloque le plomb, vous avez la possibilité de la placer ou de l’enlever rapidement à n’importe quel endroit de la ligne. D’autres systèmes existent tels que les plongeurs de ligne, paravane, etc. mais ces solutions précédentes restent les plus pratiques et les plus économiques.

En traîne, nous vous conseillons de posséder une canne relativement souple de type semi-parabolique et de régler le frein assez doux afin d’éviter que les piques du panier ne déchirent leurs fragiles tentacules à la touche. Dans la même logique, veillez à arrêter immédiatement le moteur et à couper votre erre par un coup de marche arrière dès que vous avez une prise. Vous éviterez ainsi de cumuler la vitesse du bateau à votre propre récupération, ce qui aurait pour conséquence d’arracher l’Egi minnow des tentacules. Le calamar doit se ramener doucement sans à-coups et il sera nécessaire d’utiliser une épuisette pour le sortir de l’eau afin d’éviter tous décrochages.

Turlutte Egi minnow
Un calamar violet de colère !
Turlutte Egi minnow
La pêche avec des Egi minnows peut être très productive : pensons à relâcher les plus petits sujets !

Une nouvelle approche de la pêche aux calamars

Nous n’en sommes qu’aux premiers essais mais, déjà, les Egi minnows nous ont montré un grand potentiel. Pour les amateurs de pêche aux leurres, ceux-ci offrent tous les avantages des meilleurs jerkbaits actuels en termes de maniement sans avoir à apprendre de nouvelles techniques. De même, beaucoup de pêcheurs en bichi bachi ont eu l’expérience d’une attaque de poissons et, à l’inverse, il n’est pas rare de toucher des céphalopodes sur des poissons nageurs. En offrant l’avantage de pouvoir capturer chacune de ces deux espèces grâce à leur double armement, les Egi minnows ouvrent de nouvelles possibilités qui ne demandent qu’à être découvertes.

Turlutte Egi minnow
Le double armement des Egi minnows !

 

 

Vous aimez pêcher en mer? Alors découvrez les autres articles traitant d’autres techniques de pêche en mer du magazine 1max2peche

Magazine de pêche

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos 1max2peche et recevez chaque mois, le tout meilleur de la pêche en mer : news, matos, techniques de pêche, catalogues...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *