Concevoir un mix pour rouler ses bouillettes

Nous allons à présent voir comment élaborer des compositions simples et équilibrées afin de vous permettre de créer vos propres recettes de bouillettes. Suivez nous, c’est par ici que cela se passe!

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Tous les ingrédients sont présents pour faire un appât de qualité

Quelques règles de base pour concevoir un mix :

Pour fabriquer une bonne bouillette, il ne suffit pas de mélanger au hasard divers ingrédients. Vous risqueriez d’obtenir un appât difficilement roulable, soluble voire même indigeste ! Une recette ne s’élabore donc pas à la va vite mais doit respecter un cahier des charges rigoureux. Ce dernier doit répondre à certains critères communs à la plupart des bouillettes correctement élaborées ainsi qu’à d’autres critères qui seront plus personnels et qui répondrons à votre besoin.

En premier lieu, pensons au bien être des poissons en leur proposant des élaborations équilibrées et digestes. En effet, il n’est pas question de présenter à nos copines de jeu des appâts non adaptés qui risquent de provoquer des carences à plus ou moins long terme. Ceci aurait pour effet soit si la nourriture naturelle est abondante, de provoquer un refus des bouillettes ; soit de générer déficits en nutriment qui pourraient causer malformation voir mortalité en cas d’alimentation exclusive. Il en est de même pour le coté assimilation : un appât qui reste trop longtemps dans le tube digestif génère une saturation de l’appétit et une apathie chez les poissons ciblés. Une esche qui se digère trop rapidement provoque l’effet inverse mais à plus ou moins long terme, ils finissent également par s’en détourner faute de pouvoir ingérer correctement les nutriments et d’en tirer les bénéfices. Il est donc impératif d’obtenir une élaboration qui tient compte de ces paramètres tant pour la santé des poissons que pour les résultats de la pêche.

En second plan, il faut réaliser un mix qui se roule correctement afin de ne pas perdre de temps mais aussi, un appât qui offre à la fois une bonne tenue sur la ligne et une diffusion optimale. Ce sont les propriétés spécifiques de chaque ingrédient qui détermineront ainsi tous ces paramètres ! Lors des précédents numéros de votre magazine en ligne favori et 100% gratuit, nous avons étudié les principaux éléments pouvant rentrer dans la composition d’un mix et évoqué quelques une de ces propriétés. Il vous est donc déjà possible de vous faire une liste ce qui pourrait vous être utile.

Ensuite, il vous faut définir une tendance gustative ; à savoir, carné, fruité, crémeux ou épicé. La plupart des pêcheurs choisissent leur appât par affinité. Ce raisonnement peut se justifier par la confiance qui est apporté en l’esche utilisée et donc cela finit toujours par porter ses fruits. Mais il est impératif, si l’on veut optimiser ses résultats, de se mettre à la place du poisson et donc de privilégier une tendance sur laquelle les carpes du secteur pêché, sont réceptives. Elles sont déjà plus ou moins reconnues : en petit plan d’eau et sur des pêches rapides ce sont des appâts fruités et/ou crémeux qui sont plutôt efficaces. En rivière, ce sont des appâts plutôt épicés et/ou crémeux qui offrent le plus de captures et en grand lac, les appâts carnés et/ou épices font des merveilles. Ceci étant dit, il ne s’agit que d’une généralité et il existe toujours des exceptions qui confirment les règles. Il vous faut donc effectuer des essais afin de trouver la (ou les) tendance(s) la(les) plus productive(s). Nous espérons que vous arrivez à nous suivre !

Enfin, il faut définir le rendu final : taille, couleur, éventuellement arôme, diffusion, dureté et résistance aux nuisibles. Ces derniers paramètres vont influer sur le côté attractif et donc le rendement mais aussi sur la durée de vie de l’appât une fois immergé. Tout ceci peut se faire par l’adjonction d’additifs complémentaires qui pourront ainsi doper vos préparations. Mais attention toutefois à ne pas tomber dans les excès qui pourraient générer des résultats contraires.

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Un mix trop riche en grosses particules donne cet aspect une fois roulé
Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Du mix en préparation

Qu’est-ce qu’un bon mix pour pêcher la carpe?

Il s’agit d’un assemblage d’ingrédients. Ces produits composent ainsi une « base » et des additifs. Sans cette base, les additifs ne peuvent ni être liés ni offrir une résistance à l’immersion. Cette base sert donc de support aux attractants. Elle constitue également un complément alimentaire par rapport aux additifs qui sont soit carnés, soit épicés. En effet, la base d’un mix est végétale. Elle peut même constituer 100% du mix mais ne contiendrait pas assez de protéines et de certains nutriments (minéraux, vitamines, AA) pour être totalement équilibrée et donc être efficace sur le long terme. Pour faire évoluer cette base sur une tendance carnée, il suffit de rajouter des additifs carnés tels que farines de poissons, pour la rendre épicée, une adjonction d’épices est nécessaire, etc.

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Un assemblage suivant un cahier des charges stricte

La base d’un mix :

Nous allons donc étudier comment élaborer cette base. Elle doit contenir en premier lieu les liants nécessaires à l’agglomération de tous les ingrédients. Ensuite celui-ci devra également contenir une « charge » afin de lui donner une texture et une solidité une fois la bouillette cuite et séchée.

La formulation la plus couramment utilisée étant une association de semoule de blé fine, de farine de maïs et de farine de soja (gras ou grillé). Bien qu’elle soit basique, elle a longuement fait ses preuves et continuera encore à tromper des milliers de carpes. Certains préfèrent utiliser une autre formulation dans le but de faire la différence avec les autres pêcheurs. Il en résulte des compositions plus ou moins complexes offrant des résultats similaires. Les farines de lupin, de pomme de terre, de blé, de seigle, etc. sont donc utilisées. Mais après plusieurs années de tests il s’avère que les différences de résultat son minimes et dans la plupart des cas inexistantes sur des bases correctement élaborées. Ce n’est donc pas un réel axe de stratégie sur lequel il est important de travailler.

Nous pouvons ainsi déjà travailler sur une base contenant 40% de farine de maïs fine (ne contenant pas de particules), 30% de semoule de blé et 30% de farine de soja. Elle permet de couvrir 90% des conditions de pêche avec une efficacité reconnue.

Le mix :

Il est important de savoir qu’un mix s’oriente vers ce que l’on va appeler une tendance. Celle-ci permet de classer les différents appâts obtenus par types : fruité, crémeux, carnés et épicés.

Les tendances crémeuses :

Nous appelons tendances crémeuses les préparations ayant ou rappelant les goûts crémeux : le scopex rentre en tête de liste, mais on peut y rajouter noix de coco, vanille, caramel ou encore sweet corn, etc. La façon la plus simple étant de rajouter du lait en poudre à hauteur de 25% environ afin d’obtenir cette connotation. Par la suite, on peut ajouter du bird food (graines broyées) afin d’augmenter la diffusion (attention à ne pas dépasser 10% sous peine d’obtenir une esche se ramollissant rapidement). L’ajout d’un colorant puisque le mix est de couleur neutre, d’un arôme crémeux et d’un sweetner rendra votre composition optimale. A noter que ce genre d’appât n’est pas totalement équilibré. Il est parfaitement adapté sur des pêches rapides ne dépassant pas quelques jours (amorçages préparatoires compris). En revanche, leur attraction est quasi instantanée.

Les tendances carnées :

Il s’agit des tendances les plus en vogue à l’heure actuelle, et pour cause, ce sont celles qui permettent de rapporter le plus de spécimens sur nos tapis. Il convient ainsi de rajouter des ingrédients carnés à votre base : entre 30 et 60% de votre mix. Les farines de poissons sont en tête de liste bien entendu, mais d’autres ingrédients tels que le foie ou des pellets ou encore des croquettes pour chien broyées peuvent également rentrer dans la composition de votre mix. A noter qu’il n’est pas nécessaire de rajouter d’arômes étant donné le puissant goût des additifs. Ces esches ainsi obtenues sont plutôt efficaces sur du moyen terme et du long terme.

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Du mix carné préparé en grande quantité

Les tendances épicées :

La solution première consiste à rajouter des épices à la base. Il est important de ne pas surdoser afin de ne pas rendre les esches obtenues répulsives. Etant donné que le taux de protéines carnés est quasi nul, des protéines de poissons solubles voire de la farine de poisson, à dosage modéré (5 à 10%) peut résoudre le problème et augmenter considérablement le rendement. Mais l’on ne peut pas véritablement parler de recette carnée avec de si faibles proportions d’ingrédients carnés.
Comme pour les mix crémeux, ces versions ne sont pas totalement adaptées aux pêches à long terme.

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Voici la texture d’un mix épicé

Les tendances fruitées :

Une simple aromatisation de la base d’un mix suffit à créer un appât fruité. La tendance actuelle consiste tout de même à rajouter ces arômes sur des mix crémeux voire légèrement carnés afin de faire la différence avec les billes fruitées de base. Comme pour les tendances épicées, ne pas utiliser des dosages d’ingrédients carnés de plus de 10% sous peine de masquer le gout des arômes et de devoir les surdoser. Bien que très efficaces pour des pêches rapides, elles deviennent de moins en moins productives au fil du temps.

Les tendances hybrides (carnées/épicées) :

Il s’agit d’un subtil mariage entre farines de poissons et épices qui représente l’appât ultime dans la traque des carpes spécimens. Cela consiste tout simplement à rajouter des épices à un mix carné (aux proportions normales d’ingrédients carnés). Ces épices sont souvent choisies pour des propriétés précises : ail, poivre, robin red (bird food à base d’épices). Il en résulte une bouillette totalement équilibrée et quasiment instantanée agissant tout aussi bien sur du court que sur du long terme.

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Exemple d’un mix hybride contenant une forte dose en ail

Quelques recettes de bouillettes pour pêcher la carpe :

Bouillettes version fruitée :

90% base + 10% de pâté pour oiseaux jaune. A utiliser avec colorant jaune, sweetner et arôme ananas
90% base + 10% de protéine de poisson soluble. Colorant rouge, sweetner et arôme fruit des bois.

Bouillettes version crémeuse :

80% base + 20% de lait en poudre. Colorant jaune, sweetner, arôme scopex

Bouillettes version épicée :

90% base + 10% d’épices pour poulet. Uniquement du sweetner
75% base + 10% de protéine de poisson soluble + 10% de robin red + 5% d’ail. Uniquement du sweetner

Bouillettes version carnée :

75% base + 25% de farine de poisson LT94. Arôme Monster Crab
60% base + 30% de Frolic moulu finement + 10% de micro pellets. Aucun additif liquide.

Bouillettes version hybride :

55% base + 30% de farine de poisson LT94 + 10% robin red + 5% ail. Aucun additif
60% base + 20% de farine de poisson LT94 + 10% de foie hydrolysé + 10% tandoori.

Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Un résultat final très satisfaisant
Faire son mix pour rouler ses bouillettes pour pêcher la carpe
Le résultat d’une conception de bouillette parfaitement équilibrée

Fraicheur des ingrédients pour son mix :

Un élément de premier ordre à privilégier étant la fraicheur des farines. En effet, plus elles vieillissent et plus elles perdent leurs propriétés : l’odeur et le goût diffèrent, les propriétés digestives sont altérées, le pouvoir liant change etc. Comme nous l’avons évoqué plus haut, un appât mal équilibré sera tôt ou tard boudé par les poissons. Il est donc important d’acheter les farines les plus fraîches possibles et de les utiliser rapidement. Fuyez les étals des magasins qui n’offrent que peu de rotation de stock !

Vous aimez pêcher la carpe? Alors découvrez les autres articles traitant d’autres techniques de pêche de la carpe du magazine 1max2peche

Magazine de pêche

Vous avez aimé ? Réagissez !

  1. merci pour ces bons conseils et surtout simple a comprendre cordialement hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *